Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Territoire de Malacca

Territoire de Malacca I. VILLE DE MALACCA Eglise de Saint François Xavier. Après l'érection de la presqu'île de Malacca en Vicariat apostolique, en 1841, un des premiers soins de Mgr Courvezy fut d'envoyer à Malacca deux missionnaires pour y fonder la mission et y combattre le schisme de Goa. Ces deux missionnaires furent MM. Bigandet et Beurel. Leur mission resta sans succès et ils durent se retirer après avoir acheté dans l'ancien fort une maison hollandaise qui servit, pendant plusieurs années, d'habitation et de chapelle.
Add this
    Territoire de Malacca

    I. VILLE DE MALACCA

    Eglise de Saint François Xavier.

    Après l'érection de la presqu'île de Malacca en Vicariat apostolique, en 1841, un des premiers soins de Mgr Courvezy fut d'envoyer à Malacca deux missionnaires pour y fonder la mission et y combattre le schisme de Goa. Ces deux missionnaires furent MM. Bigandet et Beurel. Leur mission resta sans succès et ils durent se retirer après avoir acheté dans l'ancien fort une maison hollandaise qui servit, pendant plusieurs années, d'habitation et de chapelle.
    Quand Mgr Boucho succéda à Mgr Courvezy en 1845, il reprit l'oeuvre avortée de son prédécesseur. Il envoya à Malacca MM. Favre et Dastugue. La Lettre commune du 10 février 1846 dit qu'à son arrivée à Malacca, M. Favre n'y trouvait que 15 chrétiens restés fidèles, et qu'au bout de quelques mois il eut la consolation d'en arracher 200 au schisme. Ce fut aussi M. Favre qui dressa le plan de la belle église gothique de Saint François Xavier et en commença la construction en 1849. La maladie l'empêcha de la terminer. Elle ne fut achevée qu'en 1859 par M. Allard qui construisit aussi la chapelle de Saint Jean Baptiste, dans le quartier de Bonda Hiler. Le presbytère fut fait par M. Mazery. Enfin, en 1911, le toit et tout l'intérieur de l'église furent restaurés et un nouveau maître-autel fut consacré le 16 décembre 1911.
    Les Dames de Saint-Maur s'établirent une première fois à Malacca en 1875, à Bonda Hiler. Mais la supérieure tomba malade et on ferma la maison. Un autre essai plus heureux fut fait par Mère Saint Anselme en 1877. Elle acquit une maison en face de l'église paroissiale, et en 1879 le couvent s'installa de nouveau à Bonda Hiler dans l'ancienne maison.
    De 1870 à 1880, il y eut à Malacca une école de garçons tenue par Justinien de Gouza et son frère le Père de Gouza. En 1880, M. Délouette acheta l'ancienne maison des Soeurs en face de l'église et y installa l'école qu'il dirigea lui-même ; enfin, en 1902, les Frères prirent la charge de l'école qui fut transférée en 1905 dans les bâtiments actuels.

    CURÉS VICAIRES

    MM. Favre . . . 1845-1849 MM. Dastugue . . 1845-1849
    Barbe . . . 1849-1850 Paris . . 1856-1858
    Allard . . 1850-1865 Daguin . . . 1860-1862
    Rêmes. . . 1866-1867 Lô (ind.) . . 1867-1870
    Daguin . . . 1867-1868 de Gouza (ind.) . 1870-1910
    Mazery . . 1868-1875 Ly (ind) . . 1879-1881
    Desbons. . . 1875-1876 Cardon . . 1901
    Kremer. . . 1876-1877 Coppin . . 1903
    Pouget. . . 1877-1879 H. Duvelle . . 1904
    Délouettte . . 1880-1888 Bécheras . . 1907-1910
    Damais. . . 1888-1897 François. . . 1910
    Méneuvrier. . . 1897-1899
    Rivet . . 1899-1900
    Perrichon . . 1900-1905
    Ruaudel . . 1905-1909
    Rivet. . . 1909

    II. PAROISSE MANTRA CHINOISE D'AYER SALAK

    Eglise de Sainte Mary.

    En 1847, Mgr Boucho chargea M. Borie de fonder une mission parmi les sauvages Mantras aux environs de Malacca. En 1848, sur l'invitation de M. J. B. Westerhout, sous résident de Malacca, qui lui offrit de s'établir à Roumbea sur ses terres inféodées au Gouvernement anglais. M. Borie bâtit en cet endroit qu'il appela Doussoun Maria (bourgade de Marie) une église et deux écoles. Mais en 1860 un chinois nommé Kim Sin obtint du Gouvernement le terrain occupé par la mission, et M. Borie reçut en échange à Ayer Salak un terrain de mille acres, sur lequel il établit sa nouvelle mission.
    En 1871, M. Borie malade fut obligé de retourner en France, et fut remplacé par M. Galmel qui construisit une jolie petite église et deux écoles.
    Ce poste à une succursale à Tanjong-kling où M. H. Duvelle a bâti en 1911 une chapelle dédiée à saint Joseph.

    CURÉS CURÉS (suite).

    MM. Borie. . . . 1848-1851 MM. Rivet . . . 1899-1900
    Maistre. . . 1851-1853 P. Perrichon . . 1900-1904
    Borie. . . 1853-1854 H. Duvelle. . . 1904-1906
    Bourlier . . 1854-1855 Ruaudel . . 1906-1907
    Borie. . . 1855-1871 H. Duvelle . . 1907
    Galmel . . . 1871-1875
    Pouget. . . 1875-1880 VICAIRES.
    Délouette . . 1880-1885
    MM. Le Turdu . . 1851-1853
    Galmel . . 1885-1896 Coutant. . . 1853-1855
    Gazeau . . 1896-1897 Desbons . . 1869-1871
    Galmel . . 1897-1899

    1914/78-79
    78-79
    Malaisie
    1914
    Aucune image