Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

oeuvre des partants

oeuvre des partants SOMMAIRE CHRONIQUE DE L'OEUVRE. DONS EN NATURE. COTISATIONS PERPÉTUELLES. RECOMMANDATIONS ET PAIN DE SAINT ANTOINE. NOS MORTS. CHRONIQUE DE L'OEUVRE
Add this
    oeuvre des partants
    SOMMAIRE
    CHRONIQUE DE L'OEUVRE. DONS EN NATURE. COTISATIONS PERPÉTUELLES. RECOMMANDATIONS ET PAIN DE SAINT ANTOINE. NOS MORTS.

    CHRONIQUE DE L'OEUVRE

    Le lundi, 5 mai, c'était, dans l'oratoire de Nazareth, l'adoration du Très Saint-Sacrement. Dire que la fête, comme les années précédentes, a été très pieuse, très touchante, ne suffit pas. La décoration paraissait plus gracieuse, les chants étaient plus beaux, les prières montaient plus ferventes vers le trône de Notre-Seigneur : nous étions à un moment où, en France, tous les curs catholiques sentaient, plus que jamais, la nécessité de faire violence au ciel, et personne ne l'oubliait.
    Au salut du soir, un ami de l'OEuvre, M. l'abbé Poulin, deuxième vicaire de Sainte Clotilde, a bien voulu faire un moment trêve à ses nombreuses occupations et venir nous exposer sur la divine Eucharistie des pensées où brillaient la foi la plus vive et une forte piété, et que rehaussait encore l'exquise originalité de la forme. Successivement il a considéré Jésus-Hostie comme la joie de la terre, l'abri des âmes, la porte du ciel, et avec des accents d'une éloquence vraiment pathétique il terminait chacune de ces considérations par les applications les plus heureuses et les plus pratiques pour son auditoire : les futurs missionnaires, les Partants, et leurs généreuses bienfaitrices, les Associées de l'OEuvre. C'était un magnifique couronnement de cette inoubliable journée de prière, d'adoration et d'amende honorable à Jésus dans le sacrement de son amour.

    JUILLET AOUT. N° 28.

    Quelques jours plus tôt, notre Vente de charité avait réuni nos fidèles vendeuses et leur non moins fidèle clientèle. Faut-il l'avouer ? Dans les semaines qui ont précédé les 22 ou 23 avril, nous n'étions pas sans crainte sur l'issue de notre vente, et cette crainte était fondée sur des circonstances vraiment alarmantes. Quand nous nous abordions, nous n'osions pas formuler une espérance qui dépassât le résultat des années médiocres. Nous avions tort, grand tort : c'était manquer de confiance en Dieu et en la très sainte Vierge qui pourtant ont toujours si visiblement béni notre oeuvre, c'était aussi manquer de confiance en la générosité de nos amis et de nos associés. La recette a égalé celle des bonnes, des très bonnes années. Gloire à Dieu, et merci à tous ceux qui ont contribué à ce consolant succès !

    Dons en nature et objets confectionnés
    reçus par l'OEuvre en 1901

    Lors de la publication du dernier numéro de nos Annales, nous n'avions pas encore pu réunir tous les renseignements nécessaires pour présenter le total des dons en nature que l'année qui vient de s'écouler nous a apportés ; nous sommes heureux de le faire aujourd'hui :

    Calices . . . 6 Corporaux . . . 64
    Custode . . 1 Pavillons de ciboire . . 58
    Coquilles pour baptême Conopées . . . 19
    Crucifix . . 4 Pales . . . . 140
    Chandeliers et scandé Étoles . . . . 32
    labres . . . 6 Tours détole . . . 591
    Bannière . . 1 Surplis . . . . 8
    Statues . . . 2 Voile huméral . . . 1
    Porte missel . . 2 Bourses . . . 8
    Nappes . . 10 Petites bourses pour
    Garnitures de nappes . 66 viatique . . . 75
    Devants dautel . 32 Amicts . . . . 35douz
    Chasubles et croix de Aubes . . . . 24
    chasuble . . 17 Bas daube . . . 13
    Purificatoires . . 61douz Cordon daube . . 24
    Manuterges . . 44douz Cache-nez et passe
    Serviettes . . 11 montagne . . . 53
    Mouchoirs . . 69 Chemises . . . 83douz
    Bas et chaussettes . 169 paires Pièce détoffe . . . 1
    Gilets de laine . . 37 Coussins tapisserie . . 1
    Gilets et chemises de Scapulaires et chape
    flanelle . . 57 lets.

    COTISATIONS PERPÉTUELLES

    Anonyme de Paris, V. D. F.
    Mme Jules SOEHNÉE
    Anonyme d'Amiens
    Mme Henriette GADENNE, Veuve DURIEZ
    Mlle LEVEUGLE
    Monastère de PANNONCIADE CÉLESTE, Langres
    Mme MARCEAU
    Mme Veuve MAURY
    Mme Eugène de VERCHÈRE.

    RECOMMANDATIONS ET PAIN DE SAINT ANTOINE

    Nous recommandons aux prières de nos associés : l'Église, la France, le Souverain Pontife, les familles de nos Partants, nos séminaristes soldats, la Société des Missions-Étrangères.
    Plusieurs vocations religieuses. Trois affaires importantes. Une mère de famille et ses enfants. Deux officiers. Deux examens. Un père de famille qui n'a pas la foi. Deux jeunes soldats. Dix malades. Un jeune ménage. Cinq défunts. La conversion de plusieurs vieillards. Une sainte mort. L'achèvement d'un travail très long et difficile. Argent exposé (avec 5 fr.). Un examen et un concours (avec promesse de 20 fr.). L'avenir d'une jeune fille et de sa famille (avec 20 fr.). Demande d'une place. Un mariage (avec promesse de 0 fr. 50 par semaine pendant une année). Remer-ciments (avec 5 fr.)

    1902/237-240
    237-240
    France
    1902
    Aucune image