Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Séminaires de Paris et de Bièvres 3

Séminaires de Paris et de Bièvres Le 9 mars, anniversaire des funérailles du très regretté Mgr de Guébriant, un service solennel a été célébré dans la chapelle du Séminaire. La communauté de Bièvres était venue afin d'unir ses prières à celles des aspirants de Paris pour l'âme de notre premier Supérieur général, dont le souvenir demeurera ineffaçable dans la Société qu'il a gouvernée durant 15 ans avec tant de prudence et de dévouement !
Add this
    Séminaires de Paris et de Bièvres

    Le 9 mars, anniversaire des funérailles du très regretté Mgr de Guébriant, un service solennel a été célébré dans la chapelle du Séminaire. La communauté de Bièvres était venue afin d'unir ses prières à celles des aspirants de Paris pour l'âme de notre premier Supérieur général, dont le souvenir demeurera ineffaçable dans la Société qu'il a gouvernée durant 15 ans avec tant de prudence et de dévouement !
    Le 24, le Séminaire a fêté dans l'intimité le 70e anniversaire de la naissance du T. R. Père Robert, Supérieur général, et, à cette occasion, nos prières empruntaient le texte de la liturgie : « Stet et pascat in fortitudine tua, Domine ! ».
    Ce même jour, un télégramme nous apportait la triste nouvelle de la mort de Mgr Herrgott, évêque titulaire de Samosate et vicaire apostolique de Phnompenh (Cambodge). Originaire du diocèse de Strasbourg, missionnaire du Cambodge en 1889, provicaire en 1901, il avait succédé en 1928 à Mgr Bou-chut. Durant ses 47 ans d'apostolat, il a donné une vive impulsion aux oeuvres dont il eut la charge et pris large part aux progrès réalisés dans sa Mission.
    Le mardi de Pâques, 14 avril, a eu lieu la cérémonie de départ des 10 nouveaux missionnaires dont les « Annales », dans leur dernier numéro, ont donné les noms et les destinations. Cette cérémonie, traditionnelle au Séminaire de la rue du Bac, n'aurait droit qu'à une simple mention si elle n'avait été l'objet d'un honneur tout spécial, celui d'être présidée par un Cardinal. S. E. Mgr Baudrillart, Recteur de l'Institut Catholique, a daigné, en effet, prendre part à cette solennité et adresser aux partants ses encouragements et ses conseils. Dans un émouvante allocution, l'éminent orateur leur montra la suprême beauté de l'idéal missionnaire, dont le point de départ est le double sacrifice demandé jadis à Abraham et plus tard aux Apôtres : quitter sa terre natale et sa parenté. Le sacrifice de la patrie est toujours douloureux, surtout quand cette patrie s'appelle la France, la douce France ! Plus douloureux encore est le sacrifice de la famille, que rien ne remplacera là-bas pour lui ! Ce double sacrifice, le missionnaire ne l'a consenti que parce qu'il aime Notre Seigneur et qu'il veut être son vaillant soldat ; mais par cela même et en raison de son abnégation, il représente, auprès des nations qu'il évangélise, la plus pure expression de sa chère France. En terminant, l'orateur invite les partants d'aujourd'hui et ceux de l'avenir à suivre les exemples du regretté Mgr de Guébriant et de son digne successeur, le T. R. Père Robert ; enfin il leur recommande la confiance envers la Sainte Vierge, pour eux plus que pour quiconque, l'Etoile de la Mer.
    Après le long défilé pour le baisement des pieds, Son Eminence donna la bénédiction du Saint-Sacrement et voulut bien achever la journée au milieu de nous en partageant notre repas du soir, le dernier pour les partants, et là, dans une causerie plus familière, nous assurer de sa sympathie, dont la preuve immédiate fut l'octroi d'un jour de vacances aux séminaristes, preuve des plus convaincantes qui souleva des applaudissements prolongés.
    Quelques instants après les partants quittaient le Séminaire : ainsi se terminait une journée dont le souvenir demeurera dans nos annales et pour laquelle nous offrons à S. Em. Mgr Baudrillart l'hommage de notre respectueuse gratitude.

    NECROLOGE

    7. Auguste FEILLON, du diocèse de Tours, missionnaire du Tonkin Occidental en 1892, du Tonkin Maritime (Phatdiem) en 1901, de Thanh-hoa en 1932 ; décédé le 11 mars 1936. 76 ans.
    8. Valentin HERRGOTT, du diocèse de Strasbourg, missionnaire du Cambodge en 1889, vicaire apostolique et évêque de Samosate en 1928 ; décédé le 23 mars 1936. 72 ans.

    9. Jean SOUBEYRE, du diocèse du Puy, missionnaire du Tonkin Occidental en 1892, du Tonkin Maritime en 1901, de Thanh-hoa en 1932 ; décédé le 26 mars 1936. 68 ans.

    10. Alexandre LIOGER, du diocèse du Puy, missionnaire de Cochinchine Occidentale (Saigon) en 1897 ; décédé le 28 mars 1936. 64 ans.

    11. Alphonse FARGETON, du diocèse de Dijon ; missionnaire de Birmanie Méridionale en 1902 ; décédé le 16 avril 1936. 58 ans.

    1936/141-144
    141-144
    France
    1936
    Aucune image