Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Quelques « Echos » de la rue du Bac.

Quelques « Echos » de la rue du Bac. 1er avril 1928.
Add this
    Quelques « Echos » de la rue du Bac.

    1er avril 1928.

    Sur une invitation très délicate du R. P. Chabert, supérieur de la Société des Missions Africaines de Lyon, Mgr le Supérieur est allé passer à Lyon la soirée du 19 mars et la journée du 20. A la Primatiale et à la Basilique de Fourvière on donnait de grandes fêtes en souvenir de Mgr de Marion-Brésillac et du P. Planque, fondateurs de ladite Société. Chacun sait que Mgr de Marion-Brésillac était membre de la Société des Missions Etrangères qu'il quitta seulement deux ans avant sa mort pour fonder la Société des Missions Africaines et en devenir le premier Vicaire Apostolique.

    15 avril 1928.

    Le jeudi saint au matin, est arrivé assez tôt pour célébrer la messe au Séminaire, Mgr Gaspais, Vic. Apost. De Ghirin, arrivant de Mandchourie, par le Transsibérien, en moins de dix jours. Il n'a eu qu'à se louer des procédés de la gent soviétique. Sa Grandeur a officié pontificalement le jour de Pâques aux différents offices de la journée. Son frère, M. le Chanoine Gaspais, Directeur au Grand Séminaire de Vannes, l'a rejoint à Paris le lundi de Pâques et l'a emmené deux jours après pour une courte visite en Bretagne.
    Le 29, S. G. partait pour Rome.
    M. l'abbé Trochu, auteur de la vie si appréciée du Saint Curé d'Ars, a entrepris une nouvelle vie du Bx Th. Vénard. Il est en ce moment l'hôte du Séminaire de Paris, trop intéressé à l'exécution de son projet, pour ne pas lui ouvrir toutes grandes ses archives.

    1928/120
    120
    France
    1928
    Aucune image