Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mission du Cambodge historique et division des districts 2 (Suite et Fin)

Mission du Cambodge historique et division des districts PAR MGR. BOUCHUT Vicaire Apostolique du Cambodge. (FIN 1). COCHINCHINE 2 Dau-nuoc (Culao Gieng).
Add this
    Mission du Cambodge historique et division des districts

    PAR MGR. BOUCHUT

    Vicaire Apostolique du Cambodge.

    (FIN 1).

    COCHINCHINE 2

    Dau-nuoc (Culao Gieng).

    Vers l'an 1783, cieux familles de Cai-thia, un peu plus tard une famille du Dong-nai dont le chef, Le-van-Sanh, fut le grand-père du Bienheureux Emm. Phung, s'installèrent à Dau-nuoc. D'autres familles vinrent, particulièrement de l'île de Ho-cu, (au sud de Culao Gieng) aujourd'hui disparue. En 1823, il y avait 25 familles. Les premiers prêtres dont on a gardé le souvenir, qui y firent l'administration et y résidèrent plus ou moins, furent MM. Loï, Thieng, Lan, le Bx Minh, Nien, Tuyet, Quon, Hien, Pernot 1854-1859, Phien, vicaire, le Bx Qui, vicaire, décembre 1858-6 janvier 1859.
    Le 6 janvier 1859, M. Qui, et Le-van-Phung furent arrêtés et conduits à Chau-doc où ils subirent le martyre. Le couvent des Amantes de la Croix fondé par Le-van-Phung fut dispersé.
    Nous trouvons ensuite M.Vong à Dau-nuoc vers 1862. M. Nhon y était en 1865 et y resta jusqu'en 1868, il fut remplacé par M. Aussoleil, revenant de France.
    Ont résidé.

    MM. Aussoleil . . . 1868-1869
    Leray. . . . . 1870-1872
    Aussoleil . . . 1871-1874 supérieur de la mission.
    Gazignol. . . . 1872-1908
    Grandmaire. . . . 1902-1903 intérim.
    Hion . . . . 1902

    M.Daumond y résida en 1872 pour apprendre la langue.
    Ont travaillé dans le district comme vicaires, MM. Sanh 1891-1898, Tu 1898-1802, Nhan 1903-1908, Vang 1904-1906, Van 1906.
    Dau-nuoc, qui n'est plus appelée que Culao Gieng, compte 897 catholiques.

    1. Voir Ann. M. E. n° 95, p. 250.
    2. Sauf exceptions qui sont signalées, toutes les chrétientés dont il est parlé dans cette seconde partie sont situées on Cochinchine.

    Le district (2085 catholiques) administré par un missionnaire et un prêtre indigène comprend six chrétientes : Dau-nuoc, Cha-va, Con-phuoc, fondée par des catholiques de Cha-va sous Minh-mang, transportée à Con-moï en 1871, Cho-thu, appelée aussi Chien-sai, fondée dans la première moitié du XIXe siècle, Con-tren, dédouble ment de Cho-thu vers 1890, ― Ong-chuong, fondée par M.Gazignol vers 1888-1889.
    Les petites chrétientés de My-hung et My-chanh, fondées vers 1871, ont disparu. Cai-tau qui existait en 1845 et fut même florissante, a également disparu, fut reprise sans succès par M.Gazignol.

    Cha-va.

    Fondée quelques années avant Dau-nuoc par des catholiques venant de Ho-cu, administré par les prêtres de Dau-nuoc.
    Ont résidé :

    MM. Guesdon . . . .1876-1879
    Van . . . . .1909 vic. de Culao Gieng.

    Rach-sau.

    Fondée vers la même époque que Dau-nuoc, administrée par les prêtres de Dau-nuoc.
    Ont résidé :

    MM. Merdrignac. . . . . . . 1903
    Nhan . . . . . . . 1904-1908 vic.
    Van . . . . . . . 1908-1909 vic.
    Ken . . . . . . . 1909 curé.
    La population catholique est de 408 âmes.

    Ben-dinh.

    Fondée dans la première moitié du XIXe siècle, desservie par les missionnaires de Culao Tay jusqu'en 1903.
    Ont résidé :

    MM. Marulier . . . . 1903-1909
    Conte . . . . . 1909

    La chrétienté compte 912 catholiques.
    Le district (2295 catholiques) se compose de cinq chrétientés ; Ben-dinh ; Culao Tay avec un vicaire résidant ; Ben-trong, fondée, il semble, quelques années avant Ben-dinh ; Ben-sieu, fondée vers 1870, par M.Gazignol, missionnaire de Culao Tay ; Bai, commencée vers 1872, développée par M. Lavastre.

