Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Quelques « Echos » de la rue du Bac 4

Quelques « Echos » de la rue du Bac. 1er octobre 1929. La retraite de rentrée prêchée par le P. Zimmermann a été très goûtée par les aspirants. Elle fut clôturée par l'ordination le samedi 21. A cette ordination prenaient part parmi les aspirants 2 prêtres, 4 diacres, 5 sous-diacres et 4 minorés.
Add this
    Quelques « Echos » de la rue du Bac.

    1er octobre 1929.

    La retraite de rentrée prêchée par le P. Zimmermann a été très goûtée par les aspirants. Elle fut clôturée par l'ordination le samedi 21. A cette ordination prenaient part parmi les aspirants 2 prêtres, 4 diacres, 5 sous-diacres et 4 minorés.
    Avec le mois d'octobre va commencer une heureuse innovation dans la communauté. Les aspirants auront après le déjeuner un quart d'heure de récréation pour leur permettre de se détendre un peu et de coupèrent deux le long silence qui durait depuis la prière du soir jusqu'à la récréation de midi.
    Du 22 au 28 septembre avait lieu à Lisieux un Congrès missionnaire avec exposition. Comme d'habitude, les PP. Depierre et Nassoy se sont dépensés sans compter pour organiser et tenir le stand des M.-E. Les dimanches 22 et 29, ils ont pris part avec dautres confrères à des prédications dans diverses églises du diocèse de Bayeux où des journées missionnaires étaient organisées.
    Au congrès le 25, le P. Montagu lisait le rapport du P. Papinot sur les catéchistes et le maintien de la foi au Japon. Le jeudi matin, Mgr Demange parla de la magnifique action du clergé indigène. Le soir, le P. Cadière traitait du clergé indigène de l'Indochine française. Le vendredi, Mgr le Supérieur fit un rapport très goûté sur les congrégations indigènes de religieux et religieuses contemplatives en Extrême-Orient. Le samedi matin, Mgr Deswazières parlait sur les martyrs indigènes en Extrême-Orient. Mgr le Supérieur rentré à Paris le vendredi soir, retournait à Lisieux le dimanche pour assister à la cérémonie de la pose de la première pierre de la future basilique cérémonie présidée par le cardinal Charost, délégué spécial du Saint Siège.
    Le dimanche 30, deux prêtres de Saint-Sulpice conduits par leur supérieur Mgr Verdier, sont venus déjeuner au Séminaire. Ils partent au Tonkin le 4 de ce mois, prémices d'un contingent plus nombreux qui ira prendre charge d'un séminaire régional en IndoChine.

    15 octobre.

    Le 4 octobre, Mgr le Supérieur, accompagné du P. Robert assistant, est parti à Saint-Pol-de-Léon, pour prendre part aux fêtes jubilaires de M. Comte et Mme la Comtesse de Guébriant. Ces fêtes ont été une manifestation de sympathie de toute une population pour ses châtelains, et une magnifique preuve de l'entente parfaite, on pourrait dire familiale, qui règne entre tout le clergé du pays et la famille de Guébriant.
    Mgr le Supérieur, rentré le 11 au matin, repartait le 12 pour Genève où avaient lieu des journées de missions. Le jeudi 10, les PP. Nassoy et Depierre donnaient des conférences pour les enfants afin de les intéresser aux oeuvres missionnaires; plus de deux mille enfants y assistaient. Le dimanche 13, Mgr le Supérieur officiait à l'église du Sacré-Coeur. A 3 heures, au Victoria Hall, Mgr Besson, évêque de Genève, Lausanne et Fribourg, présidait une conférence publique à laquelle Mgr le Supérieur prit la parole. A la fin de cette conférence, deux mille personnes chantaient avec émotion le Credo catholique. Décidément il y a quelque chose de changer dans la Rome protestante, si jalouse autrefois de sa suprématie. Le soir, réunion générale à l'église Notre Dame où Mgr le Supérieur donna le sermon à un auditoire que l'église ne pouvait contenir.
    Le 14, Mgr le Supérieur était l'hôte de l'abbaye de Saint Maurice en Valais, et adressait la parole aux religieux et novices.
    Le 3 octobre, les communautés de Paris et de Bièvres fêtaient solennellement et pour la première fois, Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, patronne principale des Missions.
    A maintes reprises, NN.SS. les Evêques et vicaires apostoliques avaient exprimé le voeu, que fût établi au Séminaire un cours de langue anglaise dont la connaissance, indispensables clans bon nombre de nos missions, est grandement utile dans la plupart des autres. Le cours, confié à M. Schmitt, maître en la matière, a été inauguré le 9 octobre ; il a lieu le matin des jours de promenade, avant le départ pour Meudon.
    M. Michel, directeur des aspirants de Rome, a quitté Paris le 10 pour la Ville Eternelle, accompagnant sa petite communauté d'étudiants. Ceux-ci sont au nombre de 7, dont deux nouveaux de la communauté de Paris.

