Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

oeuvre des partants

oeuvre des partants SOMMAIRE LETTRE À MME LA MARQUISE DE LAUBESPIN COTISATIONS PERPÉTUELLES. DONS POUR L'oeuvre DES PARTANTS. RECOMMANDATIONS. NOS MORTS LETTRE À MADAME LA MARQUISE DE LAUBESPIN (Le P. Ligeon, dont nous avons lu plus haut la très intéressante relation, écrit, en date du 12 mars, à notre Présidente d'Honneur :)
Add this
    oeuvre des partants

    SOMMAIRE

    LETTRE À MME LA MARQUISE DE LAUBESPIN COTISATIONS PERPÉTUELLES. DONS POUR L'oeuvre DES PARTANTS. RECOMMANDATIONS. NOS MORTS

    LETTRE À MADAME LA MARQUISE
    DE LAUBESPIN

    (Le P. Ligeon, dont nous avons lu plus haut la très intéressante relation, écrit, en date du 12 mars, à notre Présidente d'Honneur :)
    Atur est entouré de montagnes où vivent des peuplades à demi sauvages et qui n'ont que peu de rapports avec les gens de la plaine. Leurs montagnes sont presque inaccessibles. Elles sont, de plus, très fiévreuses, et il serait dangereux d'y passer la nuit. Il est donc très difficile de prendre contact avec ces montagnards qui n'ont jamais vu d'étrangers chez eux.
    Or, il y a quelques jours, les Soeurs Catéchistes de Marie Immaculée ont essayé, mais sans m'en prévenir, de faire l'ascension d'une de ces montagnes et de pénétrer dans le premier village. Parties trop tard, leur expédition a partiellement échoué ; mais le bon Dieu qui regarde la bonne volonté n'aura pas manqué de bénir leur fatigue. Voici ce que m'écrivait à ce sujet Soeur Louise, la supérieure du dispensaire : « L'autre semaine, nous avons essayé d'aller à Avaret, dans la montagne au-dessus du Fort. Quelle ascension! Quel chemin de chèvres ! Nous avons dû renoncer, nous n'étions plus qu'à un quart d'heure du village, paraît-il. Je ne pouvais plus escalader ces pierres qui roulaient sous mes pieds. Les hommes du village vinrent vers nous et nous leur avons donné de la médecine ; ils ont promis de venir au dispensaire ; ils ont été si touchés que nous ayons tenté d'aller à eux malgré ce chemin impraticable, qu'ils disaient à Soeur Xavier : « Comment avez-vous pu amener la Supérieure malgré un soleil de feu (la Supérieure commence à grisonner) et par un tel chemin ? Vous, vous pouviez le faire, mais elle ! »... J'étais très humiliée, mais je dus m'avouer vaincue. J'étais encore brisée cinq ou six jours après. J'ai tout offert pour les âmes, et cela produira du fruit quand même ».
    Leur expédition avait été mal organisée. Peu habituées aux montagnes, les Soeurs s'étaient figuré pouvoir escalader ces montagnes en quelques heures : or, elles ne rentrèrent le soir que tard dans la nuit. C'est providentiel qu'elles n'aient pas été incommodées davantage par le soleil. Cela nous montre leur zèle et leur dévouement qui sont au-dessus de tout éloge.
    Dans une autre expédition de ce genre qu'elles firent sur une autre montagne moins élevée, en un jour elles purent baptiser 16 enfants de païens, tous eau grand danger de mort.
    Le dispensaire donne de grandes consolations ; il y aurait ici du travail pour quatre religieuses, car les gens ne cessent d'affluer et de demander aux Soeurs de venir dans leurs villages...

    COTISATIONS PERPÉTUELLES

    Mlles DE CHAMPVANS, décédées.
    Mme BAZIRE.
    M. le Comte DU VERDIER DE MA RSILLY, décédé.
    Mlle COSQUIN.
    Mlle LOUYOT.

    DONS

    Pour l'OEuvre des Partants.

    Mlle A. S 45 fr.
    De la part de Saint-Joseph.. 10 fr.
    Mme M. .1.000 fr.
    Mme O. L..., Marseille 200 fr.
    Mme la Marquise de V.... 50 fr.
    Mine A. de V... 50 fr.
    Mme Emile CROZE, de Lyon 100 fr.
    Divers anonymes de Paris, Lyon et Marseille.... 200 fr.
    Cap... 115 fr.
    Mlle M. 100 fr.

    DONS

    En Élionneur de Saint Joseph :

    Pour le P. CAYSAC (Nanninh) 856 fr. 70
    Pour le P. DÉPAULIS (Hanoi) .218 fr. 50
    Pour le P. FASSEAUX (Hué) .. 899 fr. 50

    RECOMMANDATIONS

    Plusieurs malades. Une situation. Trois naissances Plusieurs conversions. Plusieurs associées et leurs familles. Plusieurs défunts. Plusieurs intentions particulières. Les associés de la Gironde et de la Côte dOr.

    1928/128-131
    128-131
    France
    1928
    Aucune image