    Culao Tay,

    Chrétienté fondée comme Ben-trong et Ben-dinh dans la première moitié du XIXe siècle. Elle eut une filiale, Co-gan, au nord de Tan-chau, qui disparut en 1862. Au sud de l'île, était aussi une chrétienté, Dao-lua, qui se dispersa vers 1860 ou 1862.
    Ont résidé :

    MM. Gazignol . . . . 1868-1872
    F. Martin. . . . . 1872-1878
    Vauzelle . . . . 1878-1881
    De Noïoberne. . . . . 1881-1884
    Lavastre . . . . 1884-1893.
    Herrgott . . . . 1894-1896
    Blondet . . . . 1896, intérimaire.
    Hion . . . . . 1896-1908
    Nhan. . . . . . 1908, vicaire de Ben-dinh

    M. Leray y passa quelques mois en 1870 pour étudier la langue. M.Mer-drignac, item en 1901, M. Thomas en 1903-1904.
    Ont travaillé comme vicaires dans le district :
    MM. Thoi 1891-1896, Can 1896, Tien 1897-1898, Soi 1898-1906.
    Culao Tay compte 650 catholiques.

    Cai-doi.

    Cette chrétienté date du XVIIIe siècle. Elle existait déjà en 1778, puisqu'un de ses chrétiens prit part, à cette époque, à la fondation de Mac-bac. Beaucoup de ses fidèles furent enlevés en 1835 par l'armée siamoise, et emmenés à Bangkok et à Samsen. En 1845, il y avait des chrétiens à Cham-pha, à Rach-rit (dans l'île de My-hoi, en face de Long-xuyen), à Can-thay, à Cai-da, à Cai-nai. Ces divers groupes ont constitué la chrétienté actuelle de Cai-doi. En 1865, M. Lap administrait de Cai-doi toute la région de Nang-gu, Bo-ot, Can-tho, Sa-dec, Rach-gia.
    Ont résidé :

    MM. Janin . . . . . . . 1868-1872
    Grosgeorge . . . . . . 1872-1873
    Combes. . . . . . . 1873-1874
    Vauzelle . . . . . . 1874-1878
    Thierry. . . . . . . 1892-1895
    Blondet. . . . . . . 1897
    Sanh . . . . . . . 1898

    Le missionnaire de Bo-ot administra la chrétienté de 1878 à 1891 et de 1895 à 1897. La chrétienté compte 650 catholiques. Le district (713 catholiques), comprend outre Cai-doi, Lap-vo fondée vers 1830 et Cai-suc, fondée par le chrétien Thien.

    Bo-ot.

    Fondée vers 1789 par des colons catholiques, de l'arroyo Cai-sao à celui de Trani, près de Thot-not. Sous la persécution de Minh-mang, des catholiques réfugiés à Cai-doi furent emmenés à Siam, 1835. La chrétienté fut occupée en partie par les païens, l'église fut même plus tard démolie. Un grand nombre de catholiques se réfugièrent à Mac-bac. En 1845, Bo-ot comptait 353 catholiques et en 1865 il n'y en avait plus que 249. Vers 1861, 72 catholiques de Bo-ot se rendant à Mac-bac furent arrêtés et massacrés à Binh-thuy, arrondissement de Can-tho. En 1860-1861, le chrétien Guong confessa la foi à Chau-doc et mourut en prison.

    Ont résidé :

    MM. Ch. Joly. . . . . . . . 1873-1882
    Daumond. . . . . . . . 1882-1888
    Ch. Joly . . . . . . . 1888-1902
    Jacquemard . . . . . . . 1902-1903
    Blondet. . . . . . . . 1903

    MM. Chaudier, 1895-1896 ; Chaumartin, 1904 ; Collot, 1910, y ont étudié la langue.
    Ont travaillé dans le district comme vicaires : MM. Dong, 1891-1892 ; Dong, 1902 ; Dong, 1907 en résidence à Vi-thanh ; Lau, 1908.
    La chrétienté compte 1202 catholiques.
    Le district (1979 catholiques) comprend six chrétientés :
    Bo-ot-Caisan. Le terrain faisait partie du Bo-ot primitif. Il y a des païens descendants de catholiques apostats sans doute au temps des persécutions ; relevée par M. Joly, Ba-chien, commencée en 1909 par M. Blondet ; Ba-ban, commencée en 1873 par M. Joly, relevée en 1901 par M. Blondet, alors missionnaire de Rach-gia ; Vi-thanh, avec un vicaire résidant ; Ong-deo, commencée avec Vi-thanh, apparaît comme chrétienté distincte pour la première fois en 1903.
    Vi-thanh.

    Commencée par M.Thoi, prêtre de Hoa-hung, vers 1897-1898, à Mo-om, continuée par le missionnaire de Rach-gia qui transporte l'église sur le canal Xa-no :
    Ont résidé :

    MM. Can. . . . . . . 1902-1905, vicaire.
    Blondet . . . . . 1903, quelques mois.
    Thomas. . . . . . 1904-1906
    Ken . . . . . . 1906-1907
    Dong. . . . . . . 1907, vicaire de Bo-ot.

