Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Reconnaissance d'un prêtre Chinois pour la France

Reconnaissance d'un prêtre Chinois pour la France Un prêtre chinois, du Se-tchoan, M. Jean Lieou, qui a exercé le saint ministère pendant plus de 40 ans, sentant sa fine prochaine, voulut faire une bonne oeuvre. Sa pensée se tourna vers la France, dont les missionnaires prêchent depuis plus de 250 ans le catholicisme au Se-tchoan, et grâce auxquels il avait été instruit et ordonné prêtre ; il résolut de venir en aide aux veuves et aux orphelins de la guerre.
Add this
    Reconnaissance d'un prêtre Chinois pour la France

    Un prêtre chinois, du Se-tchoan, M. Jean Lieou, qui a exercé le saint ministère pendant plus de 40 ans, sentant sa fine prochaine, voulut faire une bonne oeuvre. Sa pensée se tourna vers la France, dont les missionnaires prêchent depuis plus de 250 ans le catholicisme au Se-tchoan, et grâce auxquels il avait été instruit et ordonné prêtre ; il résolut de venir en aide aux veuves et aux orphelins de la guerre.
    Il remit à son évêque, Mgr Rouchouse, une somme de 2,450 francs pour l'oeuvre catholique que préside Son Eminence le cardinal Amette. En adressant au Cardinal cette touchante offrande qui montre comment la France sait se faire aimer, Mgr Rouchouse écrit :
    « Notre mission, confrères et chrétiens, a payé suivant ses moyens, sa dette de reconnaissance à la France ; plus de 10.000 francs ont été versés à la Croix-Rouge par l'intermédiaire de notre procure de Changhaï. C'est l'obole du pauvre ! Puisse-t-elle être utile aux soulagements des maux dont souffre notre patrie et attirer sur notre cher Se-tchoan les bénédictions divines ! »

    1916/195
    195
    Chine
    1916
    Aucune image