Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Les écoles gouvernementales et protestantes au japon

VARIÉTÉS Les écoles gouvernementales et protestantes au japon Dans notre numéro de juillet août 1908, nous avons donné un aperçu de l'état des écoles catholiques au Japon et principalement des progrès faits par les Marianistes. Voici aujourd'hui des renseignements précis et nombreux sur les écoles du gouvernement et sur les écoles protestantes :
Add this
    VARIÉTÉS

    Les écoles gouvernementales et protestantes au japon

    Dans notre numéro de juillet août 1908, nous avons donné un aperçu de l'état des écoles catholiques au Japon et principalement des progrès faits par les Marianistes. Voici aujourd'hui des renseignements précis et nombreux sur les écoles du gouvernement et sur les écoles protestantes :
    L'enseignement est donné au Japon, en droit et en fait, avec toute la perfection qu'il a dans nos Etats européens, et, sans entrer dans le détail de son organisation, il suffira, pour en faire apprécier les résultats, de parcourir rapidement l'état des établissements d'en saignement aux divers degrés: ces renseignements sont tirés de la statistique officielle de 1904-05.
    Ecoles gardiennes : 281, avec 749 maîtresses et 25.803 enfants.
    Ecoles primaires : 27.383, avec 105.301 instituteurs et 5 millions 144.113 enfants.
    Il n'est pas sans intérêt de noter que l'enseignement primaire élémentaire est obligatoire et dure 4 ans de 6 à 10 ans et que la statistique accuse une proportion d inscription de 69 % et de présences effectives de 60 % sur le nombre d'élèves d'âge scolaire.
    Ecoles normales d'instituteurs : 64, avec 4.104 professeurs et 19.404 élèves ; la durée du cours est de 4 ans pour les instituteurs et de 3 ans pour les institutrices.
    Ecoles secondaires ou moyennes : 370, avec 6.592 professeurs et 134.660 élèves ; la durée des classes est de 5 ans pour lés garçons, de 4 ans pour les filles.
    A ces dernières écoles, on peut joindre 1.954 écoles spéciales d'industrie, de commerce, d'agriculture, etc., avec 3.731 maîtres et 114.241 élèves.
    Ecoles supérieures pour la formation des professeurs des écoles normales d'instituteurs et des professeurs des écoles secondaires : 3, avec 158 professeurs et 1.256 élèves.
    Ecoles supérieures préparatoires aux Universités : 8, avec 315 professeurs et 4.890 élèves Ces écoles servent d'intermédiaire entre l'enseignement secondaire ou moyen, donné dans les lycées, et l'enseignement supérieur, donné dans les Universités ; elles ont trois sections : lettres, sciences et médecine, et leurs cours ont une durée de 3 ans.

