Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Chronique des Missions et des Etablissements communs 12 : Séminaire de Paris

Chronique des Missions et des Etablissements communs 12. Séminaire de Paris Le 16 septembre, nous avons eu la joie de voir arriver M. Montagu, venu pour occuper la place laissée libre au Conseil Central par S. G. Mgr Chambon. M. Montagu a passé via Siberia. Il est très content de son voyage. Messieurs les Soviets ont été partout très aimables. Notre cher confrère prend en ce moment quelques jours de repos dans sa famille avant de prendre à Paris ses nouvelles fonctions.
Add this
    Chronique des Missions et des Etablissements communs 12.

    Séminaire de Paris

    Le 16 septembre, nous avons eu la joie de voir arriver M. Montagu, venu pour occuper la place laissée libre au Conseil Central par S. G. Mgr Chambon. M. Montagu a passé via Siberia. Il est très content de son voyage. Messieurs les Soviets ont été partout très aimables. Notre cher confrère prend en ce moment quelques jours de repos dans sa famille avant de prendre à Paris ses nouvelles fonctions.

    Le 21 septembre, un groupe de légionnaires américains se sont rendus à la Chapelle de la Reconnaissance à Dormans. Afin de leur faire bon accueil, M. Robert et M. Jambeau étaient allés dès la veille se joindre à M. Roulland, chapelain. Mgr Tissier a souhaité la bienvenue à nos visiteurs. Après lui, M. Jambeau leur a adressé, en anglais, quelques mots aimables, puis le Général Féraud, dont le discours fut traduit en anglais par M. Robert, leur a fait lhistorique de la seconde attaque de la Marne, dans laquelle brillèrent les troupes américaines.

    Le 18 septembre, Mgr Chambon donnait par radiophonie une conférence sur le Japon. Des divers coins de la France nous en sont revenus des échos élogieux. Le 22 septembre, S. G. donnait à Auvers une conférence à loccasion dune fête de la Sainte-Enfance. Le 24 septembre, Mgr Chambon était à Notre-Dame de Béhuard, où il prenait encore la parole devant la communauté ; nous avons des postulants dans cette maison.

    Le 29 septembre, à N.-D. de Paris, a eu lieu la cérémonie du sacre de Monseigneur Petit de Julleville. A la fin de la cérémonie, MM. Gérard et Sy ont présenté au nouvel évêque de Dijon les hommages de la Société des Missions-Étrangères.

    Le dimanche 25 septembre, la Communauté des Surs de St-Paul de Chartres célébrait le deuxième centenaire du premier départ de leurs Surs pour les missions lointaines. S. G. Mgr de Guébriant sétait rendu avec son premier assistant, M. Robert, à Chartres pour prendre part à cette fête de famille. Le soir du même jour, Mgr le Supérieur prêchait à St-Aignan, paroisse de Chartres, en faveur de luvre de St-Pierre Apôtre.

    Le second départ de septembre, fixé au dimanche 18, a attiré, comme le précédent, une foule nombreuse de parents et damis des jeunes partants. M. Adeux, dans lallocution dusage, leur a rappelé limportance de la vertu de foi. Nos huit jeunes missionnaires nous ont quittés ensuite pour sembarquer, le 23 sept., à bord du Sphinx vers leur mission respective.

    Le 19 septembre, souvraient les exercices de la retraite qui, à Paris, a été prêchée par le R. P. Decludt, S. J.. Lordination qui venait à la suite, le 24 sept., a été faite par Mgr le Supérieur. Elle comprenait 4 prêtres, dont un religieux franciscain, dorigine tchécoslovaque, trois diacres, trois sous-diacres et trois minorés.

    Enfin lannée scolaire a été inaugurée le 26 sept par la fête de nos Bienheureux martyrs de Corée, célébrée sous le rite double de 2ème classe.

    Le 27 sept., Mgr de Guébriant est parti avec Mgr Baudrillart et Mgr Boucher pour la Pologne, où se tient en ce moment un Congrès international des Missions. Le programme de ce congrès comporte, pour le jeudi 20 septembre, une conférence de Mgr le Supérieur intitulée : A travers les Missions.

    Au 15 octobre nous comptons 167 aspirants, dont 26 au service de lArmée, 64 à Bièvres et 77 à Paris. La communauté de Paris en a envoyé sept à Rome pour leur faire suivre les cours de lUniversité Grégorienne. Nos 167 aspirants nous viennent de 54 diocèses. Besançon vient en tête avec 18 aspirants ; Bayonne et Strasbourg en comptent chacun 9 ; Le Puy, Lille, Lyon et Paris 7 ; Quimper et Vannes 6 ; Arras, Bayeux et St-Dié 5.

    Mgr le Supérieur est rentré de Pologne le 8 octobre de grand matin. Il sétait séparé, le 2 octobre, de Mgr Baudrillart qui avait pris, avec Mgr Boucher, la direction de Cracovie. Lui-même, accompagné dun jeune séminariste, quil avait jadis confirmé à Kharbine, sest rendu au touchant pèlerinage national polonais de Czenstochowa. Le jour suivant il était à Lublin, où il était invité avec instance, tant pour une conférence à lUniversité Catholique, que pour une visite au petit Institut des Missions, sorte de continuation du séminaire ouvert à Vladivostok par Mgr de Guébriant en 1921 et fermé 18 mois après par les Bolchéviks. Dans cet Institut achèvent leurs études trois élèves que notre Vénéré Supérieur, alors Visiteur Apostolique, avait fait venir de Sibérie. De là, Monseigneur est allé à Varsovie, saluer le Cardinal Kakowski qui la retenu à dîner. Après ces journées si chargées, Monseigneur le Supérieur sest hâté de prendre un train direct pour Paris.

    Sa Grandeur nous a appris que le Congrès missionnaire de Poznan a été un beau succès. On en attend un grand bien, notamment au point de vue du recrutement missionnaire dhommes et de femmes. LEminent Cardinal Primat Hlond et tous les évêques de Pologne se sont montrés pour leurs hôtes très bons, très généreux. Il règne là-bas une sympathie intense pour la France.

    Pendant que Mgr le Supérieur était en Pologne, son 1er Assistant, M. Robert, allait dabord à Montbeton, où il a accompagné ce bon M. Mignery, que les docteurs trouvent bien malade. De là, M. Robert est allé à Lourdes assister au service célébré pour feu Mgr Schoepfer, cet excellent ami de notre séminaire.

    De leur côté, Mgr Chambon et M. Wassereau prenaient le chemin de Marseille, pour souhaiter la bienvenue à Mgr Hayasaka. Le Kamo Maru`, qui amenait Sa Grandeur, est arrivé le 11 octobre. Le nouvel évêque japonais était heureux de voir la France, quil aime sincèrement. Après un jour passé chez nous à Marseille, il est parti pour Rome, Nous avons tenu à ce que M. Wassereau laccompagne jusquà la Ville Eternelle, où notre Procure se fera une joie de lhospitaliser, si Mgr Hayasaka peut descendre chez nous.

    Ont été admis comme aspirants : M. J. de Gruiter, du diocèse de Rotterdam (Hollande) et M. Pierre Delvallée, du diocèse de Paris.

    15 octobre.
    1927/774
    774
    Anonyme
    France
    1927
    Aucune image