Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Scoutisme catholique au Tonkin

EN INDOCHINE FRANCAISE Scoutisme catholique au Tonkin
Add this
    EN INDOCHINE FRANCAISE

    Scoutisme catholique au Tonkin

    Le scoutisme indochinois est en pleine extension, mais il semble avoir trouvé sa facture définitive un peu à la manière du scoutisme anglais. Il est aujourd'hui âgé d'environ 7 ou 8 ans : une des premières troupes formées en Indochine la quatrième, je crois fut la troupe catholique tonkinoise dont il va être question. A l'état embryonnaire en décembre 1931, elle comptait déjà 11 scouts au milieu de l'année suivante ; son effectif augmenta ensuite un peu, puis il fut renouvelé, les plus grands entrant en apprentissage ou quittant la petite ville pour aller étudier à Hanoi. Bref, en l'espace de 5 années, il y eut 54 promesses scoutes, dont plus de la moitié faites par des non catholiques. En comptant 17 promesses de louveteaux et d'assez nombreux novices qui, pour des raisons diverses, ne purent faire leur promesse, on peut dire qu'une centaine d'écoliers ont été atteints sur une population scolaire d'un millier.

    A vrai dire, ce n'est pas beaucoup ! Mais c'est un commencement. La proportion des catholiques tonkinois est assez forte parmi les gens de la campagne ou originaires de la campagne, mais il n'en est pas ainsi en ville : là on est obligé d'employer les mêmes méthodes d'apostolat qu'au Japon et au Siam, oeuvres de longue haleine avec un but religieux éloigné, oeuvres d'instruction, d'éducation, de bienfaisance.

    L'essai de fondation d'une troupe scoute d'inspiration et de formation catholiques, donc vraiment missionnaire, conquérante, acceptant prudemment mais franchement des non catholiques dans son sein, était une expérience à faire, et elle a été faite. Sans doute l'aumônier ne put administrer que 7 baptêmes, mais il sait que d'autres garçons, comme cela se constate chez de nombreux élèves des Frères, ont désormais la foi. Des tableaux vivants représentant des stations de chemin de la croix ont été réalisés avec l'aide d'acteurs non catholiques, d'autres scouts ont à leur actif 5 sauvetages avec la conservation de 10 vies humaines...

    Le scoutisme étant toute une vie, sa formule catholique n'englobe pas seulement cette terre, la méditation scénique et les chants scouts ont fait comprendre cela à beaucoup de nos garçons bouddhistes : la tombe du scout « Chevreuil calme » (traduction de son nom annamite), sur laquelle viennent prier ses frères, scouts ou anciens scouts, en est une preuve entre mille.

    Enfin le scoutisme a l'esprit conquérant, jugez plutôt :
    Un scout annamite a accepté de suivre le Père aumônier dans son nouveau poste de montagne, il apprend lui aussi une nouvelle langue, et bientôt il se trouve entouré d'une nouvelle troupe en formation : 9 Tay noirs, 1 Tay blanc, 2 Sino Tay et 3 Annamites.
    Les difficultés sont faites pour être vaincues, aussi « le scout sourit et chante dans les difficultés », tout comme le missionnaire, qui sait bien que
    « Si la tristesse vient,
    « Faut la congédier
    « Avec politesse
    « Mais sans parlementer ».
    Il sait aussi que toute grâce vient de Dieu, et c'est pourquoi l'aumônier scout et le chef encore catéchumène demandent de leur accorder une petite prière pour que N.-S. daigne éclairer cette race tay qui, au Tonkin du moins, est encore presque entièrement éloignée de Lui.

    MYL.

    1940/76-77
    76-77
    Vietnam
    1940
    Aucune image