Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

oeuvre des partants

oeuvre des partants SOMMAIRE A NOS ZÉLATRICES. CHRONIQUE DE L'OEUVRE : LETTRE DE NANCY. COTISATIONS PERPÉTUELLES. VENTE DE CHARITÉ. RECOMMANDATIONS ET PAIN DE SAINT ANTOINE. NOS MORTS. AVIS A NOS ASSOCIÉS. BIBLIOGRAPHIE. A NOS ZÉLATRICES
Add this
    oeuvre des partants
    SOMMAIRE
    A NOS ZÉLATRICES. CHRONIQUE DE L'OEUVRE : LETTRE DE NANCY. COTISATIONS PERPÉTUELLES. VENTE DE CHARITÉ. RECOMMANDATIONS ET PAIN DE SAINT ANTOINE. NOS MORTS. AVIS A NOS ASSOCIÉS. BIBLIOGRAPHIE.

    A NOS ZÉLATRICES

    L'envoi du n° 31 des Annales (janvier février 1903) a été fait régulièrement à tous les abonnés. Nous savons cependant que, par suite de manuvres regrettables mais non imputables à nous, un certain nombre de nos Zélatrices n'ont reçu qu'un exemplaire de ceux qui leur avaient été adressés. Prière à celles qui se trouvent dans ce cas, de vouloir bien nous en informer, et nous nous empresserons de les dédommager par un nouvel envoi.

    Chronique de L'oeuvre

    Fidèle à une habitude, que bien des fois nous l'avons répété nous voudrions voir suivie par beaucoup de nos associées, Mlle Elisabeth Bastien nous a adressé, avec ses vux d'heureuse année, la lettre suivante :

    « Mon révérend Père, il est d'usage que Nancy vous envoie annuellement son petit compte rendu ; l'année 1902 n'est cependant marquée pour nous par rien de saillant. Je sais qu'il est passé en adage : « les peuples heureux n'ont pas d'histoire » ; toutefois il manque bien des choses à notre bonheur pour être complet. Nous subissons, personnellement dans notre oeuvre, le contrecoup des tristes événements actuels. Vous savez l'appui que les Chartreux de Bosserville d'abord, leurs frères de la Grande Chartreuse ensuite nous ont toujours donné. Avec reconnaissance, nous disons que c'est grâce à eux que nous vivons à Nancy. De quelle manière compenserons-nous la perte immense que nous apportera leur départ, s'il s'effectue totalement ? C'est là un bien gros point noir à l'horizon.

    MARS AVRIL 1903. N° 32.

    Depuis quelques années que nous avons débuté en Lorraine, nous vous avons adressé, vous le savez, mon révérend Père, six cotisations perpétuelles.
    En l'an 1902, les envois ont été de :

    362 paires de chaussettes,
    5 nappes d'autel,
    18 corporaux,
    40 manuterges,
    17 lavabos,
    30 tours d'étole,
    22 perles.

    Pour arriver à 362 paires de chaussettes par an, il faut bien des tricoteuses ! Une maison de ressources pour cela, est la maison de retraite Saint-Joseph, des Soeurs de la Doctrine chrétienne. Les religieuses âgées rivalisent de zèle et d'activité à l'ouvrage. La directrice du travail prétend qu'elle ne voit plus clair ; et c'est vrai ; mais, comme par miracle, quand une de ses compagnes a fait une faute ou lâché une maille dans sa chaussette, la bonne sur retrouve des yeux de 15 ans pour s'en apercevoir. Aussi n'y a-t-il jamais de fautes dans les chaussettes qui viennent de Saint-Joseph ; la perfection du travail témoigne de l'habileté des ouvrières.
    Une de nos bonnes associées. Mlle Marmod, que nous avons perdue cette année, nous a laissé une généreuse aumône.
    Veuillez agréer, mon révérend Père, l'expression de mes sentiments respectueux.

    ELISABETH BASTIEN

    COTISATIONS PERPETUELLES

    Mlle Thérèse MOSSER.
    Une mère et ses deux fils.
    Mlle Marie HOUPERT
    M. Ernest MARÇAIS.
    M. Paul MARÇAIS.
    Mlle A. MARÇAIS.

    VENTE DE CHARITÉ

    La Vente de charité en faveur de luvre des Partants aura lieu les mercredi et jeudi 29 et 30 avril, à la salle d'Horticulture, rue de Grenelle, 84.
    A l'un des comptoirs, les amateurs trouveront de nombreux spécimens de cartes postales illustrées et de timbres-poste, envoyés de l'Extrême-Orient par les missionnaires.

    RECOMMANDATIONS ET PAIN DE SAINT ANTOINE

    Nous recommandons aux prières de nos associés l'Eglise, la France, le Souverain Pontife, les familles de nos Partants, nos séminaristes soldats, la Société des Missions Etrangères.
    Les intentions d'une épouse bien éprouvée. Un jeune homme aveuglé par un sentiment coupable. Un père de famille dont la santé est bien chancelante, surtout son retour à Dieu. La fidélité à une vocation religieuse. Une associée infirme et âgée qui demande patience et résignation. Cinq malades. Plusieurs vocations. Un prêtre et ses oeuvres bien éprouvées. Une mission. Un jeune homme appelé à diriger un commerce. Trois mères de famille et leurs enfants. Quatre mariages. Deux conversions. Une première communion. Deux élèves de Saint-Cyr. Cinq examens. Plusieurs affaires temporelles très importantes.
    « Pour grâces obtenues par l'intercession de S. Antoine ». (5 fr.).
    « Ci-inclus trente-cinq fr. pour luvre des chers partants en reconnaissance de grâces et faveurs obtenues par l'intercession de saint Antoine ».
    Demandes à saint Antoine : la vente d'une propriété ; la guérison d'une jeune fille, ou au moins une amélioration sensible dans son état.
    « Petite rente (5 fr.) pour les chers Partants, de la part du bon saint Antoine, ami incomparable dans les mains duquel je confie tout ».
    1903/122-125
    122-125
    France
    1903
    Aucune image