Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Se-Tchoan oriental

Se-Tchoan Oriental. Lettre de Mgr Chouvellon, Vicaire apostolique. uvres. Notre hôpital catholique a vu son médecin français enlevé par la mobilisation, et pendant plusieurs mois nous avons dû faire appel pour les cas graves aux médecins des canonnières américaines stationnaires à Tchong-king. Ces Messieurs ont toujours montré le plus grand dévouement à notre oeuvre, mais ils n'étaient pas toujours là.....
Add this
    Se-Tchoan Oriental.

    Lettre de Mgr Chouvellon,
    Vicaire apostolique.

    uvres.

    Notre hôpital catholique a vu son médecin français enlevé par la mobilisation, et pendant plusieurs mois nous avons dû faire appel pour les cas graves aux médecins des canonnières américaines stationnaires à Tchong-king. Ces Messieurs ont toujours montré le plus grand dévouement à notre oeuvre, mais ils n'étaient pas toujours là.....
    Enfin, par l'intermédiaire du consul général à Tchen-tou, M Bodard, nous avons pu avoir, comme médecin titulaire de notre hôpital, un jeune docteur chinois diplômé de la faculté d'Hanoi (Tonkin), et déjà formé pendant quelques années à la pratique de son art à Tchen-tou même, sous la direction du docteur Mouillac.
    Malgré toutes ces traverses, notre hôpital a gardé et même augmenté sa clientèle ordinaire, ainsi qu'en témoigne le relevé des résultats de l'année, communiqués par la Révérende Mère Supérieure :
    Entrées à l'hôpital : 470 Journées de malades : 15.040 Malades soignés au dispensaire : 15.900 Baptêmes d'adultes 40 Baptêmes d'enfants in articulo mortis : 130 Elèves au pensionnat : 35.
    Nos Soeurs hospitalières Franciscaines Missionnaires de Marie sont de plus en plus connues et estimées de la population chinoise ; leur vie de prière, de mortification et de dévouement est certainement une source de bénédictions pour la Mission.

    MARS AVRIL 1916, N° 108.

    Nos deux hôpitaux gratuits de Tchong-king sont très fréquentés par les pauvres malades qui n'ont ni feu, ni lieu, et sont toujours très nombreux dans les grandes villes.
    L'hospice des hommes relate 2.043 entrées, 338 morts et 334 baptêmes ; l'hospice des femmes a eu 387 entrées et 124 baptêmes in extremis.
    Notre imprimerie continue à rendre les plus grands services à la Mission et aux Missions voisines ; chaque année, elle augmente son catalogue de quelques ouvrages nouveaux de piété, de controverse d'apologétique, etc., etc. Mais le départ du P. Lamonnerie, mobilisé en France, laissait le bon P. Gourdon avec ses 73 ans accablé d'ouvrage ; heureusement le P. Bonnet, aumônier de l'école des Frères, a bien voulu employer tous ses loisirs à soulager, selon ses moyens, le directeur de notre imprimerie, qui lui en est très reconnaissant.
    Notre modeste journal La Vérité tient à rester hebdomadaire, mais il s'augmente en « suppléments » : l'un en caractères latins pour les confrères et les prêtres chinois ; le second en chinois, relatant les faits édifiants de piété, de charité, donnant l'intention du mois pour l'Apostolat de la prière, etc, à l'usage des chrétiens.

    1916/114-15
    114-115
    Chine
    1916
    Aucune image