    1er novembre.

    Une importante journée missionnaire s'est donnée le 20 octobre dans l'Archiprêtre de Béthune (Pas-de-Calais). Mgr Deswazières a célébré la Grand'Messe pontificale à l'église Saint-Vaast et a donné plusieurs conférences, notamment aux élèves de la florissante institution Saint-Vaast. Les PP. Montagu, Depierre, Nassoy ont prêché dans les paroisses environnantes. Mgr Julien, évêque d'Arras, présidait à Saint Vaasa la messe de 11 h. 1/2 où Mgr Olichon a parlé devant un magnifique auditoire d'hommes. Mgr le Supérieur avait parlé dans la même église aux messes de la matinée et, dans l'après-midi, a donné des allocutions à Riche bourg, paroisse du voisinage, et au collège Saint-Vaast. Cette journée a eu un remarquable succès.
    La Société a le devoir de s'associer au deuil récent de Mme Tuf - fier, la distinguée Présidente de l'OEuvre des Partants. Son mari, le célèbre Professeur (chirurgie) Tuffier, a fait à Paris le 27 octobre une mort toute chrétienne. Le P. Robert l'avait visité souvent pendant les derniers jours et assistait à ses obsèques avec Mgr le Supérieur et le P. Depierre le 30 octobre à Saint Philippe du Roule.
    Le P. Durand avec une grande charité est allé prêter main forte pour une quinzaine de jours à un curé de la Somme. C'est un devoir pour nous de rendre tous les services possibles à S. G. Mgr Lecomte, qui, malgré la pénurie dont souffre son diocèse se montre, lui et son grand séminaire, d'une générosité admirable pour les M.-E. Si quelque confrère pouvait lui consacrer ne fût-ce que deux ou trois mois, il ferait oeuvre excellente.
    Le dimanche 20 octobre M. Larregain a fait aux aspirants une lecture spirituelle, leur faisant part de ses impressions de missionnaire de Lanlong.
    Le 27 octobre, la 'communauté faisait l'Adoration perpétuelle en union avec Montmartre. Cette journée de prières coïncidait heureusement avec la fête du Çhrist-Roi. Ce jour-là, Mgr le Supérieur faisait l'appel aux. Ordres pour l'ordination de Noël. Cette ordination comprendra 7 prêtres, 13 diacres, un sous-diacre, 14 minorés et 5 tonsurés.
    Le mardi 29 octobre avait lieu à Dormans une petite solennité intime, aussi pieuse que modeste. Le F. Paul Lanoizelet renouvelait pour la troisième fois ses promesses en présence de Mgr le Supérieur et de plusieurs de nos confrères, et était reçu membre agrégé de la Société. Outre le Fr. Paul et le Fr. Luc, le P. Roulland dirige une petite communauté intéressante de cinq novices, il recommande cette oeuvre aux prières des confrères et les prie de l'aider dans le recrutement des vocations.
    Ces vocations sont difficiles à trouver aujourd'hui et cependant nous aurions besoin de nombreux frères dans le service des Missions et des Maisons communes.

    15 novembre.