    Long-xuyen.

    En 1845, il y avait quelques catholiques à Long-xuyen et un peu au dessus, au rach Tra-on.
    La première église construite en 1883, a été desservie par le missionnaire de Bo-ot jusqu'en 1910.
    Deux Surs françaises et trois indigènes donnent leurs soins aux malades de l'hôpital de l'arrondissement depuis janvier 1910.
    MM. Merdrignac. . . . . . . . 1910
    La chrétienté compte 160 catholiques indigènes et 48 européens.

    Nang-gu.

    Fondée vers 1845 par les soins du P.Jacobé Duong qui vint s'y installer. D'après une note de 1845, il y avait alors 40 catholiques. La chrétienté augmenta rapidement. Le P. Jacobé devenu vieux eut successivement, à partir de 1849, pour vicaires le Bx Minh, M.Tuyet, le Bx Luu, M.Tung. Le P. Jacobé mourut vers 1854. M. Phien lui succéda, puis M.Vong qui visita les Bienheureux Qui et Phung dans les prisons de Chau-doc. En 1860-1861, deux des chefs1 de la chrétienté, Hue et The, confessèrent la foi à Chau-doc. En 1862, lorsque les Annamites catholiques de Bien-hoa (16 déc. 1861) et ceux de Ba-ria (7 janv. 1862) furent brûlés, une panique épouvantable s'empara des catholiques de Cochinchine. Ceux de Nanggu et des paroisses voisines s'enfuirent à Phnom-penh.
    La chrétienté fut reconstituée par les soins de M. Nhon, résidant à Cu-lao Gieng. En 1865, elle comptait à nouveau 91 catholiques. M. Lap, résidant à Cai-doi, l'administra jusqu'en 1868 ; M. Janin, et M.Grosgeorge jusqu'en 1873 ; M. Daumond, missionnaire de Chau-doc jusqu'en 1876 ; M.Vauzelle, de Cai-doi, en 1877.
    Ont résidé :

    MM. Valour . . . . . . . 1878-1881
    Sauvebois . . . . . . 1881-1884
    Barbier. . . . . . . 1884-1888
    Kia . . . . . . . 1889-1892 vic. de Bo-ot.
    Conte . . . . . . . 1892-1908
    Unterleidner . . . . . . 1908

    En 1910, la chrétienté comptait 819 catholiques.
    Le district (1664 catholiques) comprend six chrétientés : Nang-gu ; Dong-xuc, existait déjà en 1845 ainsi que Tham-buon, un peu au nord, aujourd'hui disparue ; Thi-dam, existait en 1845 ; Cai-dam, Chac-ca-dao, Can-say. Ces trois dernières chrétientés n'existaient pas encore en 1845, mais sont sur le Compte-rendu de 1865.

    Chau-doc.

    Cette ville fut en juillet 1859 témoin du martyr des Bienheureux Qui et Phung. Les premières traces de catholiques datent de 1868. M. Janin y fit quelques baptêmes. M. F. Martin s'installa (11 janvier 1871) entre la citadelle et le canal de Ha-tien, y fut aumônier des troupes françaises, se transporta (15 août 1871) avec ses quelques catholiques au sud de la ville, au lieu même du martyre des Bienheureux. C'est là que se trouve encore, un peu en arrière, l'église actuelle.

    1. Portant le titre et exerçant les fonctions de eau.

    Ont résidé :

    MM. F. Martin. . . . 1871-1872
    Daumond . . . 1872-1882
    Cordier. . . . 1881-1882 supérieur de la mission.
    Ch. Joly . . . 1883-1886
    Guillot . . . . 1886-1887
    F. Martin. . . . 1887-1897
    Ken. . . . . 1992-1891 vicaire.
    Hung . . . . 1894-1897 vicaire.
    Cherpin . . . 1897-1899
    F. Martin. . . . 1899-1908
    Greuze . . . . 1908

    M. Léon Gâte let y étudie la langue, 1911.
    En 1910, la chrétienté compte 240 catholiques indigènes et 134 européens. Un orphelinat de garçons, fondé en 1876, entretient 124 enfants ; il est tenu par deux Religieuses françaises et neuf indigènes. Deux Soeurs françaises et trois indigènes donnent leur soin aux malades de l'hôpital de l'arrondissement.
    Le district (820 catholiques) comprend huit chrétientés : Chau-doc ; Nui-sam, fondée par M. Cherpin. M. Su y a habité 1905-1908 ; Phu-hoi-dai, fondée par M.Cherpin végéta, reprend vie en 1910 ; Ta-keo, avec un vicaire résidant ; Ka-pram, fondée en 1884, suivit les vicissitudes de Ta-keo ; Soay-prey, fondée en 1907 ; Binh-gi a un vicaire résidant ; Sam-pang, fondé par M. Cherpin.
    Phu-cuong qu'habita M. Cherpin 1899-1900 ; Nha-neo, Tan-lap, petits noyaux de chrétientés établis par M. Cherpin, ont disparu.

