Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Un loup devenu agneau.

CORÉE LETTRE DU P. ROBERT Missionnaire apostolique Un loup devenu agneau.
Add this
    CORÉE

    LETTRE DU P. ROBERT
    Missionnaire apostolique

    Un loup devenu agneau.

    La femme d'un ancien dignitaire de Taikou, nommé 0-kam-tchal, ayant entendu parler de notre sainte religion, en comprit la beauté et résolut de l'embrasser. Son mari était un ennemi déclaré des chrétiens; il ne manquait aucune occasion de les calomnier et de leur faire tout le mal en son pouvoir. Elle le savait; mais poussée par la grâce de Dieu, elle s'aboucha avec quelques chrétiennes de son voisinage et commença résolument à apprendre en cachette les prières et le catéchisme.
    Un beau jour, elle oublia clans sa chambre un livre de religion qui fut bientôt aperçu par le mari. Celui-ci, devinant de suite l'intention de sa femme, la maltraita d'une manière ignominieuse. La pauvre catéchumène supporta ces mauvais traitements avec la plus grande patience, en esprit d'union avec les souffrances de Notre-Seigneur.
    Quoique surveillée de très près, elle continue quand même à étudier, en prenant les précautions nécessaires pour n'être plus surprise. Mais voilà qu'un autre jour, un chapelet est découvert par son mari qui, cette fois, n'y tenant plus, la frappe tant et tant que la pauvre femme tombe comme morte sur le pavé. Il lui fallut deux mois de convalescence pour se remet Ire, mais alors, fortifiée par les exhortations de quelques pieuses femmes, elle déclare nettement: à son mari qu'elle est résolue à se faire chrétienne, dût-elle perdre la vie.

    O-kam-tchal tout d'abord accuse sa femme de folie, puis, sans dire pourquoi, il fait ses préparatifs pour un voyage à Séoul. Arrivé à la capitale, son premier soin fut de s'informer de la religion catholique auprès de quelques amis. Ceux-ci lui en rendirent le meilleur témoignage et lui affirmèrent que la religion des Français est la vraie doctrine. Bientôt après, notre homme repartait pour Taikou, et là, sa première parole à sa femme fut que désormais elle pouvait: être tranquille, que non seulement il ne l'empêcherait plus de suivre son pieux dessein, mais que lui-même allait étudier la religion catholique! Il alla ensuite trouver le gouverneur de la place et lui dit sa résolution de tout quitter pour se faire chrétien. Le magistrat lui répondit qu'il avait raison et qu'il embrassait peut-être le meilleur parti.
    O-kam-tchal vint alors me trouver et me demander des livres de doctrine. Depuis deux mois, il est fidèle à venir chaque jour s'instruire, et je pense que lui et sa famille seront baptisés sous peu. Son exemple entraînera une foule d'autres Coréens; déjà plusieurs de ses amis ont commencé à apprendre les prières.
    C'est un loup devenu agneau, et j'aime à croire qu'il sera le bonheur et la, joie de mon troupeau. Il nous fera d'autant plus de bien qu'il a été nommé chef de la garnison de Taikou, laquelle compte déjà plusieurs soldats chrétiens.

    1898/171-172
    171-172
    Corée du Sud
    1898
    Aucune image