Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nouvelles des missions

Nouvelles des missions Chine. CHUNGKING. Sa Grandeur Mgr Jantzen, de la Société des Missions Etrangères de Paris, évêque titulaire de Tremithus, Vicaire apostolique de Chungking, a bien voulu nous écrire la lettre suivante à propos d'une information publiée dans les Nouvelles religieuses. A cette lettre était joint un très intéressant document qui montre l'admirable effort accompli par nos missionnaires dans cette partie du Setchouen, la province la plus riche et la plus peuplée de la Chine. VICARIAT APOSTOLIQUE
Add this
    Nouvelles des missions

    Chine.

    CHUNGKING. Sa Grandeur Mgr Jantzen, de la Société des Missions Etrangères de Paris, évêque titulaire de Tremithus, Vicaire apostolique de Chungking, a bien voulu nous écrire la lettre suivante à propos d'une information publiée dans les Nouvelles religieuses. A cette lettre était joint un très intéressant document qui montre l'admirable effort accompli par nos missionnaires dans cette partie du Setchouen, la province la plus riche et la plus peuplée de la Chine.

    VICARIAT APOSTOLIQUE
    DE Chungking, le 28 juin 1928.
    CHUNGKING (CHINE)

    MONSIEUR LE DIRECTEUR,
    Je lis dans le numéro des Nouvelles Religieuses du 1er avril, sous la rubrique «Chronique des Missions », un article traitant de l'éducation populaire dans les Missions de Chine ; une statistique fantaisiste y est insérée ; le tout est extrait du « Bulletin de la Jeunesse catholique chinoise, Louvain ». Sans doute votre bonne foi à été surprise et ma lettre n'a d'autre but que celui de la mettre en garde contre l'esprit de ce périodique, qui s'est fait une spécialité de rabaisser et de critiquer l'oeuvre des missionnaires catholiques, de certaines nationalités, tout au moins.
    La statistique en question donne pour la province du Setchung (Se-tch'ouan) les chiffres suivants :
    Nombre de chrétiens................................................. 167.910
    Enfants en âge d'étudier.............................................. 33.582
    Enfants écoliers............................................................. 1.011
    Pourcentage : 3 %.

    En réponse, je me dois de vous communiquer un extrait de notre compte rendu de 1927 ; il donne pour le seul Vicariat de Chungking un total de 283 écoles de degrés divers fréquentées par 7.440 élèves, garçons ou filles. Or, la province de Setchung comprend 5 Vicariats, dont ceux de Suifu et Chengtu notamment, non moins passionnés pour les oeuvres d'éducation, peuvent présenter les mêmes chiffres : ce qui fait pour la province entière une population scolaire de plus de 20.000 enfants. Ce chiffre, je n'hésite pas à l'affirmer, représente au moins les 4/5 de l'effectif chrétien en âge d'étudier.
    Sans insister plus, car il suffit, je vous serai reconnaissant de bien vouloir donner accueil à ma demande de rectification, autant dans l'intérêt du bon renom et de l'autorité de votre Revue, si universellement appréciée, que dans celui du pauvre « pusillus grex » des Missionnaires, dont le labeur ingrat et acharné, en dépit de toutes sortes d'avanies, mérite, non pas une louange, qu'ils savent bien ne devoir attendre de personne, mais un simple hommage d'élémentaire justice.
    Je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de mes respectueux sentiments en N.-S.
    L. JANTZEN.

