Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

En marge du Concile

En marge du Concile S. E. LE DÉLÉGUÉ APOSTOLIQUE à la Procure des M.-E. S. E. Mgr Costantini, Délégué Apostolique, avait bien voulu accepter linvitation qui lui avait été faite de venir déjeuner à la Procure des Missions Etrangères, le 28 mai, pour y rencontrer les Vicaires Apostoliques de la Société venus au Concile.
Add this
    En marge du Concile


    S. E. LE DÉLÉGUÉ APOSTOLIQUE
    à la Procure des M.-E.


    S. E. Mgr Costantini, Délégué Apostolique, avait bien voulu accepter linvitation qui lui avait été faite de venir déjeuner à la Procure des Missions Etrangères, le 28 mai, pour y rencontrer les Vicaires Apostoliques de la Société venus au Concile.

    On sait que, de tous les Vicaires Apostoliques convoqués, quatre seulement nont pu sy rendre : Mgr Chouvellon, dont un télégramme annonçait la mort au lendemain de louverture du Concile ; Mgr Fayolle, retenu par la maladie à Suifu ; Mgr Giraudeau, qui sétait fait excuser par suite de son grand âge et des difficultés du voyage ; Mgr Seguin que linsécurité par trop grande des routes avait empêché de quitter Kouiyang. Mgr Giraudeau sétait, au reste, fait représenter par Mgr Bourgain, et Mgr Seguin avait délégué ses pouvoirs à Mgr Carlo.

    Un télégramme expédié de Suifu vers le 10 mai annonçait la nomination du P. Renault comme Coadjuteur et Mgr Fayolle demandait sil était utile que le nouveau Coadjuteur se mît en route : malheureusement le télégramme narriva à Shanghai que le 23 mai.

    A la procure des Missions-Étrangères se trouvèrent donc réunis pour recevoir Son Excellence Mgr le Délégué :

    NN. SS. de GOROSTARZU, Vic. Ap. du Yunnan
    DUCUR, Kouangsi
    RAYSSAC, Swatow
    ROUCHOUSE, Setchoan Occidental
    BOURGAIN, Kientchang
    GASPAIS, Mandchourie Septentrional
    BLOIS, Mandchourie Méridional
    GAUTHIER, Kouangtong Occidental
    FOURQUET, Canton
    CARLO, Préf. Ap. de Lanlong

    La Procure de la Société offrait encore lhospitalité pendant le Concile à Mgr Versiglia, des Salésiens, Vicaire Apostolique de Shiuchow ; au Rév. Dom Brun, Abbé de N.-D. de Consolation, et au P. Ford, des Missions de Maryknoll, représentant la Mission de Kongmoon. 1


    1.― Mgr Walsh, Préfet Apostolique de la nouvelle Mission de Kongmoon, venant dAmérique, narriva à Shanghai que le 7 juin.

    Dans une pureté et une élégance de langage que fit remarquer Mgr le Délégué, S. G. Mgr de Gorostarzu, à la fin du repas, remercia Mgr Costantini davoir bien voulu honorer de sa présence la Procure de la Société. Cest une véritable fête pour tous ceux qui sont présents de voir parmi eux Mgr le Délégué : car, en dehors même de ses belles qualités de cur et desprit, il représente pour eux Notre Saint Père le Pape, Vicaire lui-même de Jésus-Christ et son représentant sur la terre. De toutes parts, des foules immenses se rendent à Rome pour saluer le Saint-Père : celui-ci ne peut aller les visiter chez eux, mais, dans sa paternelle bonté, il leur envoie du moins des délégués, des personnes qui puissent le remplacer. De même que Notre-Seigneur aimait à venir prendre ses repas dans les familles quil chérissait, ainsi Mgr Costantini a bien voulu venir sasseoir à la table des membres de la famille des Missions-Etrangères. Cest pour nous une joie très grande de lavoir parmi nous, et nous formons les vux les plus ardents pour que cette Eglise de Chine, qui nest encore quà ses débuts, prenne, grâce aux directions pontificales, des accroissements magnifiques. Cest de tout cur que je lève mon verre à la santé de Notre Saint-Père le Pape glorieusement régnant, à celle de Mgr Costantini, et à la prospérité et au développement de toute lEglise de Chine.

    Mgr le Délégué, après avoir remercié le distingué orateur des vux quil avait exprimés, dit quil était vraiment confus de présider une réunion de vénérables Vicaires Apostoliques, dont il connaissait et appréciait les labeurs et les dures tribulations. Ils ne font en cela qui imiter leurs devanciers, les illustres Evêques de la glorieuse Société des Missions-Étrangères, qui ont tant fait pour répandre la foi dans ces régions, et qui parfois ont donné pour elle jusquà leur sang. Il bénit le Seigneur davoir accordé à tous un heureux voyage, leur permettant ainsi dassister à un Concile où leurs avis et leurs lumières sont particulièrement appréciés et qui, à son tour, leur donnera un programme, un plan, qui ne sera peut-être pas immédiatement réalisable pour tous, mais qui du moins leur montrera le but à atteindre, lidéal auquel tous devront aspirer.

    S. E. félicite les Vicaires Apostoliques présents de leur union à la Chaire de S. Pierre et leur demande de vouloir bien être son interprète près de Mgr de Guébriant pour lui porter les vux quil forme pour la Société des Missions-Étrangères.

    Mgr Costantini voulut même quune carte signée par toutes les personnes présentes portât ces vux au vénéré Supérieur de notre Société.

    Le Rme Abbé Dom Louis Brun tint à faire ressortir dune façon spéciale un détail que son Excellence navait peut-être pas encore remarqué : cest que la Société des Missions-Étrangères a été fondée pour que le Saint-Siège eût dans les Missions une Société à lui, qui suivît dune façon plus particulière ses directions. La Société sest toujours glorifiée de cette soumission comme de son plus beau titre de gloire, comme du joyau dont elle voulait briller à linstar des plus grandes sociétés religieuses. Charité entre eux, union partial-hère au Saint-Siège : telles sont les deux vertus spécialement recommandées aux prêtres de la Société des Missions-Étrangères et que, suivant les exemples de leurs devanciers, ils sefforcent, aujourdhui et toujours, de pratiquer de leur mieux.

    Cette journée demeurera une date dans les annales de la Procure de Shanghai, et plus encore dans le souvenir de ceux qui ont eu lavantage dy assister.

    

    1924/445-447
    445-447
    Anonyme
    France
    1924
    Aucune image