Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Deux lettres de S. E. le Cardinal Préfet de la propagande

Deux lettres de S. E. le Cardinal Préfet de la propagande I. A Mgr Gennaro, Vic. Ap. du Houpe Oriental.1 Rome, 18 Octobre 1923 Illustrissime et Révérendissime Seigneur, Cette Congrégation a appris la gracieuse initiative de Votre Grandeur de donner au Délégué Apostolique en Chine une chapelle complète au nom de tous les Ordinaires de Chine.
Add this
    Deux lettres de S. E. le Cardinal Préfet de la propagande

    I. A Mgr Gennaro, Vic. Ap. du Houpe Oriental.1

    Rome, 18 Octobre 1923

    Illustrissime et Révérendissime Seigneur,

    Cette Congrégation a appris la gracieuse initiative de Votre Grandeur de donner au Délégué Apostolique en Chine une chapelle complète au nom de tous les Ordinaires de Chine.

    Ce don a été très apprécié par le Saint Père, par cette Congrégation, par Mgr Costantini et aussi par les Catholiques chinois, lesquels, en faisant au Représentant du Pape le don de la maison, ont le consentement de leurs Pasteurs eux-mêmes.

    Veuillez exprimer aux autres Evêques de Chine la gratitude du Saint-Siège pour lacte dhommage rendu à la personne de son Représentant, hommage qui, dans les circonstances actuelles, acquiert une signification particulière dunion des fidèles du Christ : autour de son Vicaire.

    Je saisis loccasion pour Vous souhaiter tous les bienfaits-du Ciel.

    Votre tout dévoué serviteur,

    G. Card. VAN ROSSUM.


    1. Mgr Gennaro est mort à Hankeou le 19 décembre 1923.

    II. A M. Le Président du Comité
    pour la Donation dune maison
    à la Délégation Apostolique en Chine.

    Rome, 18 Octobre 1923

    Très Illustre Président du Comité,

    Monseigneur Celse Costantini a communiqué à cette S. C. de la Propagande la très noble lettre, signée par vous et par dautres distingués personnages, par laquelle vous lui annoncez que les catholiques chinois se proposent, en filial accord avec leurs Evêques, doffrir au Pape une maison à Pékin, où puisse demeurer son Représentant.

    Cette pensée a vivement réjoui le cur de Sa Sainteté, non seulement pour le don en soi, mais particulièrement parce quelle montre combien est grande laffection de ses Fils Chinois envers son Auguste Personne. En effet, il y a une très haute signification dans ce désir des Catholiques que le Délégué Apostolique se trouve en Chine comme dans sa maison, et quils puissent se rapprocher de lui comme on se rapproche dun père dans la maison même que ses enfants auront voulu lui préparer par leurs contributions personnelles. Et le Représentant du Pape à Pékin sera heureux aussi de se voir traité par les Chinois presque comme leur concitoyen.

    En exprimant au Comité la souveraine satisfaction du Saint-Père, moi aussi, comme Préfet de la Congrégation de la Propagande, à la quelle sont confiés les intérêts de toutes les Missions catholiques dans le monde, jajoute mes vifs remerciements et jinvoque sur les membres du Comité et sur tous les Catholiques de Chine les plus précieuses bénédictions du Ciel.

    G. Card. VAN ROSSUM.

    (Communiqué de la Délégation Apostolique à Pékin).

    1924/98-100
    98-100
    Van Rossum
    Italie
    1924
    Aucune image