Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ordonnance impériale

Ordonnance impériale A l'occasion de l'inauguration de la statue de Mgr d'Adran, le premier mandarin de l'empereur d'Annam a apporté à Mgr Mossard, avec une somme de 300 piastres destinée à la célébration d'un service solennel pour le bienfaiteur de la famille impériale, une lettre dont voici la traduction : Le 26e jour du Ier mois de la 14e année de Thanh-Thai (5 mars 1902). ORDONNANCE IMPÉRIALE PUBLIÉE PAR LE CONSEIL SECRET DU GOUVERNEMENT DE L'EMPIRE D'ANNAM.
Add this
    Ordonnance impériale
    A l'occasion de l'inauguration de la statue de Mgr d'Adran, le premier mandarin de l'empereur d'Annam a apporté à Mgr Mossard, avec une somme de 300 piastres destinée à la célébration d'un service solennel pour le bienfaiteur de la famille impériale, une lettre dont voici la traduction :

    Le 26e jour du Ier mois de la 14e année de Thanh-Thai
    (5 mars 1902).

    ORDONNANCE IMPÉRIALE PUBLIÉE PAR LE CONSEIL SECRET DU
    GOUVERNEMENT DE L'EMPIRE D'ANNAM.

    Au commencement de l'établissement de Notre Empire, Sa Majesté l'Auguste Empereur fondateur de Notre dynastie, Thé-To-Cao-Hoang-Dé (Gia Long), a chargé Sa Grandeur l'Évêque d'Adran, pourvu du grade de Thai-tu-thai-pho (grand précepteur du prince héritier) et du premier titre de noblesse de Bi-Du-Quan-Cong, d'emmener son fils aîné, le prince héritier (Dong-Cang) Anh-Dué comme otage en France, pour demander au noble Pays un secours de bâtiments de guerre et de soldats.
    C'est ainsi que Sa Majesté l'Empereur Gia Long a pu réoccuper la capitale de Phu-Xuan et enfin obtenir la soumission de tous les pays faisant partie de l'Empire d'Annam.
    Sa Grandeur le noble Évêque et le Dong-Cang ont rendu en effet à Notre dynastie des services importants. Après l'établissement de l'Empire, on a rédigé des mémoires de tous ceux qui ont servi à la cause de Notre dynastie : Sa Grandeur l'Évêque et le Dong-Cung y ont été portés ensemble. Maintenant le Protectorat et la Mission, d'un commun accord, ont érigé dans la province de Gia-dinh les statues de nos regrettés l'Évêque et le Dong-Cung pour transmettre éternellement aux postérités leurs illustres souvenirs.
    Nous sommes très heureux des marques de sympathie données dans cette circonstance à ces deux respectables personnages.
    Nous ordonnons à notre Trésor Impérial d'envoyer à la Mission de Saigon, par l'intermédiaire de Notre Ministre en mission, Nguyen-Than, Kham-Mang-Dai-Than, Can-Chanh-Dien-Dai-Hoc-Si,Dien-Loc-Quan-Cong, une somme de trois cents piastres pour services rituels ou commémoratifs.
    Que ceci soit respecté.
    Tel est Notre message.

    Pour publication :
    (Sceau du Comat.)

    1902/160-161
    160-161
    Vietnam
    1902
    Aucune image