    Ta-keo (Cambodge).

    Chrétienté fondée en 1880, administrée par les missionnaires de Chau-doc, détruite en 1885 par les rebelles ainsi que Ka-pram. M. Joly réunit les catholiques à Ba-vo et bâtit une chapelle.
    Après la pacification Ta-keo se reconstitua, mais végéta, fut administrée par M. Hung, vicaire de Chau-doc 1894-1897 ; par M. Dong, vicaire de Prektreng, 1897-1907.
    En 1907, M.Tinh, vicaire, fonda Soay-prey dans l'intérieur et s'y installa, administrant de là Ta-keo et Ka-pram.
    Ont résidé :

    MM. Tinh . . . . . . 1907-1908 vic.
    Truong . . . . . . 1908 vic.

    Depuis 1908, le vicaire de Ta-keo est sous la direction du missionnaire de Chau-doc.

    Binh-gi (Cambodge).

    Chrétienté fondée vers 1870-1871, ne dura pas. En 1889-1890, M. Guillot la rétablit avec des éléments nouveaux.
    Ont résidé comme vicaires de Prek-treng.

    MM. Hung . . . . . . 1891-1892
    Dong. . . . . . . 1897-1907
    Thong . . . . . . 1907

    Depuis 1908, le prêtre de Binh-gi est sous la direction du missionnaire de Chau-doc.

    Sa-dec.

    Il y avait des catholiques à Sa-dec en 1784. M. André Ton les administra. Les prêtres dont on a conservé le nom et qui y firent l'administration au XIXe siècle furent MM. Jacobé Duong, Lan, Tam, Thong, Nhieng, Tuyet, le Bx Minh, le Bx Luu, Cong, Khanh, puis les missionnaires français de Vinh-long, MM. Lizé, Le Mée, M.Lap résidant à Cai-doi.
    Ont résidé :

    MM. Turlin . . . . . . . 1874-1880
    Janin . . . . . . . 1880-1900
    Marulie . . . . . . 1900-1903
    Prodhomme. . . . . . . 1903

    Ont étudié la langue à Sa-dec, MM. Blondet 1895-1896 et Marulier 1897-1900. Ce dernier suppléait à M. Janin, malade, et lui succéda.
    Ont travaillé dans le district comme vicaires :
    MM. Tuong, 1893-1900, résidant à Long-hung ; Toi, 1906-1908, résidant à Tan-phu-trung ; Nen, 1908-1910 à Tan-phu-trung ; Minh, 1910 à Sa-dec.
    La chrétienté compte 591 catholiques indigènes et 26 européens. Un orphelinat fondé en 1878, et un hôpital sont tenus par trois religieuses françaises et cinq indigènes.
    Le district (848 catholiques) comprend Sa-dec, Cai-bè, très ancienne chrétienté ; Tra-kiet, fondée par M.Montmayeur, missionnaire de Mac-bac vers 1868-1869, fut administrée par les missionnaires de Can-tho, végéta, fut relevée par M. Tuong, vicaire de Sa-dec. Tan-phu-trung, Dinh-hoa commencée vers 1898-1899 par M. Tuong qui y résida en 1905-1906.

    Long-hung.

    Chrétienté fondée à Rach-vong par le missionnaire de Sa-dec en 1876, transportée à Long-hung par M. Tuong.
    On résidé :

    MM. Tuong . . . . . 1893-1900 vic. de Sa-dec.
    . . . . . 1900-1905 curé.
    Dong. . . . . . 1900-1902 vic.
    Su . . . . . 1903 vic.
    Nen . . . . . 1903-1905 vic.
    De . . . . . 1905 curé.

    La chrétienté compte 170 catholiques.
    Le district (454 catholiques) comprend Long-hung ; Tan-loï, fondée vers 1876 ; Tanphuoc, fondée en 1901, avec les débris de la chrétienté de Lai-vung, qu'avait commencée M. Joly, missionnaire de Bo-ot ; Hoa-long, fondée vers 1896.

    Rach-gia.

    Il y avait des catholiques dans la région de Rach-gia, dès la première moitié du XIXe siècle. Nous trouvons notée en 1845 la chrétienté de Cai-moi. Ces catholiques ont été administrés successivement par les missionnaires de Cai-doi, de Bo-ot et encore de Cai-doi.
    Ont résidé :

    MM. Conte . . . . . . . 1891-1892
    Thierry. . . . . . . 1892
    Blondet. . . . . . . 1897-1903
    Grandmaire . . . . . . 1903-1904.
    Thieux . . . . . . . 1904

    La chrétienté compte 348 catholiques indigènes et 40 européens. Le district (678 catholiques) comprend Rach-gia, Trâm-chet, fondée vers 1897 par le missionnaire de Rach-gia ; Chon-su, fondée en 1898 ; Go-quao, vieille chrétienté détruite au temps des persécutions, reconstituée près de l'ancien emplacement par une colonie de Tha-la.

