Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nouvelles

Nouvelles Séminaire des Missions-Étrangères. Le samedi, 5 mars, dans la chapelle du Séminaire de Paris, ordination par Mer A. Cardot, évêque titulaire de Limyre, vicaire apostolique de la Birmanie méridionale. Soixante-quatorze ordinands : 12 prêtres, 43 diacres, 11 sous-diacres, 6 minorés, 2 tonsurés.
Add this
    Nouvelles

    Séminaire des Missions-Étrangères. Le samedi, 5 mars, dans la chapelle du Séminaire de Paris, ordination par Mer A. Cardot, évêque titulaire de Limyre, vicaire apostolique de la Birmanie méridionale. Soixante-quatorze ordinands : 12 prêtres, 43 diacres, 11 sous-diacres, 6 minorés, 2 tonsurés.

    Tokio. __ Le 2 janvier 1898, a paru le premier numéro du Tenchijin (Univers), revue dirigée par les PP. Péri et Lemoine. Ils se sont assuré la collaboration d'hommes marquants dans la littérature, et l'on espère que, dans quelque temps, la revue pénétrera dans la société lettrée, où elle sèmera des idées religieuses et détruira bien des préjugés.

    Su-tchuen.__ Mgr Dunand, au retour d'une visite pastorale dans le nord de son Vicariat, écrit que, dans la mission voisine du Sutchuen oriental, un missionnaire aurait eu à subir de graves vexations de la part des païens.

    Par contre, on annonce que le fameux mandarin Tchen, ennemi juré du P. de Guébriant, provicaire du Su-tchuen méridional, demande gràce et promet toutes les réparations dues.

    Thibet. Le troisième dimanche de l'Avent, 12 décembre 1897, Mgr P. Giraudeau, coadjuteur de Mer Biet et administrateur du Thibet, a dû recevoir la ' consécration épiscopale, à Su-fou, des mains de Mgr M. Chatagnon, vicaire apostolique du Su-tchuen méridional.

    Tonkin. Au commencement de décembre 1897, Mgr P.-M. Gendreau, vicaire apostolique du Tonkin occidental, a présidé la retraite des prêtres indigènes; elle a été couronnée par !l'ordination de .six nouveaux prêtres, ce qui porte à 112 le nombre actuel des indigènes de cette mission revêtus du sacerdoce.

    Après, cette retraite Mgr A. Marcou, coadjuteur de Mgr Gendreau est allé, accompagné du P. Feillon, faire la visite du 'district des sauvages Muongs du Lac-thô. Ces chrétiens n'avaient pas vu d'évêque chez eux depuis le passage de Mgr Retord, il y a cinquante ans. Aussi eux et leur missionnaire, le P. Brisson, étaient-ils dans un enthousiasme difficile ,à décrire. Il y a tout lieu d'espérer que cette visite produira des effets durables.

    Cochinchine septentrionale. Ce vicariat apostolique qui, de toutes les missions confiées à la Société des Missions-Étrangères, a obtenu, en 1897, le ,chiffre le plus considérable de conversions, compte déjà plus de 6,000 baptêmes d'adultes depuis la clôture du dernier 'exercice, et se voit obligé, faute de ressources, , de refuser des catéchumènes.

    La famine, conséquence du terrible typhon d'octobre dernier, augmente ses ravages ; on ne compte plus les morts, et encore moins les mourants. L'hôpital de la Mission, rempli par les affamés, compte parfois i6 décès en un jour; l'orphelinat a enregistré jusqu'à 80 petits enfants reçus dans la même journée.

    Siam. C'est le i6 décembre 1897, après un voyage assez long à travers l'Europe, que S. M. Chulalongkorn est rentré dans sa capitale, au milieu des acclamations de son peuple. Toute une flottille, décorée de verdure et pavoisée de drapeaux, était allée le saluer à l'embouchure du fleuve, à Pak-nam. Depuis là jusqu'à Bangkok, partout sur le passage' du Maha Chakri (yacht royal), ce n'étaient que vivats répétés et chants de 'triomphe; partout aussi on avait prodigué les décorations. Le lendemain et les jours suivants, il y eut illumination générale et succession de fêtes. La prière ne fut point oubliée; sur la demande du ministre de l'intérieur, un Triduum d'actions de grâces fut célébré dans toutes les églises catholiques de la mission. Du reste, . comme tout le monde l'a reconnu, les ;sujets chrétiens ont été ceux qui ont le mieux reçu leur souverain à son entrée dans son royaume.

    Le 27 décembre, Sa Majesté a reçu en audience solennelle une députation comprenant quinze missionnaires et un prêtre indigène, laquelle, en l'absence de Mgr Vey, fut présentée par le pro vicaire apostolique. Celui-ci' également. a été invité au dîner de gala qui eut lieu, le 3 janvier suivant, dans une salle dressée pour la circonstance au milieu du jardin royal.

    Singapour. Le dimanche, 9 janvier, toute la population catholique de la ville de Singapour était en grande fête pour célébrer les noces d'argent épiscopales de Mgr C. A. Bourdon, évêque titulaire de Dardanie, et ancien vicaire apostolique de la Birmanie septentrionale.

    Durant les dix années qu'il a déjà passées dans cette ville, où il remplit les fonctions de chapelain militaire et d'aumônier .des . hôpitaux, Mgr Bourdon s'est attiré , l'pilection dés chrétiens ;par son grand zèle et son inépuisable bonté. Ceux-ci, à l'occasion du vingt-cinquième anniversaire de sa consécration épiscopale, ont voulu s'unir aux missionnaires pour donner à Sa Grandeur un solennel témoignage de leur profonde vénération et de leur reconnaissance.

    L'éclat de la fête était encore rehaussé par la présence de Mgr Zaleski, délégué apostolique des Indes orientales. En outre, Mgr Fée, évêque de Malacca, afin de permettre à un plus grand nombre de se trouver à. Singapour, avait eu l'heureuse inspiration de fixer à cette époque la retraite de ses missionnaires. C'est à l'issue de ces exercices spirituels qu'a eu lieu la cérémonie jubilaire.

    Mgr Bourdon nous permettra de nous unir ici aux vux qui lui ont été alors si chaleureusement exprimés et de lui redire de tout cur : Ad mulots an nos!
    1898/82-85
    82-85
    France et Asie
    1898
    Aucune image