Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Le supérieur de Maryknoll en Chine

Le supérieur de Maryknoll en Chine
Add this
    Le supérieur de Maryknoll en Chine

    Le 9 Novembre 1921, débarquait à Hongkong le R. P. James-A. Walsh, Supérieur de Maryknoll. Ce nétait pas son premier voyage en Extrême-Orient. Après avoir fondé la Catholic Foreign Mission Society of America, dont il établit le Séminaire à Maryknoll, dans le diocèse de New-York, il vint en Chine en 1917, en vue dy chercher un champ de labour pour ses missionnaires américains, et cest alors que Mgr de Guébriant, Vicaire Apostolique de Canton, lui offrit une partie de limmense province du Kouangtong, à laquelle furent ajoutées depuis lors plusieurs sous-préfectures du Kouangsi. Peu après un premier groupe de jeunes apôtres venait prendre possession du territoire quils devaient évangéliser.


    1. Les bonzes violent ouvertement aujourdhui les règles du Wini ou Manuel des Observances.


    Ce second voyage du P. Walsh avait pour objet de se rendre compte du travail accompli par ses missionnaires et daviser aux moyens de le rendre meilleur et plus étendu à lavenir.

    Le Supérieur de Maryknoll amenait avec lui 5 nouveaux missionnaires, 1 Frère et 6 Surs. Il était aussi accompagné du Rév. James Kelly, prêtre du diocèse de Boston, très dévoué aux Missions et désireux de les voir de près. Tandis que les nouveaux arrivés prenaient le chemin de leurs districts respectifs dans le Kouangtong ou le Kouangsi, les Surs sinstallaient dans une maison de location à Kowloon : elles y demeureront quelques mois pour y acquérir les premières connaissances de la langue chinoise et des usages du pays.

    Pendant le mois quil passa en Chine, le P. Walsh trouva le temps de rendre visite à ses amis, de discuter les affaires de sa mission, de combiner des plans pour lavenir de Maryknoll en Extrême-Orient. Bien plus, il voulut, avec le P. Kelly, voir de près les postes de ses missionnaires et se rendre compte par lui-même de leur installation et de leur genre de vie : les deux voyageurs se rendirent donc par jonque à Yeungkong, puis remontèrent la Rivière de lOuest jusquà Outcheou et Loting. Pendant deux semaines ils furent de vrais missionnaires, parcourant de longs espaces en peu de temps et sinitiant à tous les détails de la vie apostolique, sans en excepter même la rencontre des pirates, qui, sur la rivière de Loting, les soulagèrent de leur porte-monnaie.

    Le 17 Décembre, le Supérieur de Maryknoll et le P. Kelly disaient adieu à leurs confrères et à leurs amis de Hongkong et sembarquaient pour les Indes ; de là ils comptent faire un pèlerinage en Terre-Sainte, visiter Paris et Rome, et être de retour en Amérique aux approches de Pâques.

    Le voyage du R. P. Walsh aura dheureux résultats : ses jeunes missionnaires, fortifiés par les conseils et les encouragements de leur Père, vont travailler avec plus de zèle encore à leur uvre dévangélisation, et nous-mêmes, témoins de leur juvénile enthousiasme, nous réveillerons quelque peu les ardeurs de notre jeunesse apostolique.

    Que le Ciel accorde un heureux voyage au Supérieur de Maryknoll et le ramène un jour bientôt en Extrême-Orient, où il trouvera toujours un chaleureux accueil !

    1922/51a-52a
    51a-52a
    Anonyme
    Chine
    1922
    Aucune image