Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Quelques « Echos » de la rue du Bac.

Quelques « Echos » de la rue du Bac. 1er Février 1930. Le 16 janvier, Monseigneur le Supérieur et de nombreux membres de l'Administration et des Séminaires assistaient à Bièvres aux obsèques de la vénérable Soeur Claire, doyenne de notre chère communauté des Soeurs de Saint-Paul de Chartres. La cérémonie a été très touchante, par un beau temps, dans le cadre émouvant du petit cimetière blotti dans le bois du Séminaire.
Add this
    Quelques « Echos » de la rue du Bac.
    1er Février 1930.

    Le 16 janvier, Monseigneur le Supérieur et de nombreux membres de l'Administration et des Séminaires assistaient à Bièvres aux obsèques de la vénérable Soeur Claire, doyenne de notre chère communauté des Soeurs de Saint-Paul de Chartres. La cérémonie a été très touchante, par un beau temps, dans le cadre émouvant du petit cimetière blotti dans le bois du Séminaire.
    En rentrant à Paris le lendemain, Mgr le Supérieur a eu la douleur d'apprendre la mort de son petit-neveu, François Costa de Beauregard, entré l'automne dernier au Noviciat des Pères du Saint Esprit à Orlis et succombant à une attaque de pneumonie que des mortifications excessives ne l'avaient pas, semble-t-il, préparé à supporter. On recommande aux prières de toute sa famille désolée.
    Au milieu de Janvier a eu lieu à Montpellier une exposition missionnaire très bien réussie. Deux conférences de clôture, l'une dans l'après-midi du 18 janvier, l'autre le soir du 19, ont été données devant une nombreuse assistance par Mgr le Supérieur. Celui-ci a pris part également à d'autres réunions, notamment à celle du Congrès de l'Action Catholique où l'orateur très chaudement applaudi était M. l'abbé Desgranges, député du Morbihan. Nos confrères les PP. Depierre, Nassoy et Lacroix ont prêché le dimanche 12 dans les paroisses de la ville et le 19 dans les paroisses environnantes. Profitant du voisinage de Marseille, Mgr le Supérieur est allé avec le P. Nassoy passer une journée à notre Procure. Un de nos amis marseillais ayant très obligeamment prêté son automobile, Mgr le Supérieur avec les PP. Masseron, Nassoy et Jambeau ont pu faire le pèlerinage de la Sainte-Beaume, y déjeuner avec le Père Feillon, notre confrère, s'y rencontrer avec Mgr Dubourg, évêque de Marseille, qui élabore le plan d'une journée missionnaire, et tard dans la soirée rentrer à Marseille après avoir visité la superbe basilique, la crypte et les souvenirs admirables qui abondent à saint Maximin.
    Le 26 janvier, un certain nombre d'aspirants ont été appelés à prendre part à l'ordination du 15 mars. Il y aura : 2 prêtres, 1 sous-diacre, 3 minorés et 1 tonsuré.
    Le 27 janvier, M. Boisard, Vice Supérieur de Saint-Sulpice et M. Pourat, Supérieur de la Solitude, ont fait une aimable visite à Mgr le Supérieur et donné de bonnes nouvelles des pionniers de Saint-Sulpice au Tonkin.
    Le 29 janvier se sont embarqués à Marseille pour les Indes le R. P. Poncet et deux de ses confrères des Religieux de Saint Maurice en Valaiss. Ils vont mettre en train leur coopération à notre mission du Mysore pour le Collège Saint-Joseph de Bangalore. Et quelques mois plus tard, le R. P. Poncet seul, continuera sur Hué dans le but d'y reprendre un projet qu'on avait craint un moment de voir abandonné.

    15 Février.

    Les 12, 13, 14 et 15 février, le Séminaire de Paris a eu pour hôtes Mgr Bourgeois, Révérendissime Prévôt du Grand Saint Bernard, et le R. P. Prieur de l'Hospice du Grand Saint-Bernard. Ils venaient traiter la question d'une oeuvre que ces bons Religieux entreprendraient conformément à leurs habitudes traditionnelles dans quelque zone montagneuse de nos missions. En nous quittant ce matin, ils semblaient décidés à accepter nos suggestions qui leur inspirent visiblement confiance. Ils appartiennent au même ordre que les Religieux de Saint-Maurice d'Agaune, sans avoir les mêmes Supérieurs.
    Un nouveau numéro du « Bulletin des Missions » de l'abbaye de Lophem vient de paraître. Il rétracte explicitement l'information erronée donnée au sujet des prêtres indigènes de l'IndoChine et de leur formation sacerdotale prétendue insuffisante. Souhaitons que cette désastreuse campagne missiologique prenne fin une fois pour toutes.

    16 Février.

    Le soir de la Septuagesime, Mgr le Supérieur a donné les destinations suivantes :

    MM. MAGNAN, de Versailles, à Chungking,
    RENOU, de Bayeux, à Suifu,
    HEYRAUD, du Puy, à Lanlong,
    LEBAS, de Lille, à Pakhoï,
    MILLOT, de Besançon, à Hunghoa,
    MARTIN, de Coutances, à Bangkok,
    DUGAST, de Luçon, en Birmanie sept.

    1930/92-94
    92-94
    France
    1930
    Aucune image