    Hoa-hung.

    Fondée par M. Thoi.
    Ont résidé :

    MM. Thoi. . . . . . 1896 curé.
    Can. . . . . . 1896-1901 vic.
    Lau. . . . . . 1909-1911 vic.

    En 1910, la chrétienté compte 843 catholiques.

    Can-tho.

    Il y avait des catholiques dans la région de Can-tho vers 1845. Un Compte-rendu de l'époque en fait foi. En 1865, des catholiques sont signalés à Thoi-lai, Con-nhiem, Binh-thuy, Cai-rang, Dong-bo-hoi. Vers 1865 sont fondées les chrétientés de Con-tren, de Tra-luoc ; en 1867-1868, celle de Tra-nien ; vers 1868 celle de Cai-son-trang. La plupart de ces chrétientés durèrent peu. Les catholiques de la région de Can-tho étaient administrés par le prêtre de Cai-doi ; ils le furent ensuite par le missionnaire de Bo-ot. M. Gonet fut le premier missionnaire résidant, il s'installa d'abord à Tam-taong, poste nouvellement commencé par M. Joly, puis sur l'arroyo de Can-tho, où se trouve l'église actuelle.
    Ont résidé :

    MM. Gondi. . . . . . . 1875-1888
    Barbier. . . . . . 1888-1890
    Jacquemard. . . . . . 1890-1900
    C. Duquet. . . . . . 1900

    On travaillé dans le district comme vicaires : MM. Viet, 1902-1907, résidant d'abord à Can-tho, puis à Thoi-lai ; Hung, 1904-1905, résidant à Phung-tuong ; Su, 1904-1905, résidant à Can tho ; Loan, 1905, résidant à Phong-dien ; Chi, 1905-1911, résidant à Phung-tuong ; Can, 1907-1908, résidant à Can-tho ; Nhan, 1910-1911, résidant à Can-tho ; So1, 1911, résidant à Phung-tuong.
    La chrétienté compte 326 catholiques indigènes et 50 européens. Trois Religieuses françaises et cinq indigènes donnent, depuis 1907, leurs soins aux malades de l'hôpital de l'arrondissement. Cinq Religieuses indigènes tiennent les écoles de la paroisse et la crèche de la Sainte-Enfance.
    Le district desservi par un missionnaire et deux prêtres indigènes compte 1430 catholiques et comprend huit chrétientés : Can-tho, Rau-ram, fondée en 1875 ; Phong-dien, item ; Cai-chanh fondée vers 1883-1884 ; Con-nhiem fondée vers 1848-1850 par le chrétien Xu, de Cho-thu, plus tard confesseur de la Foi, 1860-1861, dans les prisons de Chau-doc ; Phung-tuong, essayée, en 1893, reprise en 1896 ; Dong-loi, fondée vers 1898 ; Tan-phong, fondée en 1904 ; Nhon-nghia, sur le Xa-no, 1909.
    De nombreux essais de chrétienté furent tentés par M. Gonet, mais ne furent pas durables. Pour mémoire citons : Tra-mong 1875, Can-duoc 1876, Cai-vong 1876-1877, Rach-ong-tac 1875-1876, Bu-hut 1876-1877, relevé sous le nom de Tan-phong, Tam-vu près d'O-mon 1876-1877, Tac-tu-tai 1879, Binh-thuy, après le massacre des 72 catholiques de Bo-ot, d'autres s'installèrent sur l'arroyo vers 1862-1865, puis abandonnèrent peu à peu la religion. En 1877 et plusieurs fois dans la suite, des essais de restauration furent tentés, mais sans succès.

    1. Le second.

    Thoi-lai.

    Le chrétienté se compose de deux villages : Thoi-lai fondée vers 1848-1850, et Con-tren, fondé par M. Lap en 1865. Elle fut administrée par les prêtres de Cai-doi, puis par le missionnaire de Bo-ot, enfin par les prêtres de Can-tho.
    Ont résidé :
    MM. Vang. . . . . . 1897-1904 curé.
    Viet . . . . . 1905-1907 vic. de Can-the.
    Som . . . . . 1907 curé.

    Elle compte 252 catholiques.
    Vers 1860, il y avait des catholiques de Cai-huu et de Rach-nha dispersés dans la région. Un prêtre de l'Annam, exilé pour la Foi, les administrait en cachette, Après le traité de 1862, ce prêtre, nommé Thanh, rentra dans sa patrie. En 1863, M. Tri réunit les catholiques à Cai-quanh et à Cai-duong, s'y installa et s'occupa de là de toute la région jusqu'à Ca-mau.
    Ont résidé :

    MM. Tri . . . . . 1863-1866.
    Fougerouse . . . . 1866-1868.
    J. Joly . . . . . 1868-1870.
    Nhu . . . . . 1871 quelques mois.
    Grosgeorge . . . . 1871-1872.
    Janin . . . . . 1872-1881.
    Derval . . . . . 1881-1888.
    Gonet . . . . . 1888-1891.
    Kia . . . . . 1891 vicaire.
    Hoc . . . . . 1892-1895 vic. de Soc-trang
    De . . . . . 1895-1903 id.
    Kiem . . . . . 1903-1905 id.
    Chanh . . . . . 1905.
    Vang . . . . . 1906-1908.
    Tai . . . . . 1909.

