Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nécrologe

NÉCROLOGE Le Père Joseph-Mathurin Bazin, Missionnaire de la Birmanie Septentrionale
Add this
    NÉCROLOGE


    Le Père Joseph-Mathurin Bazin,
    Missionnaire de la Birmanie Septentrionale

    Avec le P. Bazin, ce nest pas seulement un bon missionnaire, cest le modèle des missionnaires parmi nous qui disparaît. Une piété forte et solide, un dévouement et un zèle à toute épreuve, une régularité exemplaire à remplir tous ses devoirs de prêtre, caractérisaient notre cher confrère. Il ne savait refuser un service, de quelque nature quil fût. Modeste, effacé, il attirait tout le monde par sa droiture et sa simplicité. Un autre racontera plus au long son dur et fécond apostolat, je veux seulement dire ici quil fut toujours un brave, un vaillant, un vrai chevalier de la brousse, un missionnaire dans toute la force du terme. Sa mort est pour la Mission une perte irréparable. Mgr na personne pour le remplacer dans les six postes quil administrait seul depuis quelques années, avec un zèle et un entrain admirables, en dépit de trop fréquentes attaques de malaria. Quoique dévoré par la fièvre, il remplit toutes les fonctions de son ministère lors des fêtes de Noël ; un moment de répit lui permit même de venir célébrer à la Léproserie la fête de saint Jean ; mais, le soir même, un violent accès de fièvre (blackwater fever) le saisit et nous le ravit en 48 heures, après quil eut reçu tous les sacrements de la sainte Eglise. Il dort maintenant dans sa tombe, à côté des PP. Wehinger et Fauve, au cimetière de la Léproserie Saint-Jean, où il avait fait ses premières armes.


    Le Père Edmond Foubert,
    Missionnaire de Coïmbatore

    Le 22 décembre dernier le regretté Père Foubert, un vétéran de la Mission de Coïmbatore, mourait à Montbeton, à lâge de 73 ans. Pendant 48 ans il travailla avec un zèle vraiment apostolique. Il fit ses premières armes au temps de la grande famine qui désola le sud de lInde de 1876 à 1878 ; alors dans toute lardeur de sa jeunesse, il se dévoua corps et âme au service des affamés pour leur procurer les secours matériels et spirituels. Doué dune santé robuste, il ne se ménagea jamais, soit dans la plaine, où le char du soleil roule en brûlant la terre, soit à la montagne, où il occupa pendant longtemps à Wellington le poste de chapelain militaire. Sur ses vieux jours, devenu aumônier du couvent de Nazareth, à Ootacamund, il gémissait de voir son activité enchaînée. Aussi, à la mort du regretté P. Gudin, profitant du manque de personnel causé par la mobilisation des missionnaires, il offrit aussitôt ses services pour la conquête des Badagas païens. Là il se retrouva dans son élément : il allait par monts et par vaux quêtant des âmes et des aumônes.

    Apôtre infatigable, il fut aussi un grand bâtisseur: les églises de Wellington et du Sacré-Cur dOotacamund, bâties sous sa direction sont des plus belles de la Mission.

    Lannée dernière, un cancer à la bouche lobligea à partir pour la France, dans le seul espoir de guérir et de revenir au plus tôt ; mais le mal inexorable fit des progrès rapides et lui enleva bientôt tout espoir de guérison et de retour. Quelques jours avant sa mort il écrivit une lettre dadieu à lEvêque et aux Confrères de Coïmbatore, lettre pleine de résignation, de foi et desprit apostolique. Jusquà son dernier soupir il eut à cur la conversion des païens.

    Le P. Foubert fut un vaillant missionnaire et un bon Confrère. Sous des apparences un peu rudes il cachait un cur dor et une vertu de fer.

    *
    * *

    3. Julien LANGLAIS, né le 4 janvier 1850 à Tennie, diocèse du Mans ; missionnaire du Japon en 1873, du Japon Septentrional en 1876 ; mort à Montbeton le 4 février 1923.

    4. Paul-Alexandre SALMON, né le 12 janvier 1854 à Blevaincourt, diocèse de Saint-Dié ; missionnaire du Siam en 1877 ; mort le 27 janvier 1923.

    5. Edmond-Jean.Baptiste FOUBERT, né le 7 mars 1850 à Haverskerque, diocèse de Cambrai ; missionnaire du Coïmbatour en 1874 ; mort à Montbeton.

    6. Pierre-Marie-François LALOUYER, né le 12 mars 1850 à Acigné, diocèse de Rennes ; missionnaire de Mandchourie en 1873 ; coadjuteur en 1897 ; vicaire apostolique de Mandchourie Septentrionale en 1898 ; mort le 16 février 1923.

    1923/200-203
    200-203
    Anonyme
    France
    1923
    Aucune image