Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Lettre d'un Séminariste de Pondichéry

Lettre d'un Séminariste de Pondichéry Cette lettre, écrite en français, et à laquelle nous n'avons pas fait une seule correction, est une preuve de plus du zèle que les missionnaires mettent à enseigner notre belle langue maternelle, partout où le devoir les appelle. Ne fût-ce qu'à ce seul titre, sans parler des sentiments de piété et de reconnaissance qu'elle exprime, nous sommes certains que nos lecteurs seront heureux de la lire 1. (1) Cette lettre était adressée à Mme et à Mlle Bigard, fondatrices de l'oeuvre de Saint-Pierre.
Add this
    Lettre d'un Séminariste de Pondichéry
    Cette lettre, écrite en français, et à laquelle nous n'avons pas fait une seule correction, est une preuve de plus du zèle que les missionnaires mettent à enseigner notre belle langue maternelle, partout où le devoir les appelle. Ne fût-ce qu'à ce seul titre, sans parler des sentiments de piété et de reconnaissance qu'elle exprime, nous sommes certains que nos lecteurs seront heureux de la lire 1.
    (1) Cette lettre était adressée à Mme et à Mlle Bigard, fondatrices de l'oeuvre de Saint-Pierre.
    Cette oeuvre enrichie d'indulgences, bénie et approuvée par Notre Très Saint-Père le Pape Léon XIII, par la Sacrée-Congrégation de la Propagande et par un grand nombre de cardinaux, archevêques et évêques, a été fondée en 1889, pour concourir, par la prière et l'aumône, à la formation du clergé indigène dans les missions,
    Pour tout ce qui concerne cette oeuvre, prière de s'adresser à Mlle Jeanne Bigard, Directrice de l'oeuvre de Saint-Pierre, 6, rue Chomel, Paris (VIIe), de 2 heures à 4 heures tous les jours, excepté les dimanches et fêtes.
    Même adresse pour la correspondance.
    Si vous voulez bien me le permettre, je vais vous donner quelques détails sur moi.
    Je m'appelle Arokianader. Arokiam en langue tamoule signifie : santé (salus infirmorum) et témoigne qu'au saint baptême, j'ai été confié à Marie pour qu'elle soit ma patronne. La terminaison nader est le signe d'un titre honorifique que les Indiens, par respect pour l'état ecclésiastique, donnent à ceux qui ont le bonheur d'appartenir à la sainte cléricature.
    Touché de votre charité prévenante, qui est venue me choisir si loin, pour me faire éprouver l'effet de ses largesses, je veux être pour vous très reconnaissant. Quoique je sois l'aîné de leurs fils, mon père et ma mère ont bien voulu faire le sacrifice que le Seigneur leur demandait en m'appelant à l'état ecclésiastique. J'ai été promu l'an dernier aux quatre ordres mineurs; j'ai souffert de grands maux de tête, maintenant par la miséricorde divine je jouis d'une bonne santé. Chaque jour j'aime à commémorer votre bonté et à demander au Seigneur de vous récompenser au centuple.
    Actuellement je suis économe au grand séminaire et je surveille les élèves externes du petit séminaire.


    1901/211-212
    211-212
    Inde
    1901
    Aucune image