Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Oeuvre des partants

Oeuvre des partants SOMMAIRE L'OEUVRE DES PARTANTS A NANCY. COTISATIONS PERPÉTUELLES. MESSES. DONS. RECOMMANDATIONS. NOS MORTS. L'OEUVRE DES PARTANTS A NANCY EN 1911 Ne vaudrait-il pas mieux garder son humble place Et ne parler de soi jamais qu'à bon escient ? El cependant Nancy parfois devient loquace ! Elle dit son histoire... où n'est rien de saillant... C'est l'histoire modeste où, sans grandes conquêtes, On avance à pas lents, pourtant sans reculer.
Add this
    Oeuvre des partants

    SOMMAIRE

    L'OEUVRE DES PARTANTS A NANCY. COTISATIONS PERPÉTUELLES.
    MESSES. DONS. RECOMMANDATIONS. NOS MORTS.

    L'OEUVRE DES PARTANTS A NANCY EN 1911

    Ne vaudrait-il pas mieux garder son humble place
    Et ne parler de soi jamais qu'à bon escient ?
    El cependant Nancy parfois devient loquace !
    Elle dit son histoire... où n'est rien de saillant...

    C'est l'histoire modeste où, sans grandes conquêtes,
    On avance à pas lents, pourtant sans reculer.

    Où l'on compte combien se firent de chaussettes :
    Cent quatre vingt-six paires ont pu se tricoter.

    Joignons à ce total vingt-cinq nappes brodées
    Destinées aux autels de tous les chers Partants ;
    Vingt-cinq nappes vraiment belles et bien ornées
    Faites avec le cur comme avec le talent.

    Et puis, pour terminer, deux broderies encore
    Pour embellir des aubes : et maintenant, c'est tout
    On aimait son travail ; en été, à l'aurore,
    Et le soir, en hiver, on le trouvait très doux.

    Nous devons mentionner ici l'une des nôtres
    Nous quittant récemment pour un monde meilleur,
    Après avoir servi du bon Dieu les apôtres.
    Et fait bien des nappes d'autel avec bonheur.

    En se sentant mourir, elle dit : « Mes modèles
    A l'OEuvre, je les lègue, et veux que de nouveau
    A ma mort par d'autres, aux traditions fidèles,
    Ils soient exécutés ». Est-il souhait plus beau ?

    Elle avait ses raisons : quand on coupe une rose
    On voit tout aussitôt surgir d'autres boulons :
    Les modèles, déjà, ne sont plus lettre close;
    Comme par le passé, nous vois en enverrons !

    ELISABETII BASTIEN

    COTISATIONS PERPÉTUELLES

    Mlle Marguerite VALÉRIE (défunte).
    Mlle Madeleine GARDOM (défunte).
    Mlle CHASPOUL.
    Mlle Louise GARDON (défunte).
    Mlle Pierre FROSSARD.
    Mme A. DUPRADA.
    Mme BAILLEUL (défunte).
    Mme L. LAHURE.
    ANONYME.
    Mme L. MICHEL.
    M. Labbé CHARTIER.

    MESSES

    Le dernier numéro de nos Annales contenait un avis pour l'envoi des messes dans nos missions.
    Depuis lors nous avons reçu quelques intentions de messes. Nous remercions vivement les personnes qui ont bien voulu nous les envoyer. Nous rappelons que les messes doivent être demandées et les honoraires envoyés soit à :

    Monsieur FLEURY,
    Supérieur du séminaire des Missions Etrangères,
    rue du Bac, 128, Paris VIIe.
    soit à:
    Monsieur FLEURY,
    Supérieur du séminaire des Missions Etrangères,
    rue du Bac, 128, Paris VIIe.

    DONS

    POUR M. CADIÈRE.

    La mère d'un missionnaire pour achat de couvertures pour les religieuses annamites. . . . . . . . . . . . .50f »

    POUR Mgr DÉMANGE.

    J'ai lu avec le plus grand intérêt la lettre de Mgr Demange. Sa confiance en Notre Dame de Lourdes m'a fait plaisir. J'ai déjà tant obtenu par l'intercession de cette bonne Mère que je suis sûre qu'il sera exaucé.
    Vous trouverez sous ce pli un mandat poste de 10f, 50 pour permettre de lui envoyer 10 francs, pour la construction du fac similé de la grotte de Lourdes. . . 10f 50

    UNE ENFANT DE MARIE.

    POUR L'OEUVRE DES PARTANTS

    De la part d'une anonyme, bienfaitrice déjà ancienne, que nous prions d'agréer nos plus sincères remercîments . . . . . . . . 300f »

    RECOMMANDATIONS

    Nous recommandons aux prières de nos associés : la France, le Souverain Pontife, la Société des Missions Etrangères, nos Séminaristes soldats.
    L'union et la paix dans une famille. Les oeuvres d'un jeune prêtre. La santé de trois personnes. L'avenir religieux d'une famille. Une personne affligée. Deux officiers : leur foi, leur santé, leur avenir. Une personne malade. Une action de grâces. La soumission à la volonté de Dieu pour une personne. Une grand'mère, qui recommande tous ses petits enfants. Une opération. Un missionnaire et sa famille. Une associée, et son mari éloigné de Dieu. Les intérêts spirituels et temporels d'une famille. La famille d'un missionnaire.

    1912/108-109
    108-109
    France
    1912
    Aucune image