Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pensées pour la retraite du mois 2

Pensées pour la retraite du mois LImmaculée Conception de Marie
Add this

    Pensées pour la retraite du mois

    LImmaculée Conception de Marie

    Cest à Pie IX quéchut providentiellement linsigne honneur, en lan 1854, de proclamer le dogme de lImmaculée Conception, et lhumanité tout entière tressaillit dallégresse en confessant quune simple fille dAdam, voilà bientôt deux mille ans, avait trouvé grâce devant le Seigneur et était devenue sa Mère. Avant même sa naissance Marie fut la grande affaire des siècles, dit saint Augustin, et le Conseil éternel de la Très Sainte Trinité soccupa delle avant même lapparition du ciel, de la terre et de lhomme. Celui-ci créé, puis déchu, et toute sa postérité maudite, un Messie Rédempteur à naître dune Vierge lui est promis. Ce sera plus tard la Libératrice du genre humain ; en attendant lécoulement des siècles, elle reste la Désirée des Nations.

    Sous de gracieux symboles, lAncien Testament lannonce. Elle est lArche Sainte, la Colombe qui porte le rameau dolivier, le Buisson ardent où la Divinité se dérobe, le Vase dor rempli de cette manne céleste, nourriture universelle, la Toison de Gédéon. Toutes les femmes célèbres de nos Livres Saints la préfigurent : Sara, Rébecca, Rachel, Marie sur-vierge de Moïse, Judith, Esther, Esther surtout, qui, par sa beauté, ses larmes et son dévouement, obtient le salut dIsraël.

    En réalité la Vierge ne commence humainement son histoire quà sa conception. Anne et Joachim donnent le corps à une âme que Dieu, par privilège inouï, fait jaillir immaculée du néant, la prérachetant par les mérites anticipés du sang du Rédempteur futur. La Vierge est alors toute belle aux regards de lauguste Trinité qui se complaît en Elle. A Marie convient dailleurs ce privilège de lImmaculée Conception, si lon examine les divines fonctions quelle vient remplir en ce monde. La plus proche du Père, du Fils et du Saint-Esprit, ayant avec ces trois adorables Personnes des communications intimes, confidente des secrets divins, Marie ne saurait trop se rapprocher du Dieu Créateur et participer à ce quil est par essence : la Sainteté.

    Hélas ! Nul dentre nous ne saurait se prévaloir de telles faveurs ! Dès notre conception, la tache du péché originel nous souilla et notre naissance nous rendit fils de Satan. Issus de cette ligné chassée du Paradis terrestre, nous en apportâmes les tares dès le premier instant de notre vie. Le baptême, sans doute, effaça lempreinte diabolique et restaura limage divine, mais lemprise du Malin subsiste. Durant notre adolescence, maintenant en notre âge mûr et demain quand viendra la vieillesse, nous nous sentons et sentirons toujours faibles, pauvres de mérites et concupiscents. Non sommes faibles devant le bien à accomplir, bien que nous constatons sans avoir la force pour le réaliser complètement. Pauvres sommes nous aussi par notre intelligence. Si les plus grands génies nont soulevé quun pan minime du voile qui recouvre les beautés de la création, quavons-nous découvert nous-mêmes, en déployant pourtant toute lardeur de notre avide intelligence ? Nous sommes pauvres aussi quand nous voulons donner notre cur, soit à Dieu, soit aux créatures en vue de Dieu. Nos plus beaux élans ne sont que trop souvent entachés dorgueil et de convoitise ; nous aimons Dieu, mais nous nous aimons peut-être davantage nous-même. Enfin combien pauvres sommes-nous aussi de volonté ! Nous avons des velléités et des tendances daller vers le Bien suprême : en avons-nous vraiment la volonté ?

    Du péché originel viennent notre déchéance et notre concupiscence. Notre vie ne se résume quen lutte ardente et constante entre le Mal et le Bien. Or au gouvernement de nous-mêmes, déjà si difficile, sajoute pour nous, prêtres, le gouvernement spirituel de ceux que la Providence nous a confiés. Nous avons à nous restaurer nous-mêmes dans la grâce, à ressusciter : ut resuscites, comme saint Paul le réclame de Timothée. Ayons-en le désir. Marie, notre Mère peut et veut nous aider, si nous le lui demandons. Sa Conception immaculée la place tout au-delà de notre sphère de péché, et Celle qui écrasa la tête du serpent peut nous aider efficacement dans la bataille.

    Notre concupiscence, délectation sensible ou intellectuelle, ne séteindra totalement quà lheure de notre mort. Inhérent à notre composé humain, cet appétit du plaisir nous incline au péché. Malum mihi adjacet, disait saint Paul. Nous sommes sur la pente glissante des passions depuis que, par la faute dAdam, nous avons perdu notre état dinnocence et notre équilibre raisonnable. Ayons recours à Marie. Dès les premières lueurs de notre raison, notre mère de la terre nous a fait prononcer son nom avec celui de Jésus : redisons-le souvent avec confiance et suavité. Noublions pas de féliciter Marie de son titre dImmaculée. Pas plus que la petite Bernadette, nous ne comprendrons jamais ici-bas la profondeur et létendue de ce titre venu du ciel : du moins que nos balbutiements fassent sourire notre Mère. Soyons dévots à Notre-Dame de Lourdes. Peut-être avons-nous eu le bonheur daller en pèlerinage en ce coin si privilégié de France ; ravivons notre piété mariale en construisant quelque grotte en son honneur. Nos chrétiens sétonneront peut-être à première vue de ce signe sensible, mais leur foi nen sera que fortifiée. Tous les jours de notre existence récitons cette simple prière : O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous ! et lImmaculée nous sauvera.

    SACERDOS.

    La plus belle profession est celle de lhomme qui distribue la vérité à ses semblables et qui les rapproche de Dieu en les élevant.

    S. THOMAS DAQUIN.

    Si tu ne peux faire de grandes choses, fais-en de petites avec fidélité.

    LAVATER.

    Quand tout semble perdu, cest lheure des grandes âmes.

    LACORDAIRE.

    Nous voudrions ne rencontrer en notre vie nulle difficulté, nulle contradiction, nulle peine. Nous voulons ce qui ne se peut : cela ne se trouve quen paradis.

    S. FRANÇOIS DE SALES.


    1927/65-68
    65-68
    anonyme
    France
    1927
    Aucune image