Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Médaille Militaire et citations à l'ordre du Jour

Médaille Militaire et citations à l'ordre du Jour Médaille Militaire. Un de nos aspirants, M. Bellon, du diocèse de Marseille, a été décoré de la médaille militaire :
Add this
    Médaille Militaire

    et citations à l'ordre du Jour

    Médaille Militaire.

    Un de nos aspirants, M. Bellon, du diocèse de Marseille, a été décoré de la médaille militaire :
    « La médaille militaire est conférée au militaire dont le nom suit : BELLON EUGÈNE (numéro matricule 8053) caporal au 157e régiment d'infanterie. Très bon caporal, brave et d'un dévouement absolu à ses devoirs. Blessé le 1er septembre 1915 à son poste dans les tranchées. Arrachement des doigts de la main gauche et écrasement du pouce et de l'index de la main droite ». La prescrite nomination comporte l'attribution de la croix de guerre avec palme.

    Signé : JOFFRE.

    Ordre du jour de la Division.

    Un de nos postulants, M. Le Roy, du diocèse de Vannes, a été promu sous-lieutenant et cité à l'ordre du jour de la division :

    Le 9 janvier a conduit sa section à la contre-attaque avec un entrain remarquable pénétrant le premier dans la tranchée occupée par l'ennemi.

    Ordre du jour de la Brigade.

    MATHIEU PIERRE (. .e chasseurs à pied.) s'est toujours distingué par son dévouement et son mépris du danger, vient encore de se signaler dans les dernières attaques en allant relever des blessés sous la ligne de feu dans des circonstances très souvent difficiles et périlleuses (23 juillet 1915)

    M. Mathieu, du diocèse du Puy, est missionnaire à Pondichéry depuis 1908.

    Le général commandant la . .e brigade cite à l'ordre du jour COTREL, soldat brancardier au . . e d'infanterie. Revenu du Japon pour prendre part à la guerre s'est distingué partout et particulièrement au Labyrinthe en juin et juillet 1915 en portant secours aux victimes d'éboulement, et en procédant à des inhumations malgré de violents bombardements de l'ennemi.

    M. Cotre P.-L.-M., du diocèse de Saint-Brieuc, est missionnaire à Nagasaki depuis 1902.
    M. Fr. Coron, du diocèse de Lyon, missionnaire au Se-tchoan occidental depuis 1905, a été cité à l'ordre du jour et décoré de la croix de guerre lors de l'attaque fin septembre avec cette mention :
    Toujours volontaire pour les missions périlleuses, a montré beaucoup de courage pour aller relever les blessés sous le feu de l'ennemi.

    Ordre du jour du Régiment.

    Monsieur le supérieur du Séminaire des Missions Etrangères a reçu de M. J. Monchalin, missionnaire à Pondichéry depuis 1910, la lettre suivante :

    « Je suis enfin remis de mon extrême fatigue de Champagne, et je goûte le repos accordé au régiment depuis ses jours de gloire. J'en profite peur vous donner quelques détails sur ma citation à l'ordre du jour. En voici le texte (no 187) :

    MONCHALIN, JOSEPH. Après plusieurs charges à la baïonnette effectuées par son bataillon durant les journées du 30 et 31 octobre, s'est hardiment avancé dans les lignes, sans attendre la fin du combat et avec quelques camarades a procédé à la relève des blessés sous un feu de mousqueterie et un bombardement très violent.

    C'est vous dire combien la lutte a été dure ; d'ailleurs notre régiment vient d'être cité à, l'ordre de l'armée et le drapeau décoré.

    1916/126-127
    126-127
    France
    1916
    Aucune image