Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Réception à Tokyo du délégué apostolique

JAPON Réception à Tokyo du délégué apostolique. TOKIO
Add this
    JAPON

    Réception à Tokyo du délégué apostolique.

    TOKIO

    La réception au palais impérial, du Délégué du Saint Siège, retardée par l'attente des lettres du Vatican et la visite officielle du prince de Galles, a eu lieu le 23 mai. La veille, S. E. Mgr Giardini avait reçu des mains d'un Envoyé de la Maison Impériale, avec l'Ordre du Mérite de 1re classe, le grand Cordon du Soleil Levant. Le mardi 23, quelques minutes avant midi, un maître des cérémonies, M. Takatsuji, arrivait à l'Archevêché. Puis, les deux voitures de la Cour, dans les quelles avaient pris place Mgr le Délégué et son secrétaire, le P. Hayasaka, furent escortées par un détachement de trente cavaliers de la garde impériale jusqu'aux portes du palais, où une compagnie de la garde rendit les honneurs. Le grand maître des cérémonies, marquis Inouye, introduisit alors Son Excellence dans la salle du Phénix, où l'attendait le prince héritier, régent de l'Empire. Mgr le Délégué donna lecture de l'Adresse pontificale remerciant le prince héritier de la visite qu'il avait faite au Vatican le 15 juillet 1921, et lui présenta les voeux du Saint Père pour la famille impériale et la prospérité de l'Empire. Le Prince Régent, à son tour, exprima dans un discours en français sa gratitude pour la, réception distinguée dont il avait été l'objet de la part du Souverain Pontife. Le capitaine de vaisseau Yamamoto; catholique, ancien élève des Marianistes, qui avait été attaché à la personne du Prince héritier durant son voyage en Europe, servit d'interprète au cours de la réception et du banquet qui suivit.
    A ce banquet, qui eut lieu dans la salle des Mille Plantes (Chigusa no ma), assistaient une vingtaine de personnages officiels, parmi lesquels on remarquait l'amiral prince Higashi-Flishimi, le président du Conseil, baron Takahashi, le ministre des Affaires Etrangères, vicomte Uchida, le ministre de la Maison Impériale, baron Makima, le grand chambellan du Prince héritier, vicomte Chinda, ex-ambassadeur à Londres, et plusieurs hauts dignitaires de la Maison Impériale et de la suite dû Régent. La conversation entre le Prince et le Délégué apostolique se continua, empreinte de la plus charmante cordialité, dans la salle des Pivoines (Bôtan no ma). Mgr Giardini et son secrétaire quittèrent le palais vers deux heures.

    1922/179-180
    179-180
    Japon
    1922
    Aucune image