Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nos morts

Nos morts 1930 27. DROUARD DE LEZEY. Lucien François, né à Dunkerque (Nord), le 27 avril 1849, prêtre le 7 juin 1873, parti le 2 juillet suivant pour le Japon. 28. CHINCHOLE Paul Auguste, né à Castanet, diocèse de Rodez, le 17 janvier 1873, prêtre le 26 juin 1898, parti le 3 août suivant pour le Sutchuen méridionale. 29. NEYER Charles Simon, né à Bühl, diocèse de Strasbourg, le 27 octobre 1866, prêtre le 27 septembre 1891, parti le 9 décembre suivant pour la Cochinchine septentrionale (Hué).
Add this
    Nos morts
    1930
    27. DROUARD DE LEZEY. Lucien François, né à Dunkerque (Nord), le 27 avril 1849, prêtre le 7 juin 1873, parti le 2 juillet suivant pour le Japon.
    28. CHINCHOLE Paul Auguste, né à Castanet, diocèse de Rodez, le 17 janvier 1873, prêtre le 26 juin 1898, parti le 3 août suivant pour le Sutchuen méridionale.
    29. NEYER Charles Simon, né à Bühl, diocèse de Strasbourg, le 27 octobre 1866, prêtre le 27 septembre 1891, parti le 9 décembre suivant pour la Cochinchine septentrionale (Hué).
    30. CADILHAC Hippolyte Louis, né à la Cavalerie, diocèse de Rodez, le 15 mars 1859, prêtre le 23 septembre 1882, parti le 8 novembre suivant pour le Japon septentrional.
    31. MAILLEBUAU Marcellin, né à Sébrazac, diocèse de Rodez, le 28 novembre 1865, prêtre le 24 juin 1890, parti le 15 octobre suivant pour la Cochinchine sept. (Hué).
    32. BRISSON, Théodule Auguste Marie, né Saint Lumine de Coutais, diocèse de Nantes, le 25 avril 1856, prêtre le 29 juin 1880, parti le 3 août 1881 pour le Tonkin occidental.

    ASSOCIÉS

    MESSE POUR LES DÉFUNTS

    Le troisième vendredi de chaque mois, une messe est célébrée par le Directeur de l'OEuvre des Partants pour tous les défunts dont on nous aura fait connaître le décès.

    M. BEDIN. Mme LAHURE.
    M. Etienne REMIZE. Mlle Louise CHASSANG.
    M. Antonin REMIZE. Mme LAGUS.
    Mère Marie Pauline, née Ester BUTARD, soeur d'un missionnaire.
    M. Jean-Marie LANCO, frère d'un missionnaire.
    M. Eugène G. Marie LANCO, neveu d'un missionnaire.
    Mme HAFFNER.
    M. le vicomte DE BELSUNCE. M. Louis ANTOINE-DAL1T.


    LE PARFAIT « BROUSSARD »

    Sur l'air du clairon de Déroulède.

    Voulez-vous savoir, mes frères,
    Les qualités nécessaires
    Pour être un parfait Broussard?
    Avant tout, droit sur son centre,
    Faut avoir du coeur au ventre
    Et ne pas être froussard.

    ***

    Décidé, la mine franche,
    Portant la soutane blanche,
    Regardez-le... barbe au vent.
    On peut lui casser la tête ;
    Nul obstacle ne l'arrête,
    Il va toujours de l'avant.

    ***

    Aux durs jours de canicule,
    Quand le grand soleil le 1 rûle,
    Que fait alors le Broussard?
    Il s'éponge, il se protège,
    Sur son blanc casque de liège
    Il étend son vieux riflard.

    ***

    Quand il pleut, son seul refuge,
    Sous les torrents du déluge,
    Est la calotte des cieux !
    Mais la coiffe ... Quel tonnerre?
    Ne le protégeant guère,
    Il se paie un bain copieux.

    ***

    Sous un air quelque peu fruste,
    Il doit avoir corps robuste,
    Jarrets d'acier et bons bras.
    Il doit, pour créer ses oeuvres,
    Avaler force couleuvres,
    Mais éviter les cobras.

    ***

    Sans être amateur de gloire,
    Pour remporter la victoire
    Il se livre sans remords,
    Apôtre au zèle de flamme,
    Il faut qu'il ait Dieu dans l'âme
    En ayant le ... diable au corps.

    ***

    En général, le physique
    De ce grognard des tropiques
    Certes, n'a rien de galant !
    Il ne fait de la toilette
    Que pour venir en retraite,
    Et ce n'est qu'une fois l'an !

    ***

    Alors, pour la circonstance,
    Il « rafistole » d'avance
    Bas, soutanes et maillots.
    Il se lave, il se savonne,
    Il se peigne, il se pomponne,
    Il cire ses godillots.

    ***

    Il festoie à l'indigène :
    Du riz, huit fois par semaine,
    De la courge cuite à l'eau,
    Des piments lacrymogènes,
    Café, thé par tasses pleines :
    Ce n'est pas très rigolo !

    ***

    Si dans la forêt, un tigre
    Vers lui bondit, alors bigre!
    Ça le brasse bien un peu,
    Vite, il prend une autre piste
    Et si le tigre persiste,
    ... De ses regards il fait feu !

    ***

    Souvent, privé de ressource,
    Le diable étant dans sa bourse,
    Il doit combattre tout soul,
    Son rêve est qu'une âme ardente,
    Vieux chanoine ou vieille tante.
    L'adopte un jour pour filleul.

    ***

    Mais au sein de la tourmente
    Quand son oeuvre croule, il chante,
    A tous il donne le ton,
    Coeur v aillant, courage mâle,
    Le Broussard jamais ne cale
    Et ne s'écrie : « A quoi bon ? »

    ***

    Quand enfin la mort l'arrête,
    Pour le ciel son âme est prête :
    Court est sou suprême adieu.
    Perdu dans la grande brousse,
    Il pense à la France douce,
    Et meurt dans les bras de Dieu.

    ***

    Jeunes gens, Broussards en herbe,
    Chantez ce poilu superbe,
    Ce héros trop oublié.
    Acclamez-le. Dans notre âge
    Sans honneur et sans courage,
    C'est le dernier Chevalier.

    Sté Gle d'Imp. et d'Édit., 1, rue la Bertauche, Sens I 3I.

    1931/46-50
    46-50
    France
    1931
    Aucune image