Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

oeuvre des partants

oeuvre des partants SOMMAIRE AVIS. L'OEUVRE A RENNES ET A TOULOUSE. LA VENTE DE CHARITÉ. COTISATIONS PERPÉTUELLES. DÉPART DE MISSIONNAIRES. RECOMMANDATIONS ET ACTIONS DE GRACES. NOS MORTS. BIBLIOGRAPHIE. AVIS Nous prions de nouveau nos Associés et Abonnés qui changent d'adresse de bien vouloir nous envoyer la bande d'un, des exemplaires des Annales. Et si nous leur demandons instamment de bien vouloir suivre cette recommandation, voici pourquoi, sans longues explications et par un exemple :
Add this
    oeuvre des partants
    SOMMAIRE
    AVIS. L'OEUVRE A RENNES ET A TOULOUSE. LA VENTE DE CHARITÉ. COTISATIONS PERPÉTUELLES. DÉPART DE MISSIONNAIRES. RECOMMANDATIONS ET ACTIONS DE GRACES. NOS MORTS. BIBLIOGRAPHIE.

    AVIS

    Nous prions de nouveau nos Associés et Abonnés qui changent d'adresse de bien vouloir nous envoyer la bande d'un, des exemplaires des Annales.
    Et si nous leur demandons instamment de bien vouloir suivre cette recommandation, voici pourquoi, sans longues explications et par un exemple :
    Nous avons 5 Abonnées qui se nomment Girard ; 2 sont de la Haute-Loire ; 3 du Rhône.
    Une Mme Girard nous écrit :
    Veuillez désormais m'envoyer les Annales à Lyon, place Bellecour, 4.
    Quelle est cette Mme Girard ?
    Est-elle de la Haute-Loire ou du Rhône ?
    Sa lettre est datée de Saint Etienne ; nous n'avons donc pas même la ressource de consulter le timbre pour nous renseigner. Si, au contraire, cette excellente Mme Girard nous avait envoyé la bande de l'exemplaire des Annales reçu par elle, nous aurions vu immédiatement par son ancienne adresse où elle demeurait, et nous aurions supprimé cette ancienne adresse sur les listes de l'imprimeur ; par le numéro inscrit sur cette ancienne adresse nous aurions pu retrouver son nom sur nos registres et inscrire sa nouvelle adresse ; voilà, chers Abonnés et Associés, pourquoi l'administration des Annales est obligée de vous prier de joindre à votre demande de nouvelle adresse, une ancienne bande des Annales.

    L'OEUVRE A RENNES

    « Grâce à Dieu et à l'aimable dévouement de nombreuses collaboratrices, l'oeuvre des Parlants marche bien à Rennes, les cotisations ont plutôt augmenté cette année et l'exposition nous vaudra bien des jolies choses de plus pour l'année prochaine ; j'ai reçu plusieurs gracieuses promesses qui ne seront point oubliées. Notre messe annuelle a été célébrée par le R. P. Hamon le jeudi 26 mai, l'allocution et la bénédiction du Saint-Sacrement ont été données par M. le chanoine Du bourg; secrétaire et neveu de notre Archevêque. Il parla très bien sur la Propagation de la foi, l'auditoire était nombreux ; j'en fus bien heureuse ».
    L'OEUVRE A TOULOUSE

    « Nous avons eu une très jolie et une très pieuse fête le 27 mai, à la Visitation, j'ai hâte de vous le dire. Le bon Père Aloys a parlé avec son talent et son coeur do notre OEuvre, qu'il a été heureux de connaître, et de nos saints missionnaires.
    « Inutile d'entreprendre l'analyse de son allocution, ce serait la dénaturer.
    « Le B. Théophane Vénard, dont il est compatriote, a trouvé une bonne place dans ses éloquentes paroles. Les religieuses de la Visitation, qui nous sont si unies, étaient présentes derrière leurs grilles où elles prient avec tant de ferveur pour nos Missions. Après le salut solennel du Saint-Sacrement et la Consécration au Sacré Coeur, on a vénéré la belle relique du B. martyr Théophane pendant que l'on chantait avec beaucoup d'entrain le cantique :

    O Dieu, de tes soldats la couronne et la gloire, etc.

    « Voilà, mon Père, ce que je suis heureuse de pouvoir vous raconter ; puisse la Sainte Vierge permettre que l'OEuvre se maintienne à Toulouse, c'est à elle que je la recommande ».

    LA VENTE DE CHARITÉ

    Vérité hier, erreur aujourdhui. Une expression, dont l'aimable indulgence de nos Associés, ne nous tiendra pas rigueur, s'est glissée sous notre plume dans notre dernier petit mot au sujet de la Vente de Charité.
    Nous avons dit que le résultat atteint cette année par la charité des vendeuses, des acheteuses et des acheteurs était presque égal à celui de l'année dernière.
    Ce presque égal signifiait inférieur ; et à ce moment nous parlions avec exactitude ; mais, quelques jours plus tard, des vendeuses envoyaient à notre trésorière le reliquat de leur caisse, et grâce à cet appoint le résultat de notre vente augmentait assez pour le rendre supérieur à celui de l'année précédente. Le presque égal était encore vrai, mais il faut, grâce à Dieu et à nos amis, lui donner une autre signification : celle de supérieur.

    COTISATIONS PERPÉTUELLES

    Au nom de M. Ferdinand LELIÈVRE, décédé.
    Au nom de M. Gaston LELIÈVRE, décédé.

    DÉPART DE MISSIONNAIRES

    SONT PARTIS DU SÉMINAIRE DES MISSIONS ÉTRANGÈRES

    Le 11 mai 1910.

    MM. DIOCÈSES. DESTINATIONS.

    PRIOU, Léopold Henri Maximin. Luçon. Cochinchine orientale
    SOMMELET, Charles Valentin Joseph. Langres. Siam.
    NAVILLE, Gustave-François. Annecy. Kouy-tcheou.
    CHAMPEYROL, Joseph Antoine Marie Victor. Rodez. Kouy-tcheou.
    MARTIN, Jean-Marie. Tarbes. Nagasaki.
    DELMAS, Paul Henri Germain Désiré. Rodez. Tonkin maritime.
    CUSSAC, Arsène-Vital. Saint-Flour. Pondichéry.
    GATELET, Léon Louis Marie Joseph. Metz. Cambodge.
    BODIN, Joseph Marie François Laval. Corée.
    GUILLOT, Joseph-Jacques. Annecy. Corée.
    BUTTIN, Pétrus. Chambéry, Tonkin occidental.

    RECOMMANDATIONS ET ACTIONS DE GLACES

    Nous recommandons aux prières de nos associés : la France, le Souverain Pontife, la Société des Missions Etrangères, nos Séminaristes soldats. Plusieurs examens. Une école libre. Trois paroisses. Trois voyages. Une Congrégation. Plusieurs premières communions. Quatre mariages. L'avenir de deux jeunes fîtes. Un vieillard éloigné de Dieu. Une situation difficile. Un jeune prêtre. Deux familles. Des malades Des intentions particulières.

    1910/216-221
    216-221
    France
    1910
    Aucune image