Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nécrologe

Nécrologe Le Père Henri Coste. Missionnaire du Kouangsi, puis de Canton. Le 14 août, séteignait, au sanatorium de Montbeton, le P. Henri Coste. Né le 28 août 1876 à Balaguier (Aveyron), il fit ses études au Petit-Séminaire de Belmont, puis entra à la rue du Bac. Ordonné prêtre en 1899, il reçut sa destination pour le Kouangsi, où, après avoir étudié la langue à Shang-se, il fut chargé successivement des postes de Taipinfou et de Pésé.
Add this
    Nécrologe
    ____

    Le Père Henri Coste.
    Missionnaire du Kouangsi, puis de Canton.

    Le 14 août, séteignait, au sanatorium de Montbeton, le P. Henri Coste. Né le 28 août 1876 à Balaguier (Aveyron), il fit ses études au Petit-Séminaire de Belmont, puis entra à la rue du Bac. Ordonné prêtre en 1899, il reçut sa destination pour le Kouangsi, où, après avoir étudié la langue à Shang-se, il fut chargé successivement des postes de Taipinfou et de Pésé.

    La déclaration de guerre le trouva en France, où il était rentré pour affaires. Mobilisé dès le 7 août 1914, il servit pendant près de deux ans en qualité de brancardier et dinfirmier. Nommé ensuite interprète de langue chinoise, il fut envoyé au Péage-de-Roussillon, puis à Firminy, enfin à Port-Saïd. Rentré en Chine, un nouveau champ dapostolat lui fut offert dans la Mission de Canton ; mais, à peine débarqué, il ressentit les premières atteintes du mal qui devait lemporter. Les docteurs de Hongkong et de Canton diagnostiquèrent un cancer à lintestin. Il vint chercher à Montbeton les soins nécessaires, mais sans espoir de guérison. Admirable de résignation dans ses cruelles souffrances, il remerciait Notre-Seigneur de lui donner ainsi loccasion dexpier ses fautes et de lassocier plus intimement à sa passion. Cest dans ces sentiments quil expira, après avoir reçu tous les secours de lEglise.

    Le Père Philibert Brun,
    Missionnaire du Cambodge.

    Le Père Philibert Brun naquit le 9 octobre 1868 à Villeret, près de Roanne. Il fit une partie de son Grand-Séminaire à Lyon, puis entra aux Missions-Étrangères. Ordonné prêtre le 2 juillet 1893, il fut désigné pour le Cambodge. Placé à Banam chez le P. Pianet, il apprit lannamite et commença létude du chinois ; six mois après, il était chargé du district de Soctrang en Cochinchine, où il passa toute sa vie apostolique. Il travailla beaucoup, fonda plusieurs chrétientés et baptisa de nombreux néophytes.

    Le P. Brun était aussi constructeur. Il éleva une belle église gothique avec un clocher dominant toute la région.

    Il vit les Frères des Ecoles chrétiennes fonder un internat, et les uvres des Surs de la Providence prospérer.

    En 1915, malade, il rentra en France, y passa trois ans, mais ne guérit pas. A son retour, continuant de souffrir, il voulut être opéré, mais cétait trop tard ; il mourut très pieusement le 2 septembre.

    Homme de règle, il ne fut pas surpris par la mort ; il avait mis ordre à toutes ses affaires dans les moindres détails et fait ses adieux à tous. Sa pieuse mère lui survit.

    1922/643
    643
    Anonyme
    France
    1922
    Aucune image