Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Yun-Nan délivrance de nos séminaristes

Yun-Nan Délivrance de nos séminaristes Il y a quelques semaines, quatre de nos séminaristes ont été pris par les brigands, qui pullulent dans notre province, comme, hélas ! Dans toute la Chine.
Add this
    Yun-Nan

    Délivrance de nos séminaristes

    Il y a quelques semaines, quatre de nos séminaristes ont été pris par les brigands, qui pullulent dans notre province, comme, hélas ! Dans toute la Chine.
    Deux d'entre eux avaient été successivement relâchés pour apporter les conditions de la libération des autres. Ceux-ci, entraînés de-ci, de là, ne cherchaient qu'une occasion favorable pour s'échapper. Or, le soir du 6 janvier, les brigands, réduits à une vingtaine, se cachaient, avec leurs prisonniers, au fond d'un ravin. Le froid était vif ; il fallait du bois pour entretenir le feu. Nos deux séminaristes se proposent pour aller en chercher : leur offre est acceptée. Ils partent, mais avec l'intention bien arrêtée de ne pas revenir. Ils savent que s'ils sont repris, c'est la mort inévitable; aussi, se confiant à la Sainte Vierge, ils pressent le pas, évitant les villages, se cachant dans les fourrés. Lorsque le jour se lève, ils reconnaissent l'endroit, où ils se trouvent : ils y sont venus en promenade autrefois. Plus tranquilles, ils se hâtent cependant, et, vers trois heures de l'après-midi, exténués de faim et de fatigue, ils rentraient enfin au Séminaire, où toute la communauté les accueillit avec grande joie, et se porta aussitôt à la chapelle pour y rendre grâces à Dieu.
    Le chef Yang Si-gai, qui captura nos élèves, est actuellement en prison avec quelques-uns de ses compagnons, tous attendant le châtiment de leurs crimes.

    1923/107-108
    107-108
    Chine
    1923
    Aucune image