    M. Guyomard y étudia la langue en 1883. La chrétienté, en 1910, comptait 541 catholiques.

    Soc-trang.

    Centre français. La première église fut construite en 1883, et desservie par le missionnaire de Cai-quanh. De 1888 à 1890, M. Gonet partagea son temps entre Cai-quanh et Soc-trang. En 1890, Soc-trang devint centre du district.
    Ont résidé :

    MM. Guillot. . . . . . . 1888
    Reviron . . . . . . 1889
    Guillot. . . . . . . 1890-1894
    Brun. . . . . . . . 1894

    MM. Marulier 1897, Thieux 1898, Grandmaire 1900, y ont passé quelques mois pour étudier la langue. M. Guibé en 1903-1904 a étudié le Chinois à Rach-goi.
    Ont travaillé dans le district comme vicaires : MM. Hoc 1891-1904 ; De 1895-1903 ; Kia 1896-1898 ; Kiem 1903 ; Chanh, Can 1905-1909 ; Vang 1906-1908 ; Tai 1907 ; Minh 1900.
    La chrétienté compte 532 catholiques indigènes et 71 européens. En 1888, fondation de l'orphelinat et de l'hôpital. Actuellement 4 Religieuses françaises et 14 indigènes y donnent leurs soins, ainsi qu'à une petite école pour enfants français et métis.

    NOVEMBRE DÉCEMBRE 1913, N° 96.

    Le district (2596 catholiques) est desservi par un missionnaire et trois prêtres indigènes. Il comprend 10 chrétientés :
    Soc-trang, Cai-quanh, Bai-gia, Sa-keo, Gieng-nuoc, fondée en 1889, par M.Gonet ; Nan-go, commencée en 1902 sous M.Thieux, missionnaire de Bai-gia ; Rach-goi, les premiers catholiques furent des Chinois 1904, actuellement ce sont surtout des Annamites ; Ba-rinh, fondée en 1904 ; M. Tai y a résidé 1907-1909 ; Tam-soc, fondée en 1906 ; Che-hung commencée vers 1867, déchue, depuis 1907 n'a plus d'église.
    Il y a encore des noyaux de chrétientés à Phung-an, Tra-nieu, Dai-ngai, Ke-sach.

    Bai-gia.

    La chrétienté cambodgienne a été fondée en 1882 par le missionnaire de Cai-quanh. M. Gonet admit des Annamites venus de Cai-quanh et surtout de Mac-bac, qui se construisirent une église particulière.
    Ont résidé :

    MM. Kia . . . . . . . 1895-1898 vic.
    Thieux . . . . . . . 1899-1905
    Kiem. . . . . . . 1905 vic.

    La chrétienté annamite compte 605 catholiques.

    Dang-kedong.

    En 1905, M.Dalle fut envoyé à Bai-gia pour administrer les Cambodgiens qui disparaissaient peu à peu. Il s'installa sur le canal à Dang-kedong.

    M. Dalle . . . . . . . 1905
    La chrétienté compte 136 catholiques.

    Sa-keo.

    Fondée en 1896 par le missionnaire de Soc-trang, confiée en 1903 au missionnaire de Co-co, administrée de nouveau par les prêtres de Soc-trang en 1905.
    Ont résidé :

    MM. Can . . . . 1905-1906 vic. de Soc-trang.
    Chanh . . . . 1906 vic.

    Cai-con

    Fondée par le missionnaire de Soc-trang vers 1892.
    A résidé :

    M. Hoc . . . . . 1895-1904 via. de Soc-trang,
    1904 curé.
    La chrétienté compte 377 catholiques.

    Co-co

    Chrétienté fondée en 1889 par M. Gonet, missionnaire de Cai-quanh, qui l'administra de Cai-quanh et de Bac-lieu par lui-même ou par ses vicaires jusqu'en 1896. Elle fut alors confiée au missionnaire de Soc-trang 1896-1898, et une seconde fois 1899-1902.
    Ont résidé :

    MM. Thieux . . . . . 1898-1899
    Keller . . . . . . 1903

    En 1910 elle compte 589 catholiques. Deux Religieuses indigènes de Culao Gieng tiennent l'école et la crèche de la Sainte-Enfance.
    Le district (776 catholiques), comprend, outre Co-co, Nhu-gia, fondée vers 1900 par le missionnaire de Soc-trang et Giong-chac, fondée par M. Derval, missionnaire de Cai-quanh.

