Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Motu proprio de S.S. Pie XI sur lenseignement de la doctrine chrétienne

Motu proprio de S.S. Pie XI sur lenseignement de la doctrine chrétienne. Dans la Lettre Encyclique qui fut Notre premier message à lunivers catholique, Nous faisions remarquer quà tous les maux dont souffre la société, il ne peut y avoir quun seul remède : le rétablissement de la paix du Christ par le règne du Christ. Et Nous ajoutions que ce règne ne saurait être solidement établi ici-bas que si léducation des âmes est confiée à lEglise, à son action et à son zèle.
Add this
    Motu proprio de S.S. Pie XI
    sur lenseignement de la doctrine chrétienne.

    Dans la Lettre Encyclique qui fut Notre premier message à lunivers catholique, Nous faisions remarquer quà tous les maux dont souffre la société, il ne peut y avoir quun seul remède : le rétablissement de la paix du Christ par le règne du Christ. Et Nous ajoutions que ce règne ne saurait être solidement établi ici-bas que si léducation des âmes est confiée à lEglise, à son action et à son zèle.

    Cette tâche, lEglise la remplit tout spécialement par lenseignement religieux donné aux enfants et aux adultes, en sinspirant de ses sages institutions et de ses lois.

    Cest dans cette même pensée que, par une lettre émanée de la Sacrée Congrégation du Concile, Notre très regretté prédécesseur Benoît XV sinforma auprès des Evêques dItalie si lon observait les diverses prescriptions se rapportant à linstruction religieuse du peuple : les Evêques répondirent à cette enquête, chacun avec sa promptitude et son zèle.

    Cette initiative si opportune, Nous la considérons très volontiers, elle aussi, comme un legs de ce très vigilant Pontife, et Nous avons décidé de mener à sa pleine réalisation luvre commencée.

    Dans ce dessein, et aussi pour étendre à tous les peuples le bienfait de cette entreprise, Nous tenons absolument à prendre une mesure propre à ramener à une cause si intimement liée au salut de la société les préoccupations et le zèle de tous les gens de bien, et surtout à aider et corroborer la sollicitude et les efforts déployés par les Pasteurs sacrés dans le monde entier pour une uvre dont limportance est incontestablement hors de pair : il sagit de la création, dans la Curie romaine, dun Bureau spécial qui Nous permette dexercer dans toute lEglise, avec plus defficacité et moins de difficulté, la vigilance très attentive et laction très suivie que réclame de Nous une question dune si haute gravité.

    En conséquence, de Notre propre mouvement et en vertu de la plénitude de la puissance apostolique, Nous établissons, et par la présente Lettre nous déclarons établi, près de la Sacrée Congrégation du Concile, un Bureau spécial qui servira dorgane au Siège Apostolique pour faire observer strictement, dans toutes les nations, ses lois relatives à lenseignement de la doctrine chrétienne aux fidèles ; ce Bureau aura pour mission de diriger et développer dans lEglise tout ce qui a trait à lapostolat catéchistique.

    Nous avons le ferme espoir que cette organisation portera des fruits de salut, surtout si la décision du Saint-Siège obtient comme Nous en sommes assuré, le concours empressé et ardent quon est accoutumé à rencontrer auprès des Evêques, des autres membres du clergé et des pieux laïcs.

    Néanmoins toutes les associations et tous les groupements catholiques sans exception, de lun et lautre sexe, Nous permettront de leur demander de tendre, par une assiduité exemplaire aux instructions Catéchistiques de leurs paroisses respectives ou par leur collaboration avec le clergé paroissial, à servir chaque jour plus utilement lEglise en un ministère quun catholique doit considérer comme le plus sacré et le plus nécessaire de tous.

    Nous demandons plus instamment encore aux Instituts de religieux et de religieuses daider sur ce point les Evêques chacun dans son diocèse, et aussi de veiller à donner un enseignement progressif du catéchisme aux élèves de leurs collèges, de manière que, munis dune connaissance des principes chrétiens plus complète et plus raisonnée que de coutume, ces jeunes gens soient à même de défendre leur foi contre les objections ordinaires et courantes, et sadonnent à la faire connaître ou accepter par le plus grand nombre possible dâmes.

    Notre vif désir est également que, dans toutes les résidences principales des sociétés religieuses vouées à lenseignement de la jeunesse, souvrent, sous les auspices et la direction des Evêques, des écoles destinées à une élite de jeunes gens et de jeunes filles qui, formés par des cours spéciaux et après avoir subi un examen de compétence, recevront un diplôme officiel daptitude à enseigner la doctrine chrétienne, lhistoire sainte et lhistoire de lEglise.

    Que les supérieurs et les supérieures de communautés religieuses se préoccupent donc de choisir parmi leurs sujets ceux quils destinent, soit à suivre ces cours, soit à donner aux enfants, garçons et filles, lenseignement religieux.

    Quant aux Evêques, il leur incombera de surveiller assidûment tous les établissements dinstruction religieuse ; de plus, sur laction déployée en cet ordre de choses et sur ses résultats, principalement pour ce qui concerne les cours supérieurs dont Nous venons de parler et lenseignement des collèges, ils devront adresser tous les trois ans un rapport précis à la Sacrée Congrégation du Concile.

    Ainsi, Nous lespérons, on aura la joie de voir disparaître cette grande honte des nations catholiques quest lignorance de la divine religion, grâce au retour dun nombre de plus en plus considérable dâmes altérées vers les sources jamais taries de la vérité et de la grâce, cest-à-dire de leau qui jaillit en vie éternelle.

    Nous ordonnons que les dispositions de la présente Lettre gardent toujours force et valeur, nonobstant toutes choses contraires.

    Donné à Rome, près Saint-Pierre, le 29 juin 1923, en la fête des Princes des Apôtres, deuxième année de Notre Pontificat.

    PIE XI, PAPE.

    1924/100-103
    100-103
    Anonyme
    France
    1924
    Aucune image