Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nouvelles des missions

Nouvelles des missions Mandchourie septentrionale. Incendie de Ningouta. La ville de Ningouta, ancienne capitale de la province de Ghirin, où nous possédions une station de fondation relativement récente et pleine d'espérances pour l'avenir, vient d'être à peu près détruite par un incendie tel, qu'au dire du journal chinois de Harbin, « on n'en a jamais vu de pareil en Mandchourie ».
Add this
    Nouvelles des missions

    Mandchourie septentrionale. Incendie de Ningouta. La ville de Ningouta, ancienne capitale de la province de Ghirin, où nous possédions une station de fondation relativement récente et pleine d'espérances pour l'avenir, vient d'être à peu près détruite par un incendie tel, qu'au dire du journal chinois de Harbin, « on n'en a jamais vu de pareil en Mandchourie ».
    Le 11 mai, vers midi, le feu se déclara à l'extrémité du quartier ouest de la ville et poussé par un vent très violent, eut bien vite fait de gagner la partie opposée de la ville, dévorant tout sur son passage. En quelques heures, les 5/6 de la vieille cité Mandchoue, avec ses toits en chaume et ses palissades en bois, ne fut plus qu'un immense brasier dont il ne reste qu'un monceau de cendres, couvrant un espace de 6 kilomètres de long sur 2 kilomètres de large. Plus de 300 personnes ont péri dans les flammes ; d'autres, dans leur fuite précipitée, ont été plus ou moins grièvement brûlées ou blessées. Actuellement 5.000 familles de sinistrés sont sans abri et sans soutien, parmi lesquelles nos malheureux néophytes. Des établissements de la Mission : oratoire, résidence, écoles, il ne reste plus rien, absolument rien. C'est la ruine et la misère dans toute son horrible réalité.
    (Lettre de M Gérard, 24 mai 1916.)

    1916/176
    176
    France et Asie
    1916
    Aucune image