    Bac-lieu.

    Un essai de chrétienté fut fait en 1867 par le missionnaire de Cai-quanh. La chrétienté ne fut définitivement constituée que sous M. Derval en 1888.
    Ont résidé :

    MM. Derval. . . . . . . 1888-1890
    Gonet . . . . . . . 1891-1896
    J. Duquel. . . . . . . 1896

    MM. Kia 1891-1896 ; Dong 1892-1895 ont travaillé dans le district, soit à Bai-gia, soit à Co-co, soit à Hung-hoi, qui dépendaient alors de Bac-lieu. Depuis 1902, Hung-hoi fait partie à nouveau de Bac-lieu. MM. Thuong, Thong, Viet, y ont travaillé comme vicaires.
    En 19101a chrétienté compte 300 catholiques indigènes et 52 européens. Deux Soeurs françaises et trois indigènes donnent depuis janvier 1910 leurs soins aux malades de l'hôpital de l'arrondissement. Trois Religieuses indigènes tiennent les écoles de la paroisse et la crèche de la Sainte-Enfance.
    Le district (1829 catholiques) comprend cinq chrétientés : Bac-lieu, Hung-hoi, Cai-huu, chrétienté importante, fondée sous Mgr d'Adran par des chrétiens de Rach-nha, administrée par les prêtres de Mac-bac, fut visitée par le Bienheureux Gagelin en 1829 et en 1830, détruite pendant les persécutions, rétablie vers 1863 ; M. Guyomard y a résidé quelques mois en 1884.
    Rach-ran, commencée vers 1894 par le missionnaire de Bac-lieu.
    Dat-sai, commencée vers 1894 par le missionnaire de Bac-lieu.

    Hung-hoi.

    Chrétienté commencée à Gia-hoi par M.Fougerouse vers 1867, disparut vers 1888. Elle fut reprise (1889) par M. Gonet, missionnaire de Cai-quanh. L'église fut transportée en 1890 à 3 kilomètres plus loin en face du Nang-rèn, au village de Hung-hoi.
    Ont résidé :

    MM. Lau . . . . . 1899-1902 vic. de Tra-long.
    Nhuong . . . . 1902-1904 vic. de Bac-lieu..
    Thong. . . . . 1904-1907 id.
    Viet. . . . . . 1907 id.

    En 1910, la chrétienté compte 550 catholiques.

    Rach-nha.

    Les premiers catholiques vinrent de Qui-nhon, sous les Tay-son, vers 1780. La chrétienté s'accrut vite et prospéra jusqu'à la persécution de Minh-mang, 1833. Le Bx Gagelin la visita en 1829 et en 1830. En 1834, les catholiques se dispersèrent. Elle fut reconstituée par M. Tri en 1863, administrée par les missionnaires de Cai-quanh, puis de Bac-lieu.
    Ont résidé :

    MM. Ken . . . . . . 1896-1903
    Som . . . . . . 1903-1908
    Larrabure. . . . . . 1908

    M. Thong, 1901-1903, résida à Canh-dên comme vicaire.
    La chrétienté compte 365 catholiques.
    Le district (643 catholiques), comprend trois chrétientés très éloignées les unes des autres : Rach-nha ; Cai-cam, fondée en 1898 par le prêtre de Rach-nha ; Canh-den, fondée vers 1900.

    Tra-long.

    La fondation fut préparée par un premier voyage de M. Guillot, missionnaire de Soc-trang, et par un second, fait de concert avec M.Gonet, missionnaire de Bac-lieu, en 1894. M. Guillot mourut, M. Gonet continua, installant des chrétiens et des catéchumènes d'abord à Tra-ram et à Tra-cu-lon, puis à Tra-long.
    Ont résidé

    MM. Gonet . . . . . . . 1896-1907
    Quimbrot . . . . . . 1907

    M. Laborier s'occupa des Cambodgiens 1899-1900. MM. Appriou, 1900-1902, et Quimbrot, 1904-1905, y étudièrent la langue. M. Quimbrot, 1906-1907, administra Tam-hat et Tan-lap, divisées du district de Tra-long momentanément.
    Ont travaillé dans le district comme vicaires : MM. Lau 1897-1902 ; Toi 1900-1906 ; Nhan 1901-1903 ; Hanh 1903-1907 ; De 1903-1905 ; Nen 1905-1907 ; So1 1904,

    1. Le premier.

    La chrétienté compte 1115 catholiques. Quatre Religieuses indigènes de Culao Gieng tiennent les écoles et la crèche de la Sainte-Enfance.
    Le district divisé en 1907, compte encore, en 1910, 1910 catholiques et comprend, outre Tra-long, cinq chrétientés : My-phuoc, qui a une église depuis 1900, un vicaire résidant, M. So, 1908 ; Sainte-Marie, créée vers 1897 ; Tam-hat, créée vers 1897 ; Saint Bonaventure, créée vers 1899. Tan-lap, fondée en 1902.
    A Tra-ram, à deux kilomètres de Tra-long, un orphelinat agricole de garçons, commencé par M.Gonet vers 1905-1906, compte 38 orphelins au-dessus de 12 ans. Il est dirigé par un prêtre indigène sous le contrôle du missionnaire du Tra-long. L'ont dirigée : MM. Thu 1907-1911, Chi 1911.

