Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Liturgie

Liturgie Q. Dans les églises dont le Sacré-Cur de Jésus est titulaire, on célèbre cette fête sous le rite double de 1e classe avec octave. Cette année, le mardi 27 juin, les deux octaves du Sacré-Cur et de Saint Jean-Baptiste se trouvaient en occurrence : laquelle devait avoir la priorité ?
Add this
    Liturgie
    ____

    Q. Dans les églises dont le Sacré-Cur de Jésus est titulaire, on célèbre cette fête sous le rite double de 1e classe avec octave. Cette année, le mardi 27 juin, les deux octaves du Sacré-Cur et de Saint Jean-Baptiste se trouvaient en occurrence : laquelle devait avoir la priorité ?

    R. Inutile de recourir aux auteurs de Liturgie pour résoudre le cas. La rubrique du Bréviaire (Addit. et Variat, Tit. II, n. 1) dit : Festa duplicia I classis primaria universalis Ecclesi prferuntur cuilibet Festo particulari. Donc, dans le cas où la fête du Sacré-Cur tomberait le 24 juin (il en sera ainsi en 1927), il faudrait réciter lOffice de Saint Jean et renvoyer au lendemain lOffice du Sacré-Cur. Et, comme les jours infra Octavam jouissent des mêmes privilèges de dignité (prstantia) que la Fête elle-même, il faut conclure que, dans le cas proposé, on devait faire lOffice de lOctave de Saint Jean avec mémoire de lOctave du Sacré-Cur.

    Q. Peut-on dire une messe de Requiem quand on célèbre à lintention dun vivant ? Par exemple, on me demande une messe pour obtenir la guérison dun malade ou pour rendre grâces dune laveur accordée par Dieu.
    a) Puis-je à ces intentions dire une messe pro defunctis ?
    b) Si ce nest pas permis, quid des messes déjà célébrées ainsi ?

    R. Bien que plusieurs anciens Décrets (v. g. nn. 2461, 3254) disent que lon doit suivre lintention des personnes qui demandent les messes, les théologiens, se basant sur des décrets plus récents (nn. 3922, 4031), enseignent actuellement que si petita fuit missa pro defuncto, per se potest celebrari missa de Sancto, sicut et pro vivo celebrari potest missa de Requiem (Mgr Eloy, III, 164). Donc aucune inquiétude à avoir au sujet des messes célébrées ainsi.
    1922/562-563
    562-563
    Anonyme
    France
    1922
    Aucune image