Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Souvenirs chrétiens du XIIIe siècle

Souvenirs chrétiens du XIIIe siècle BIRMANIE SEPTENTRIONALE Souvenirs chrétiens du XIIIe siècle. M. Charles Duroiselle, directeur de l'Archéological Survey de Birmanie, un Français et une autorité en la matière, vient de faire, dans les ruines du vieux Pagan, une découverte qui mérite d'être signalée. Pagan, sur les bords de l'Iraouaddy à une centaine de milles (160 km.) de Mandalay, est, pour les archéologues du pays, ce qu'est Angkor pour le Cambodge.
Add this
    Souvenirs chrétiens du XIIIe siècle

    BIRMANIE SEPTENTRIONALE

    Souvenirs chrétiens du XIIIe siècle.

    M. Charles Duroiselle, directeur de l'Archéological Survey de Birmanie, un Français et une autorité en la matière, vient de faire, dans les ruines du vieux Pagan, une découverte qui mérite d'être signalée. Pagan, sur les bords de l'Iraouaddy à une centaine de milles (160 km.) de Mandalay, est, pour les archéologues du pays, ce qu'est Angkor pour le Cambodge.
    Dans les souterrains d'un monument bouddhique du XIIIe siècle, sur une fresque assez bien conservée, à côté de la représentation d'un officier et d'un soldat mongols, M. Duroiselle a trouvé des croix qui, dit son rapport (mars 1922), sont sûrement des croix chrétiennes. Les deux principales formes de croix chrétienne sont, on le sait, la croix grecque et la croix latine. Or, là fresque reproduit les deux formes, et quatre de chacune, les croix latines étant un peu plus grandes que les autres.
    « Ces croix, poursuit M. Duroiselle, sont la seule preuve que l'on ait jusqu'à présent, sinon d'une chrétienté établie, du moins de la présence de chrétiens dans la métropole bouddhiste. II est probable que le nom chrétien était déjà connu en Birmanie. En effet, la proximité de l'Inde du côté sud, vers le nord-ouest la diffusion rapide du nestorianisme, portent à croire que des chrétiens avaient dû visiter ou même habiter temporairement le pays».
    Mais d'où venaient et qu'étaient au juste ceux qui, à Pagan, avaient fait reproduire ces croix ? C'était, ajoute le rapport, des soldats chrétiens (nestoriens surtout) au service de Kublai Khan lors de son invasion de la vieille cité de Pagan en 1287. L'on sait que le christianisme dans ses différentes formes catholique, arménienne, nestorienne, était à cette époque non seulement toléré, mais même révéré, à la Cour des grands chefs mongols. Kublai Khan lui-même avait une garde de corps de 1.000 soldats chrétiens : d'autres sûrement se trouvaient parmi le reste de ses troupes. Il paraîtrait donc tout à fait vraisemblable, sinon certain, que ce dut être durant l'occupation de Pagan par Kublai Khan que les croix furent peintes sur la fresque en question, en souvenir de leur passage dans la grande cité ».

    1923/7-8
    7-8
    Birmanie
    1923
    Aucune image