Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Service funèbre de M. Long

TONKIN OCCIDENTAL Service funèbre de M. Long Gouverneur général de l'Indochine
Add this
    TONKIN OCCIDENTAL

    Service funèbre de M. Long
    Gouverneur général de l'Indochine

    A l'occasion de la mort de M. Maurice Long, Gouverneur général de l'Indochine, Mgr Gendreau et Mgr Bigollet ont envoyé au Gouverneur général par intérim, le télégramme de condoléances suivant : « Evêques et missionnaires, réunis à Keso, apprennent avec émotion mort M. le Gouverneur général Long ; partageant tous deuil qui frappe l'Indochine, vous prient agréer et vous seraient reconnaissants transmettre à Madame Long leurs religieuses et respectueuses condoléances ».
    Le vendredi 26 janvier, à 8 h. 50, au moment où la dépouille mortelle de M. Long était embarquée à Colombo sur l'André Lebon pour être ramenée en France, un service solennel fut célébré en l'église cathédrale de Hanoi et dans tous les centres de provinces, pour le repos de l'âme du regretté défunt. A cette cérémonie officielle assistaient tous les Corps élus, les hauts fonctionnaires et la population, tant européenne qu'indigène, qui a eu à coeur de manifester ainsi sa respectueuse estime au chef éminent qu'elle vient de perdre et sa douloureuse sympathie à sa famille en deuil.

    Prises d'habit de six jeunes Annamites chez les Soeurs de Saint-Paul.

    Le matin de la fête de la Purification de la Sainte Vierge, à l'issue de la retraite annuelle des Soeurs de Saint-Paul de Chartres, à Hanoi, Mgr Bigollet a procédé à la cérémonie de prises d'habit de 6 jeunes filles annamites. La chapelle du pensionnat était ornée de fleurs et de verdure comme aux plus grandes fêtes de l'année, et éclairée par la douce lumière de nombreux cierges et ampoules électriques. Tandis que les jeunes élèves du pensionnat exécutaient des chants de circonstance, les 6 jeunes vierges conduites par la Rév. Mère Provinciale, s'avançaient auprès de l'évêque. Sa Grandeur leur remit l'habit religieux, symbole de leur renoncement au monde, de leur amour pour Dieu et de leur dévouement au prochain. Les parents et connaissances des jeunes fiancées du Christ étaient venus nombreux assister à cette cérémonie si émouvante, qui pour la première fois s'accomplissait à Hanoi avec tous les rites liturgiques.

    A la chasse au tigre

    Depuis quelque temps les Annamites du village de Phuongthanh étaient fort inquiets de la présence d'un énorme tigre, qui rôdait toutes les nuits autour de leurs habitations. Le dimanche, 4 février, ils organisèrent une battue que dirigea le P. Marty, missionnaire de la région. Cette battue prit toute l'après-midi. Le tigre se faufilait dans les hautes herbes et dans les fourrés. Sur les 5 heures, il devint certain qu'il s'était enfin tapi dans un massif de broussailles. Le P. Marty, laissant derrière lui ses rabatteurs, marcha, armé d'une carabine Winchester, sur le refuge de l'animal. Il aperçut le tigre couché et, ne pouvant voir la tête, lui tira un premier coup à l'épaule. En un clin d'oeil, le fauve surgit et bondit à 3 mètres du Père, qui, sans perdre son sang-froid, lui tira un second coup dans la gueule : on entendit un rugissement sinistre. Le coup était mortel, mais le tigre eut encore assez de forces pour bondir sur le missionnaire et, le terrassant, lui planter ses crocs dans la poitrine. Heureusement les rabatteurs accoururent et, à coups de bambous, forcèrent le tigre à lâcher prise. Il s'en alla tomber à quelques mètres de là.
    Evacué sans délai sur Hanoi, le Père reçut du docteur tous les soins que comportait son état, heureusement peu grave, bien que les griffes du tigre lui aient profondément labouré la poitrine et les jambes. L'animal abattu est un mâle de la plus grande taille. Le missionnaire a ainsi délivré son district de cet hôte malfaisant, mais il en gardera longtemps d'ineffaçables souvenirs.

    1923/110-111
    110-111
    Vietnam
    1923
    Aucune image