Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

oeuvre des partants

oeuvre des partants SOMMAIRE CHRONIQUE DE L'OEUVRE : LA FÊTE DE NOTRE oeuvre A TOULOUSE. COTISATIONS PERPÉTUELLES. RECOMMANDATIONS. NOS MORTS. CHRONIQUE DE L'OEUVRE LA FÊTE DE NOTRE OEUVRE A TOULOUSE Chaque année voit se renouveler à Toulouse la fête de notre oeuvre. Les Associées se réunissent dans la chapelle de la Visitation qui leur est toujours ouverte grâce à l'aimable bonté des Religieuses.
Add this
    oeuvre des partants

    SOMMAIRE

    CHRONIQUE DE L'OEUVRE : LA FÊTE DE NOTRE oeuvre A TOULOUSE. COTISATIONS PERPÉTUELLES. RECOMMANDATIONS. NOS MORTS.

    CHRONIQUE DE L'OEUVRE

    LA FÊTE DE NOTRE OEUVRE A TOULOUSE

    Chaque année voit se renouveler à Toulouse la fête de notre oeuvre. Les Associées se réunissent dans la chapelle de la Visitation qui leur est toujours ouverte grâce à l'aimable bonté des Religieuses.
    Le 5 juin, premier vendredi du mois du Sacré-Coeur, avait été choisi pour la cérémonie, qui eut lieu 4 à heures ; malgré un violent orage et le coïncidence d'une autre fête, nos associés remplissaient la chapelle.
    Le prédicateur était le R. P. d'Adhémar. Il fit ressortir avec une éloquence qui émut tous les coeurs la vocation du missionnaire et ses grands mérites.
    La mère d'un aspirant missionnaire était présente ; elle versa bien des larmes tout en remerciant Dieu d'avoir appelé son fils à le servir dans les Missions Étrangères.
    Cette réunion a fortifié, comme elle le fait toujours, l'attachement à notre oeuvre, en montrant quel but élevé elle poursuit et combien grande est son utilité.

    COTISATIONS PERPÉTUELLES

    Mme Maurice DE BLIC.
    Mlle Em. CAMBON.

    RECOMMANDATIONS ET ACTIONS DE GRACES

    Nous recommandons aux prières de nos Associés : l'Eglise, la France, le Souverain-Pontife, la Société des Missions Étrangères, nos Séminaristes soldats.
    Plusieurs malades. Quatre séminaristes. Une pension de jeunes filles. Une situation. Une prompte solution dans une grave affaire. Paix et union dans un ménage malheureux. Une confiscation. Une affaire temporelle. Deux mariages. Un travail particulier que l'on désire bien faire. Un vieillard. La petite rente à saint Antoine.

    1908/301-303
    301-303
    France
    1908
    Aucune image