Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Nagasaki (Japon)

Nagasaki (Japon) En même temps que la lettre suivante, Mgr Combaz a bien voulu nous adresser l'état de sa mission au 15 septembre 1915. Nos lecteurs verront avec quelle précision le vénérable évêque indique la situation de son diocèse, personnel apostolique et enseignant, des oeuvres, des sacrements administrés. Ils pourront juger non sur des phrases plus ou moins vagues, mais sur des chiffres d'une parfaite exactitude, des travaux des missionnaires et de leurs résultats. LETTRE DE Mgr COMBAZ.
Add this
    Nagasaki (Japon)

    En même temps que la lettre suivante, Mgr Combaz a bien voulu nous adresser l'état de sa mission au 15 septembre 1915. Nos lecteurs verront avec quelle précision le vénérable évêque indique la situation de son diocèse, personnel apostolique et enseignant, des oeuvres, des sacrements administrés. Ils pourront juger non sur des phrases plus ou moins vagues, mais sur des chiffres d'une parfaite exactitude, des travaux des missionnaires et de leurs résultats.

    LETTRE DE Mgr COMBAZ.

    Deux événements, dans le courant de cet exercice, ont mis de l'animation et coupé la monotonie du labeur quotidien.
    Les fêtes du 50e anniversaire de la découverte des chrétiens dans l'église de Nagasaki, dédiée aux XXVI Martyrs japonais (le 17 mars 1865), que je vous annonçais l'année dernière, n'ont eu ni la pompe, ni l'éclat qu'auraient permis d'autres temps. Néanmoins elles furent bien consolantes. A la vue de ces théories de fidèles de tout âge, recueillis, s'empressant par toutes les issues de pénétrer dans l'église et, faute d'espace, formant dans le jardin et les alentours comme un vaste parterre de fleurs, il était difficile de contenir son émotion, et naturellement naissaient dans le coeur un cantique d'actions de grâces envers la miséricorde de Dieu, et aussi le souvenir de cet ancien Nagasaki, chrétien, et célèbre par ses processions à travers les rues de la ville.
    Le 16 mars, se célébra surtout une cérémonie d'amende honorable, pour réparer les profanations auxquelles, pendant 250 ans, avaient été soumises et la croix et les images catholiques. Car chaque année, à des époques déterminées, les chefs de famille étaient obligés de paraître devant les autorités et de fouler aux pieds l'image de la croix ou des médailles représentant Notre Seigneur, la sainte Vierge ou les Saints. Le 17, la fête fut célébrée avec toute la pompe possible, et beaucoup ne purent s'approcher de la sainte Table, tant la foule était pressée.
    Le soir, il y eut une splendide illumination. Faisant allusion aux mauvais traitements qu'eurent à subir plus tard les chrétiens, 1868-1873, le P. Salmon nous cita un extrait d'un discours du comte Okuma, à la parole facile et à la faconde intarissable, publié par le Japon Times, le 22 novembre 1914 :
    « Des centaines de chrétiens japonais, hommes, femmes, vieillards, jeunesses, dit M. le Président du Conseil, furent soudainement arrêtés par contravention à l'édit proscripteur de la religion perverse. Ni les conseils amicaux, ni l'intimidation officielle ne réussirent à ébranler l'étonnante conviction de ces chrétiens. Tous ensemble et chacun d'eux nous soutinrent qu'ils n'avaient jamais désobéi aux ordres supérieurs, jamais omis de payer les impôts, jamais commis aucun crime. Sur un seul point, au sujet du Souverain Maître, ils ne pouvaient changer de sentiment, dût-il leur en coûter la vie. Leur apparente stupidité et leur obstination nous laissa pour le moment sans réplique ; depuis lors cependant j'ai toujours admiré la foi et le dévouement de ces pauvres gens... »
    Les fêtes eurent leur couronnement le 18 par la bénédiction solennelle de la nouvelle église d'Urakami, et Mgr Chatron, ancien missionnaire de Nagasaki, accompagné du P.Villoin, officia pontificalement.
    « C'est enfin la réalisation des souhaits ardents de près de vingt années, écrit M. Raguet. Si les matériaux ne sont pas tout à fait ce qu'avait rêvé le regretté P. Fraineau, le plan, les proportions sont ceux qu'il avait inaugurés, et du Ciel il doit se réjouir de voir ainsi terminée l'oeuvre de sa vie. Malgré les vastes proportions de l'édifice, il est édifiant de le voir rempli plusieurs fois chaque dimanche. Avec le renouvellement de l'église matérielle, celui de l'église spirituelle a commencé par une mission prêchée à quatre reprises différentes, et tout fait espérer qu'elle ne fera que s'accentuer, avec l'instruction plus sérieuse des fidèles et la fervente réception des sacrements ». Pourtant, le nouveau recensement accuse une diminution notable de catholiques qui ont suivi leur esprit d'aventure. Même de malheureuses expériences semblent ne pas corriger l'esprit japonais.

    C'est aussi à Urakami que, grâce à la puissante protection de Marie, et malgré les difficultés de l'heure présente, l'Ecole Apostolique poursuit paisiblement sa marche, sans trop de heurts. Son Supérieur, momentanément enlevé par la mobilisation, lui a été rendu. Les cinq religieux indigènes incorporés pour la campagne de Ting-tau sont revenus sains et saufs. Quinze nouveaux, s'étant joints aux anciens, ont porté le nombre des Apostoliques à 62, y compris sept novices. Une nouvelle section, celle des instituteurs chrétiens, a été inaugurée avec trois jeunes gens, qui, ayant terminé les cours à l'Ecole Apostolique finissent leur lycée comme externes de l'Ecole de l'Etoile du Matin, avant d'entrer à l'Ecole Normale.

