Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nos morts missionnaires

Nos morts missionnaires M. François-Joseph SCHMITT, né le 1er avril 1839, à Gougenheim (Bas-Rhin), missionnaire apostolique à Siam, parti le 16 juillet 1863, mort à Bangkok le 19 septembre 19041. M. Jean-Marie POULIQUEN, né le 12 décembre à Commanda (Finistère),missionnaire apostolique à Pondichéry, parti le 12 novembre 1902, mort dans sa mission le 1er octobre 1904.
Add this
    Nos morts

    missionnaires

    M. François-Joseph SCHMITT, né le 1er avril 1839, à Gougenheim (Bas-Rhin), missionnaire apostolique à Siam, parti le 16 juillet 1863, mort à Bangkok le 19 septembre 19041.
    M. Jean-Marie POULIQUEN, né le 12 décembre à Commanda (Finistère),missionnaire apostolique à Pondichéry, parti le 12 novembre 1902, mort dans sa mission le 1er octobre 1904.
    M. Ernest Louis TRÉCUL, né le 9 janvier 1879, à Bazoche-Gouet (Eure-et-Loir), missionnaire apostolique en Mandchourie méridionale, parti le 22 juillet 1903, tué par les brigands en défendant ses chrétiens, le 16 octobre 1904, à Ta-tsing chan.
    M. Jacques VINÇOT, né le 10 août 1825, à Plaine Haute (Côtes-du-Nord), missionnaire apostolique au Su-tchuen oriental, parti le 13 mars 1851, mort au sanatorium des Missions Etrangères, Montbeton (Tarn et Garonne), le 28 octobre 1904.
    M. François Louis CRABOUILLET, né le 21 juin 1837, à Liverdun (Meurthe), missionnaire apostolique au Su-tchuen oriental, parti le 9 août 1861, mort à Liverdun, le 6 novembre 1904.
    1. Le Figaro a publié les lignes suivantes qui résument incomplètement la vie de notre confrère
    Le P. Schmitt vint très jeune au Siam et fut associé par Mgr Pallegoix à ses savants travaux d'épigraphie siamoise.
    Avant la guerre de 1870, un des princes de la maison de Prusse, voyageant au Siam, y tomba dangereusement malade et fut soigné avec dévouement par le P. Schmitt. La reine Augusta, reconnaissante, l'en fit remercier.
    Plus tard en 1870, le P. Schmitt, se trouvant en convalescence en son pays d'Alsace, n'hésita pas à se joindre à notre infanterie de marine en qualité d'aumônier militaire. Fait prisonnier à Bazeilles, interné à Dresde, témoin des misères de nos braves marsouins pendant le rigoureux hiver, il en écrivit à la Reine, qui sur-le-champ fit envoyer deux wagons remplis de vêtements de laine pour nos soldats, avec ordre de mettre le P. Schmitt en liberté ; celui-ci cependant ne quitta ses camarades qu'après la paix et rentra au Siam où M. Le Myre de Villers s'est honoré en le faisant chevalier de la Légion d'honneur.
    Il faudrait ajouter les travaux apostoliques et scientifiques de M. Schmitt, l'aide qu'il donna à M. Le Myre de Villers en lui servant de secrétaire et d'interprète lors de la conclusion d'un des traités de la France avec le Siam.

    ASSOCIÉS

    Le troisième vendredi de chaque mois, une messe est célébrée par le Directeur de l'OEuvre des Partants pour tous les défunts dont on nous aura fait connaître le décès.

    Le Comte de SALABERRY.
    Mme Jérôme HAZART.
    M. Jean-Marie TERRIER.
    Mlle Henriette VALLEZ, zélatrice.
    Mme Rosalie DÉCAMPS.
    M. COMPAGNON, père du supérieur du séminaire de l'Immaculée Conception.
    Le Marquis DE MONTREDON.
    M. Antoine PETIOT-BOUVRET.
    Mère ANNA DE SAINT-JOSEPH.
    Mme GROSJEAN, mère d'un directeur du séminaire des Missions Etrangères.
    Mme Eugène VUIBERT.
    Comte DE BRÉON.
    Mme DEVAUX-HEURTAUX.
    Mme DU LIÈGE.
    Vicomtesse DE CHAULNES, née DE TRISTAN.
    Plusieurs défunts.
    T. R. MÈRE MARIE DE LA PASSION, fondatrice et supérieure générale des Franciscaines Missionnaires de Marie.

    NOM ET ADRESSES

    DES PERSONNES AUXQUELLES CES ANANAS DOIVENT ETRE TRANSMISES

    SUCCESSIVEMENT :

    M
    M .
    M .
    M .

    Le Rédacteur : ADRIEN LAUNAY.
    Le Gérant : J. LE BAYON.
    Vannes. Imprimerie LAFOLYE, FRERES, 2, place des Lices.

    1905/64-66
    64-66
    France
    1905
    Aucune image