    ***

    Martyrologe chinois. « La mission de Pékin », périodique publié dans la capitale chinoise par les Pères Lazaristes, donne la liste suivante des missionnaires morts ces années dernières, victimes de la persécution, du brigandage et de l'anarchie.
    Le P. Melotto, franciscain, tué par les brigands, province de Hupeh, le 4 septembre 1923.
    Le P. Achille Soenen, missionnaire de Scheut, tué par des soldats en révolte, le 25 décembre 1923.
    Le P. Aurélien Maignez, franciscain, massacré par des soldats, province du Ho-nan, le 3 août 1926.
    Le P. Ruyffelaert, missionnaire de Scheut, tué près de SoeiYuen, le 12 août 1926.
    Le P. Fr. Lauwens, missionnaire de Scheut, tué près de Si-Wan-Tse le 20 août 1926. Les PP. Dugoutet Vanara, jésuites, tués par des soldats à Nankin, le 24 mars 1927.
    Le P. Joseph Hou, prêtre séculier indigène, du Vicariat apostolique de Ki-Nan (Kiangsi), fusillé pour la Foi, le 20 avril 1927, avec son catéchiste ; celui-ci fut enterré encore vivant.
    Le P. van de Boch, tué avec un prêtre chinois et 6 chrétiens, au Vicariat de Soei-Yuen (Mongolie) vers la fin de septembre 1927.
    Le P. Noguès tué par des brigands dans l'île de Hai-Nan, en janvier 1928.

    ***

    Une Ordination au Collège Général de Poulo-Pinang.

    Un Séminariste Birman écrit : « L'Ordination, qui revient deux fois l'an, en août et décembre, est un grand jour de fête pour le Collège. Cette année, le dimanche, 12 août, était un de ces jours. Et la joie fut d'autant plus débordante que le nombre des ordinands dépassait tout record : ils étaient 45 dont 13 pour la Birmanie.
    « A 8 heures, S. G. Mgr Perrichon fit son entrée solennelle à la chapelle, et la Messe pontificale commença, interrompue par la collation des divers Ordres.
    « Au sortir de la cérémonie ce fut force félicitations. Les clercs, après leur action de grâces, s'en furent remercier S. G. de la grâce immense qu'Elle venait de leur conférer, et après Elle, le T. R. P. Robert, Assistant du Supérieur des Missions Etrangères de Paris, enfin les Pères du Collège.
    « Les Séminaristes, assemblés dans la cour de récréation, vinrent à leur tour offrir leurs congratulations aux heureux clercs du jour, et l'un d'eux, au nom de tous, se fit l'interprète des sentiments qui animaient tous les coeurs.
    « Au son de la cloche, on se rendit au réfectoire où l'on nous régala de « first class fare». Puis ce fut la récréation, avec ses exclamations de joie fusant de partout, créant une atmosphère de vie intense et de joie débordante. Vraiment, c'est un grand jour de fête au Collège qu'une Ordination !
    « A 15 h. 15, on chanta Vêpres. Au Salut le P. Bouhan entonna le Te Deum, qui fut repris avec enthousiasme par les 130 Séminaristes, remerciant Dieu de la grande faveur qu'il venait, en ce jour, d'accorder à ses serviteurs ».

    ***

    Quelques « Echos de la Rue du Bac ».

    La fête des Bienheureux Martyrs de Corée, a été célébrée cette année avec une solennité toute spéciale à cause de sa coïncidence avec les noces d'or sacerdotales du P. Couvreur, ancien procureur de Singapore, ordonné prêtre le 24 septembre 1878. Les offices furent célébrés parle vénéré jubilaire, assisté à la grand'messe par MM. Boulanger et Parmentier faisant fonctions de diacre et de sous-diacre, M. Garnier dirigeant les cérémonies.
    Les deux communautés étaient réunies et avant le déjeuner ont présenté leurs voeux au jubilaire qui y a répondu avec entrain. A midi, le repas de famille réunissait autour de Monseigneur le Supérieur et du jubilaire, NN. SS. Gaspais et Deswazières, les membres de l'administration centrale et des séminaires, les confrères présents à Paris et quelques autres venus exprès pour la circonstance. Au dessert, Mgr le Supérieur se fit l'interprète de toute la Société pour féliciter le cher P. Couvreur dont l'originale figure est connue de tous en Orient comme en Occident. Sa Grandeur tint surtout à le remercier des services rendus à la Société ou à ses membres, puis donna lecture de la bénédiction du Saint Père envoyée par télégramme la veille. Le vénéré jubilaire remercia et en termes très personnels se défendit des éloges qu'on lui avait adressés et dit sa joie de se voir si cordialement fêté.

    1928/245-248
    245-248
    France et Asie
    1928
    Aucune image