    Etat de la Mission de Nagasaki

    Au 15 août 1915,

    I. Étendue et Population.

    La Mission comprend le Kyushu et les différents groupes d'îles qui en dépendent, savoir : Amakusa, Goto, Hirado, Ikitsuki, Tsushima, Oshima et l'archipel de Ryukyu.

    Population totale. . . . . environ 8, 250,000
    Catholique. . . . . 51,545

    II. Personnel.

    Evêque . . . . . . 1
    Missionnaires apostoliques (présents 19). . . 31 63
    Prêtres diocésains. . . . . . 31

    Catéchistes indigènes (hommes et femmes travaillant à la conversion des infidèles). . . . . . . . 45 519

    MISSION

    Catéchistes indigènes (hommes et femmes chargés de l'instruction religieuse dans les anciennes chrétientés). . . . . 455
    Baptise uses ambulantes. . . . . 19

    Étrangers Prêtres . . 2
    Marianistes Frères . . 10 28
    Frères . . 9
    Japonais Novices. . 7
    Religieuses du Européennes. . . . 14
    Auxiliaires : St. Enfant Juses Professes . 5
    Education (Chauffailles) Japonaises Novices . 2 22
    et Postulante . 1
    Bienfaisance Franciscaines Européennes. . . . 19
    Missionnaires 23
    de Maria Japonaises. . . . 4
    Surs de St. Européennes. . . . 5
    Paul de 8
    Chartres Japonaises . . . . 3
    11 Communautés de Vierges indigènes : Personnel. 180

    III. Etablissements.

    Postes ou districts. . . . . . 51
    Résidences secondaires. . . . . 34 85
    Chrétientés. . . . . . . 156
    Eglises ou chapelles bénits . . . . 73
    Oratoires non bénits . . . . . 50 123
    théologiens. . . . . 3
    MISSION Séminaire latinistes1 . . . . 29 32
    Ecole de catéchistes hommes. . . . 24
    » » femmes. . . . 25 49
    2 Fermes : Employés . . . . . 47
    9 Orphelinats . . . . . . 162
    2 Salles dasile. . . . . . 155

    Marianistes Ecole apostolique Novices . . 7 62
    Apostoliques . . 55
    Lycée Elèves . . . 280
    2 Ecoles supérieures. . . . . 191
    1 » primaire. . . . . 92 384
    Soeurs 1 » maternelle. . . . . 101
    du 2 Orphelinats : Orphelins et personnel . . 323
    St. Enfant 1 Hôpital : Malades hospitalisés. . . 21
    Jésus 1 Dispensaire : Malades secourus. . . 609
    (Chauffailles) Visites à domicile. . . . . 516
    2 Ouvroirs : Personnel. . . . . 45
    Léproserie : Malades . . 50
    Dispensaire : Soins donnés. . 9.553
    Visites des pauvres à domicile. . 800
    Biwazaki Orphelinat : Enfants. . . 30
    Vieillards. . . . . 5
    Ouvroir : Personnel. . . 37
    Franciscaines Baptiseuses ambulantes. . . 3
    Missionnaires Hôpital : Malades. . . 7
    de Kurume Dispensaire : Soins donnés . . 8.628
    Marie Lépreux soignés. . 10
    Malades secourus. . 308
    Dispensai Visites a domicile. . 156
    Hitoyoshi 1 Salle d'asile. . . . 42
    1 Ouvroir . . . . 62
    Baptiseuses ambulantes. . . 3
    1 Pensionnat : Elèves . . . . 137
    Soeurs de Hôpital Malades. . . . . 73
    St. Paul Lépreux soignés. . . . 61
    de Chartres 1 Dispensaire : Soins donnés . . . 15.679
    Orphelinat : Enfants . . . . 30
    Ouvroir : Personnel. . . . . 24

    IV. Administration. Adultes

    Adultes. . . . . 207
    « in articulo. mortis. . 200 409
    Baptêmes « Dissidents. . . 2 2,925
    Enfants de païen in art mort. . 811 2,516
    de chrétiens. . . 1,705
    ordinaires. . . . . 258
    Confirmations in art. mort. . . . . 33 291
    Annuelles. . . . . 33,573
    Confessions de dévotion. . . . . 74,076 107,649
    pascales . . . . . 29,594
    Communions de dévotion. . . . . 285,663 315,257

    1. Dont 2 du diocèse d'Osaka.

    Saints Viatiques . . . . . . . . . . 357
    Extrême Onctions. . . . . . . . . . . 489
    Mariages bénits. . . . . . . . . . . 342
    Décès connus. . . . . . . . . . . . 845
    Chrétiens qui ont définitivement quitté la mission . . . . . 290
    Accroissement . . . . . . . . . . 571

    1. On a parfois émis l'idée de voir les diocèses de France donner chaque année un état analogue de leur personnel, de leurs oeuvres et surtout de l'administration des sacrements. Nous ne savons si l'idée est réalisable, mais en tous cas une pareille statistique serait singulièrement instructive, et permettrait de se rendre compte de quelle force réelle le catholicisme peut disposer dans notre pays.

    1916/99-102
    99-102
    Japon
    1916
    Aucune image