Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nécrologe

NÉCROLOGE Le Père Pierre-Julien GODET, Missionnaire de Hué.
Add this
    NÉCROLOGE
    ___

    Le Père Pierre-Julien GODET,
    Missionnaire de Hué.

    Le bon petit Père Godet nous a quittés presque subitement pour une vie meilleure. Cétait le 1er septembre, un peu après 9 h. du soir. A peine le P. Darbon, appelé en toute hâte, eut-il le temps de lui administrer lextrême-onction et de lui donner lindulgence plénière de la bonne mort. Cest une embolie qui a si vite emporté notre confrère. Lorsquil en ressentit la première atteinte, il dit au serviteur qui lassistait : Cố ! Cố ! cest-à-dire : un Père, un Père ! Ce furent ses dernières paroles. Pendant ce temps, sa main cherchait le crucifix et le chapelet qui étaient sur son lit et quil tenait bien serrés lorsque le docteur arriva. Le malade paraissait ne plus avoir de connaissance ; seul le cur battait encore faiblement. A peine une demi-heure et tout était fini.

    Cette mort, si soudaine quelle ait été, na pas surpris notre confrère. Il sy préparait depuis longtemps, mais surtout depuis son entrée à lhôpital, le 3 août dernier. Le jour même de sa mort, dans le dernier entretien quil eut avec le Père aumônier, il manifestait à celui-ci sa joie davoir eu le temps de mettre ordre à toutes ses affaires, davoir même pu envoyer ses adieux à sa famille et la satisfaction quil avait de mourir dans la Mission.

    Le P. Godet était un pasteur zélé, toujours à la recherche des brebis égarées, mais ne négligeant ni celles qui nétaient pas encore entrées dans le divin bercail ni celles qui ne sen étaient jamais éloignées. De nombreux enfants de païens lui doivent le baptême et le bonheur du paradis. Il sut découvrir et encourager des vocations sacerdotales et religieuses dans sa petite chrétienté de Câu-Kho, qui a donné trois élèves à notre Petit-Séminaire, un religieux à lInstitut des Frères des Ecoles chrétiennes, trois jeunes filles à la Congrégation des Surs de St-Paul de Chartres et une autre à la Congrégation indigène des Filles de Marie-Immaculée.

    Il cherchait aussi à procurer à ses chrétiens un certain bien-être matériel qui les empêchât de sexpatrier et leur permît de pratiquer plus facilement notre sainte religion. Dans ce but, il les initia à la culture maraîchère et réussit à faire dexcellents jardiniers de ses braves nhaqués de Câu-Kho. Le gouvernement du Protectorat le reconnaissait tout récemment par la distribution de belles récompenses à tous les maraîchers du petit Père. Lui-même en aurait probablement reçu une aussi, un petit ruban quelconque, si la mort nétait pas venue lenlever à laffection de tous.

    *
    * *

    18. Henri-Léonce SOUVEY, né le 23 juin 1885 à Besançon ; assistant-procureur en 1907, procureur de Shanghai en 1925 ; mort à Montbeton le 26 août 1926.

    19. Pierre-Julien GODET, né le 4 novembre 1866 à La Petite-Boissière, diocèse de Poitiers ; missionnaire de Cochinchine Septentrionale en 1898 ; mort à Hué le 1er septembre 1926.

    1926/640-645
    640-645
    Anonyme
    France
    1926
    Aucune image