Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La création du bulletin mensuel des Missions Etrangères de Paris

La création du Bulletin mensuel des Missions Etrangères de Paris A NN. SS. Les Evêques et à MM. les Missionnaires de la Société des Missions Étrangères Nos seigneurs Chers Confrères La Conférence de Rome en 1920 avait proposé, lAssemblée Générale de Hongkong a approuvé la création dun Bulletin mensuel, uniquement destiné à la famille des Missions Étrangères et relatant les choses utiles et intéressantes ayant trait à la Société, dans le but daider à lunion entre tous ses membres.
Add this


    La création du Bulletin mensuel des Missions Etrangères de Paris
    A NN. SS. Les Evêques et à MM. les Missionnaires
    de la Société des Missions Étrangères

    Nos seigneurs
    Chers Confrères

    La Conférence de Rome en 1920 avait proposé, lAssemblée Générale de Hongkong a approuvé la création dun Bulletin mensuel, uniquement destiné à la famille des Missions Étrangères et relatant les choses utiles et intéressantes ayant trait à la Société, dans le but daider à lunion entre tous ses membres.

    Le premier numéro paraîtra en Janvier 1922, ont décidé nos Evêques, et, obéissant dès sa naissance, cest lui qui, timidement, mais pourtant avec confiance, se présente à vous aujourdhui : timidement, comme il convient à son âge et à son inexpérience ; avec confiance cependant, parce que, comptant sur votre indulgence, il espère de vous un accueil bienveillant.

    Notre but est celui-là même que nous ont fixé nos Supérieurs : établir un lien de plus entre les membres de notre Société, dispersés depuis les Indes jusquau Japon, et, pour cela, entretenir les vénérables traditions de la famille des Missions Étrangères, rappeler les labeurs et les vertus de nos devanciers, réveiller les souvenirs, pour beaucoup déjà lointains, du cher Séminaire de la rue du Bac, relater les événements quelque peu importants de chacune de nos Missions, suivre de loin les luttes et les travaux de ceux qui furent nos condisciples et sont demeurés nos frères, unir enfin nos prières pour ceux qui succombent.

    Et lorsque chaque mois, chers Confrères, vous recevrez cette modeste gerbe de fleurs écloses au parterre sans cesse, rajeuni de notre vieille Société, ne sera-ce pas pour vous une joie, un encouragement, une consolation, une preuve enfin que vous nêtes pas oubliés et que le lien de la prière et du souvenir demeure bien vivant entre nous ?

    Aux nouvelles de la Société nous ajouterons le résumé des faits religieux et même des événements politiques qui intéressent le monde entier : cela pour suppléer aux livres, revues et journaux que tous ne peuvent se procurer.

    Cette partie constituera ce que lon pourrait appeler la partie spéciale, destinée exclusivement aux membres de la Société. Pour des raisons dordre matériel : impression, pagination, etc., elle ne viendra quen second lieu et sera précédée dune partie générale, laquelle pourra sortir du cercle de la famille et comprendra des articles de spiritualité, de pastorale, de linguistique, dethnographie, dhistoire, etc., qui ajouteront à lintérêt de notre petite Revue, ainsi que des notes bibliographiques, qui feront connaître les principales publications pouvant intéresser des missionnaires, et particulièrement les ouvrages sortis des presses de Nazareth et des autres imprimeries de nos Missions.

    Tel est notre programme. Pour le réaliser pleinement, il nous faut le concours de tous : nous comptons quil ne nous fera pas défaut. Nous sommes assurés, cela va sans dire, de la collaboration assidue des Correspondants désignés par les Supérieurs de nos Missions ; mais cela ne suffit pas, et nous faisons appel à toutes les bonnes volontés : plus nombreux seront les collaborateurs, plus le Bulletin sera lu avec plaisir et profit.

    Les missionnaires désireux de nous prêter leur concours trouveront un intermédiaire tout désigné dans le Confrère choisi par le Supérieur de leur Mission comme Correspondant attitré du Bulletin.

    Les articles envoyés pourront ad libitum être signés du nom de lauteur ou dun pseudonyme, ou ne porter aucune signature ; mais il est évident que, dans ces deux dernières hypothèses, le collaborateur bénévole devra être connu de la Rédaction, dont la responsabilité est engagée et qui, par conséquent, ne saurait accepter darticles anonymes.

    Nous désirerions ajouter à notre programme une rubrique, dont le titre serait, par exemple, Questions et Réponses, et dans laquelle serait donnée la solution des cas proposés par des Confrères sur la théologie, le droit canonique, la liturgie, etc.: quelque chose danalogue à ce qui se fait dans lAmi du Clergé, mais dans de moindres proportions et sur des points se rapportant particulièrement aux Missions. La réalisation de ce projet est subordonnée à laccueil quil recevra de la part de nos lecteurs, et, en cas de solution affirmative, ils voudront bien nous accorder le temps de recruter des spécialistes pour résoudre les difficultés proposées.

    Enfin nous réserverons une Boîte aux Lettres pour les communications intéressantes qui nous seront adressées par les Confrères et dans lesquelles ils nous exposeront leurs desiderata, leurs critiques, leurs conseils, leurs idées au sujet de la rédaction de notre Revue, etc.

    Et moyennant ce bienveillant concours de tous, notre petit Bulletin sera comme le Trait-dUnion de la grande famille des Missions Étrangères.

    LA RÉDACTION.



    1922/1a-2a
    1a-2a
    Anonyme
    France
    1922
    Aucune image