Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pensées pour la retraite du mois 11

Pensées pour la retraite du mois JÉSUS AU CIEL LE MISSIONNAIRE ET LE CIEL. Comme il lavait prédit à ses Apôtres, Jésus est ressuscité. Par sa propre puissance, il sest levé du tombeau, sest joint à ses disciples ; il leur parla, mangea souvent avec eux, puis leur annonça son définitif départ de la terre. Durant notre retraite du mois, suivons Jésus au ciel, quittons quelques instants notre terre pour entrer dans ce lieu de délices dont parle notre catéchisme.
Add this

    Pensées pour la retraite du mois

    JÉSUS AU CIEL
    LE MISSIONNAIRE ET LE CIEL.

    Comme il lavait prédit à ses Apôtres, Jésus est ressuscité. Par sa propre puissance, il sest levé du tombeau, sest joint à ses disciples ; il leur parla, mangea souvent avec eux, puis leur annonça son définitif départ de la terre. Durant notre retraite du mois, suivons Jésus au ciel, quittons quelques instants notre terre pour entrer dans ce lieu de délices dont parle notre catéchisme.

    Pour les Apôtres, lascension de Notre-Seigneur fut une grande cause de tristesse : leur Ami les quittait. Séparation sans doute momentanée, mais pénible pour ceux que lEsprit-Saint navait point encore rendus robustes dans la foi. Pour le Christ, dont la mission terrestre était achevée, ce retour dans le sein du Père était par contre une joie et un triomphe. Satan vaincu, lhumanité rachetée, Jésus avait pleinement acquis le droit au ciel, tant pour Lui-même que pour cette multitude de justes qui, depuis Adam, vivait despérance dans les Limbes. Les millia signati lentourent et lui font cortège en chantant, avec les churs angéliques : Tu solus Sanctus, tu solus Dominus, tu solus Altissimus, Jesu Christe. Alors, ainsi que sexprime saint Augustin, le Christ est total, car le ciel est ouvert aux justes de lAncien Testament et son Eglise est fondée, ce complément de Lui-même, daprès saint Paul, dont les membres saints pourront en leur temps environner également son trône de gloire.

    Cest de cette Eglise militante que nous faisons présentement partie, nous, missionnaires, en attendant lheure de notre union définitive à lEglise triomphante. Mais, dici. ce jour, combien étroite et combien intime doit être notre union actuelle au Christ ! Si nous voulons régner avec Jésus-Christ, soyons parfaits comme notre Père céleste est parfait, car cest la volonté de Dieu : Hc est voluntas Dei, sanctificatio vestra ; soyons saints, parce que Dieu lui-même est saint : Sancti estote, qnoniam ego sanctus sum.

    Nous avons des affinités divines. Notre raison, notre conscience, notre cur, notre âme sont autant de voix célestes qui chantent Dieu en nous. Plus même : entre Dieu et lhomme, entre le Créateur et la créature existe bien certes comme une sorte dadoption, de parenté, de filiation. Créés à limage de Dieu, nous portons en nous une ressemblance divine, capable de saccroître et de se perfectionner à mesure que notre âme prend son essor vers les régions où Dieu réside. Aussi plus heureuse sera-t-elle à mesure quelle sabandonnera pleinement au bon plaisir de Dieu.

    Pour gagner le ciel, tout se résume donc pour nous et pour nos âmes à être saints. Question capitale assurément. Par notre vocation de missionnaires, nous faisons partie du plan de léconomie divine : ne détruisons pas ce plan. Nous avons à manifester chez les païens plus spécialement quelques-unes des infinies perfections divines : manifestons-les. Nous sommes des reproductions du Christ, soyons des reproductions fidèles, soyons conformes au Verbe Incarné : Prdestinavit (nos) conformes fieri imaginis filii sui.

    Inutile dénumérer ici, car chacun de nous sait ce quest le Christ. Ego sum via, veritas et vila : soyons donc, nous aussi, voie, vérité et vie. Le missionnaire nest-il pas la voie tout indiquée par laquelle passeront les païens et les néo-convertis pour aller à Jésus ? Voie ni trop large ni trop étroite, voie vraiment attrayante, charmeuse, aimable ; voie où doit retentir la vérité. Car cest la Vérité divine, authentique, intégrale, que nous devons annoncer particulièrement.

    Il y a, sans doute, manière pour linsinuer dans lesprits de ceux que nous évangélisons, pour la distiller dans le cur de nos ouailles, pour la doser dans la conscience de nos auditeurs, mais ninculquons jamais que la pleine vérité. La vérité séduit par sa patience ; elle est indulgente, clémente et franche. La vérité déteste les ténèbres, tout en étant discrète, déférente et charitable. Soyons des traditionalistes dans lexpression de la vérité, ne flirtons pas avec les idées modernistes. Parlons un langage vibrant, intelligible, en perpétuel contact avec nos auditeurs, capable enfin de leur donner la vie.

    Or nous ne donnerons la vie quautant que nous la posséderons nous-mêmes. Vie donc en nous : vie de prière, de mortification physique et morale ; vie dhumilité, damour pour les âmes et pour Dieu. Notre-Seigneur nous a prévenus damour ; à notre tour prévenons damour toutes les âmes dont nous avons charge.

    Comme le Christ, répétons souvent : Delici me esse cum filiis hominum. Ne faisons pas notre devoir uniquement par acquit de conscience et en vue du ciel, bien quil ny ait là rien de répréhensible. Allons plus loin. Aimons Dieu pour le seul plaisir de laimer, pour que son règne arrive. Alors nous aurons la paix. Paix en nous-mêmes, caractéristique de la sainte présence de Dieu. Paix avec le prochain, si difficile à obtenir à notre époque. Paix terrestre maintenant, présage de cette paix céleste, pleine de ravissements infinis, que nous aurons le bonheur de goûter dans les perspectives sans bornes de léternité !

    SACERDOS

    Comme le Nil fait la beauté et la richesse matérielle des pays quil arrose, la religion catholique fait la beauté et la richesse morales des nations chez lesquelles elle est établie. Comme le Nil, elle ne prend rien, elle donne.

    R. P. MONSABRÉ.

    Quand on sait compatir aux peines dautrui, on trouve les siennes moins amères.

    Nallume pas deux lampes quand tu nas besoin que dune.

    Proverbe antique.


    1923/749-752
    749-752
    Anonyme
    France
    1923
    Aucune image