    Cai-trau.

    Fondée en 1897, par M. Gonet, divisée du district de Tra-long en 1907. Y ont travaillé et résidé comme vicaires : MM. Nhan 1901-1903 ; Toi 1903-1906 ; So1 1906-1907
    Ont résidé :

    MM. Gonet . . . . . . . 1907.
    Haloux . . . . . . 1907.

    Cai-trau compte 284 catholiques. Deux Religieuses indigènes de Culao Gieng tiennent l'école et la crèche de la Sainte-Enfance.
    Le district (1906 catholiques) est desservi par un missionnaire et deux prêtres indigènes, comprend 10 chrétientés : Cai-trau ; Cai-nhum avec un vicaire résidant ; Tra-cu (598 catholiques) avec un vicaire, M. No 1909. Cette chrétienté a commencé en 1894, mais n'a constitué une paroisse avec église qu'en 1905 ; Vinh-hung, commencée en 1897, développée par M. Haloux 1908-1909 ; Ngan-mo, a une église depuis 1910 ; Tan-phu a une église depuis 1909 ; Vinh-loc a une église depuis 1910 ; Tan-long a des catholiques depuis 1902 une église depuis 1905 ; Long my et Nuoc-duc, catholique, depuis longtemps, église à Long-my en 1910 ; Lai-hieu, créée par M. Blondét, missionnaire de Rach-gia, administrée depuis 1901 par le missionnaire de Tra-long, en 1907 par celui de Cai-trau.

    Cai-nhum.

    Chrétienté fondée par le missionnaire de Can-tho vers 1896-1897, administrée par le missionnaire de Rach-gia 1898-1901, par les vicaires de Tra-long 1902-1907, par celui de Cai-trau 1907.
    Ont résidé :

    MM. Toi. . . . . . . . 1902-1903
    De. . . . . . . . 1903-1904.
    Nen. . . . . . . . 1905-1907.
    Hanh. . . . . . . . 1907.

    La chrétienté compte 328 catholiques.

    1. Le premier.

    NOVEMBRE DÉCEMBRE 1913. N° 96.


    Séminaire.

    SUPÉRIEURS.

    MM. Aussoleil . . . . . . . . 1872.
    Grosgeorge . . . . . . . . 1873-1896.
    Herrgott . . . . . . . . 1896.

    PROFESSEURS.

    MM. Maille 1876-1877 ; F. Martin 1878-1880 ; Sauvebois 1879-1881 ; Gues-don 1879 ; Derval 1880-1881 ; Turlin 1881-1890 ; Valour 1881-1889 ; Thierry 1888-1890 ; Thong 1888-1895 ; Conte 1889-1891 ; Barbier 1890-1894 ; Som 1890-1903 ; Tuong 1891-1893 ; Turlin 1893-1904 ; Valour 1893-1896 ; Ackermann 1895 ; Van 1897 ; Laborier 1901-1903 ; Bousseau 1903-1908 ; Lozey 1904 ; Nhan 1904-1909 ; Chaumartin 1905 ; Pillot 1906-1908 ; Chouffot 1909 ; Barland 1909 ; Trieu 1910.
    M. Cordier, supérieur de la mission, a résidé au séminaire 1875-1878.

    Etablissement des Religieuses de la Providence.

    Les Religieuses de la Providence de Portieux arrivèrent à Culao Gieng le 12 janvier 1876. Elles fondèrent un orphelinat, un hôpital, un noviciat pour Soeurs indigènes.
    En 1910, 11 Soeurs françaises et 28 indigènes s'occupent de l'établissement de Culao Gieng. Les novices et postulantes sont au nombre de 48. L'orphelinat élève 342 enfants, l'hôpital offre 166 lits aux malades, 860 malades ont été soignés dans l'année.
    En dehors de Culao Gieng, 31 Soeurs françaises, et 84 indigènes, travaillent dans les divers orphelinats, hôpitaux, écoles, déjà signalés.
    La Supérieure principale des religieuses de la Providence au Cambodge, réside à Culao Gieng.
    Voici les noms des Supérieures qui se sont succédé :

    Soeur Isabelle. . . . . . . . 1876-1882.
    Soeur Romuald. . . . . . . . 1882-1910.
    Soeur Esther. . . . . . . . . 1910.
    Soeur Cécile . . . . . . . . 1911.
    1913/301-314
    301-314
    Cambodge
    1913
    Aucune image