    Universités impériales de Tokyo et de Kyoto, comprenant un personnel de 397 professeurs et de 5.256 étudiants.
    A cet ensemble s'ajoutent de nombreuses écoles supérieures spéciales la statistique n'en compte pas moins de 49 de médecine, de langues étrangères, de sciences sociales, de beaux-arts, de musique, de commerce, d'industrie, de marine, d'agriculture, dont la seule énumération nous mènerait trop loin.
    Pour achever ce tableau d'ensemble, notons d'après les rapports officiels, qu'au Japon, sur une population totale de 46.732.841 âmes en 1904, le nombre des écoles s'élevait à 31.755, avec un personnel de 125.091 maîtres et 5.565.495 élèves, soit 11.90 % de la population, et un budget de 51.177.036 yens, représentant 132.036.734 fr.
    Il faut remarquer que ce puissant mouvement d'éducation exerce son influence bien au delà du Japon Les Européens se rendaient au Japon, il y a quelques années, pour faire l'éducation de ce peuple et y établir en mène temps leur influence : le Japon, ayant achevé son éducation, commence à exercer le rôle d'éducateur parmi les peuples d'Orient et surtout d'Extrême-Orient, qu'il a si prodigieusement devancés, et son ascendant s'exerce principalement sur cet immense empire chinois, son voisin, qui, après avoir subi la puissance de ses armes, subit maintenant l'influence, autrement profonde et lointaine de sa civilisation.
    Les journaux qui nous arrivent du Japon ne cessent de parler des étudiants Chinois qui affluent de toutes parts au pied des chaires de l'empire japonais.
    Une toute récente statistique accusait un chiffre de 6.434 étudiants chinois régulièrement inscrits à diverses écoles, sans compter un nombre considérable de jeunes Chinois fréquentant des écoles privées.
    A ce tableau il faut de suite en joindre un autre qui ne vous intéressera pas moins, c'est celui de l'effort protestant au Japon, sur le terrain de l'éducation,
    Profilant de la liberté octroyée par la constitution de 1868, les protestants anglais et américains ont envahi le pays. Il nous serait difficile d'entrer dans le détail de leur action ; quelques chiffres donneront une idée assez nette de la situation.
    Une vingtaine de sectes sont établies au Japon depuis la nouvelle constitution, sans parler de l'Église orthodoxe russe, et y comptent 60.862 adeptes, 889 missionnaires européens hommes et femmes et 1.379 ministres ou catéchistes japonais, desservant 598 stations secondaires.
    Elles tiennent 587 écoles dominicales, avec une population de 64.910 assistants. 11 pensionnats de garçons, avec 2.325 pensionnaires, et 41 de filles avec 4.290 pensionnaires ; 82 écoles de jour avec 4.349 élèves ; 16 écoles de théologie, avec 282 étudiants ; 14 écoles de femmes catéchistes, avec 216 élèves.
    Elles ont distribué, en 1905, 1.583 490 Bibles, Evangiles ou tracts.
    Notons enfin l'existence, parmi les écoles supérieures libres, de l'Institut d'Aoyema, où est donné l'enseignement du christianisme et des sciences relatives à cette religion et qui forme aussi des pasteurs. Dans cet Institut, les cours, d'une durée de trois années, portent sur les matières suivantes : l'Ancien Testament, l'histoire de l'Ancien Testament, le Nouveau Testament, la biographie du Christ, la théologie dogmatique, l'éthique chrétienne, la philosophie des religions, la philosophie biblique, l'histoire des Eglises et de l'Église méthodiste, l'histoire des dogmes, l'hébreu, les religions comparées, la socio logie.
    Pour soutenir ces oeuvres, la statistique officielle signale une somme de 343.763 yens, soit 886.908 francs, non compris les traitements et les dépenses des missionnaires.
    Comme points particuliers à signaler, notons l'action du groupe japonais de l'Association de la jeunesse chrétienne, groupe assez puissant pour avoir pu provoquer et faire aboutir cette année même, à Tokyo, un grand congrès international de l'Associa ion. Ce même groupe compte parmi ses membres 20 professeurs d'anglais des écoles du gouvernement, et fait une propagande active parmi les maîtres de l'enseignement officiel.

    Un ami des Missions M: Blavignac, pharmacien et Bordeaux, 211, Boulevard Caudéran, a composé un vivifiant avec des plantes soigneusement sélectionnées envoyées des Indes et des Amériques par des Missionnaires qui en ont apprécié les vertus curatives et les propriétés reconstituantes. C'est une tisane agréable, dont les effets sont remarquables sur les Diabétiques, les Anémiés et les Surmenés du travail.
    Les guérisons déjà nombreuses, les améliorations toujours obtenues, même dans des cas désespérés par son emploi relativement récent, constituent une garantie de son efficacité certaine.
    Nous sommes heureux de recommander ce tonique qui a été utile à plusieurs de nos Missionnaires.
    Les expéditions sont faites par caisses de cinq bouteilles contre un mandat poste de 12 fr. 50, ou par caisses de deux bouteilles et demie contre un mandat poste de 6 fr. 50. Franco de port et d'emballage.

    1909/47-50
    47-50
    Japon
    1909
    Aucune image