    Le mercredi 6, avant le départ pour la promenade, la communauté des aspirants s'est rendue au cimetière Montparnasse. Un De Profundis a été récité sur les tombes de nos confrères et sur celle de Mme de Gargan, bienfaitrice insigne de la Société.
    Aux ordinands du 21 décembre prochain se joindront 8 aspirants de Bièvres, appelés à recevoir la première tonsure.
    Nous avons perdu un confrère excellent en la personne du P. Marqué, rentré en France en avril dernier. Sa santé très atteinte semblait se remettre, mais au mois d'août une aggravation se produisit, et dès la Toussaint on perdait l'espoir de le sauver. Mgr Deswazières arriva à temps, et le trouva en pleine connaissance. Le 7 novembre, deux heures après minuit, le malade rendait le dernier soupir très doucement, sans agonie, assisté par Mgr Deswazières et le clergé de la paroisse. Aux obsèques le lundi 10, le P. Fougue représentait le Séminaire, le P. Ferrand venu d'Angers représentait sa mission et 42 prêtres du diocèse témoignaient par leur présence de leur estime et de leur sympathie pour le défunt.
    Le '10 novembre était journée de mission à Brive en Corrèze. Invité par l'archiprêtre de Saint-Martin, Mgr le Supérieur célébra la Messe Pontificale et parla à plusieurs messes et aux vêpres. Mgr l'Evêque de Tulle était présent.
    Le P. Nassoy a prêché la retraite aux 200 élèves du collège d'Agaune tenu par les chanoines de Saint Augustin. Ces bons religieux, dont l'abbé Mgr Mariétan désire vivement le travail avec nous dans les missions, sont malheureusement en proie à des difficultés d'ordre intérieur qui pourraient retarder l'heure de leur collaboration.

    QUELQUES ((ÉCHOS)) DE LA RUE DU BAC

    1er décembre 1929.

    Du 17 au 21 novembre les Frères ont fait leur retraite annuelle prêchée par le P. Sibers, et le 21 à la messe de communauté, ils renouvelaient leurs promesses après que tous les membres de l'administration et nos 72 aspirants eurent redit devant le Saint Sacrement exposé leur « Dominus Pars ».
    Le même jour, fête de la Présentation, a eu lieu à l'Eglise Saint François-Xavier la solennité annoncée depuis longtemps pour le Centenaire de naissance du Bienh. Th. Vénard. La communauté de Bièvres était présente avec celle de Paris. Tous les collèges catholiques de Paris avaient envoyé des groupes compacts d'élèves. 60 novices lazaristes et 200 du Saint Esprit prirent fraternellement part aux cérémonies soit de la matinée, soit de l'après-midi. A la Grand'Messe Pontificale que voulut bien célébrer Mgr de Durfort évêque de Poitiers, 600 jeunes gens occupaient tout le haut de la grande nef et entendirent Mgr Demange parler en termes émouvants de la vocation apostolique. Aux vêpres pontificales, l'officiant fut Mgr Marnas, évêque de Clermont, le grand ami des M.-E, membre honoraire de la Société et le P. Dieux, de l'Oratoire fit, avant le salut, par manière de panégyrique du Martyr, un sermon admirable sur le sacrifice. Entre temps, un déjeuner de 60 couverts avait eu lieu au grand réfectoire. Outre NN. SS. de Poitiers et de Clermont et Mgr Demange, étaient présents Mgr Baudrillart, Mgr Cuaz, Mgr Deswazières, Mgr Le Hunsec et son 1er Assistant, M. le 1er Assistant des Lazaristes, M. l'abbé Trochu de Nantes, l'auteur de la Nouvelle Vie MM. les Directeurs des Collèges Stanislas, Sainte-Croix ,de Neuilly, Sainte-Marie de Monceaux, Passy, Rocroy Saint-Léon, Maîtrise N.-D., Petit Séminaire, etc. A tous, Mgr le Supérieur adressa, au dessert, un mot de remerciement très délicat et fort applaudi. Un temps splendide rendît plus belle encore cette solennité si bien organisée par notre économe le P. Gérard. Mgr Verdier, le nouvel archevêque de Paris dont nous saluons la nomination avec bonheur, aurait voulu être des nôtres, mais la cérémonie traditionnelle à Issy en la fête de la Présentation l'en avait empêché.

    1929/268-271
    268-271
    France et Asie
    1929
    Aucune image