Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Le sacre de Mgr Falière

Le sacre de Mgr Falière En l'antique cathédrale, ancienne collégiale, de. Villefranche-de-Rouergue, Mgr Challiol, évêque de Rodez, a donné la consécration épiscopale à Mgr Falière, vicaire apostolique de la Birmanie ; il était assisté de NN. SS. Carlo et Janssen, évêques missionnaires; Mgr de Guébriant, Supérieur général des Missions étrangères, assistait. Ce fut pour la population l'occasion d'une splendide manifestation de respectueuse sympathie pour Mgr Falière et de ses sentiments respectueux.
Add this
    Le sacre de Mgr Falière

    En l'antique cathédrale, ancienne collégiale, de. Villefranche-de-Rouergue, Mgr Challiol, évêque de Rodez, a donné la consécration épiscopale à Mgr Falière, vicaire apostolique de la Birmanie ; il était assisté de NN. SS. Carlo et Janssen, évêques missionnaires; Mgr de Guébriant, Supérieur général des Missions étrangères, assistait.
    Ce fut pour la population l'occasion d'une splendide manifestation de respectueuse sympathie pour Mgr Falière et de ses sentiments respectueux.
    En tête de la nombreuse assistance qui emplissait la vaste enceinte se trouvaient M. le sous-préfet ; M. Coucoureux, sénateur; le maire de Ville franche ; un certain nombre d'officiers et les représentants des diverses administrations.
    Au cours de la cérémonie, Mgr de Guébriant a célébré les gloires aveyronnaises qui comptent, avec le cardinal de Paris, huit évêques à la tête de diocèses de France ou dans les missions. Dans les termes les plus élevés et les plus émouvants, il montra quel est le rôle des évêques missionnaires à travers l'univers catholique.
    Après la cérémonie, les prélats et les prêtres, au nombre de 200, furent reçus au collège de Graves, dont Mgr Falière est un ancien élève. A l'heure des toasts, Mgr Falière, avec simplicité, mais avec une exquise finesse, évoquant les humbles origines dans un modeste foyer de travailleurs terriens du Rouergue, rappela que comme le saint roi David, il avait employé sa prime jeunesse à la garde des troupeaux et remercia la Providence et le Saint Père de l'avoir appelé à la dignité épiscopale ; Mgr Challiol qui la lui avait conférée ; Mgr de Guébriant, son supérieur, ses frères dans l'épiscopat qui l'assistaient, le clergé aveyronnais qui l'entourait, le peuple qui l'avait fêté, le collège de Graves qui voulait bien encore une fois lui ouvrir ses portes.
    M. le chanoine Chincholle, conseiller général de l'Aveyron, salua le nouvel élu au nom de ses compatriotes des montagnes rouergates, enfin Mgr Challiol se félicita pour son diocèse de voir, en moins de trois ans, trois de ses enfants recevoir la consécration épiscopale, et renouvela à l'élu les voeux de tout son peuple pour un fécond épiscopat, sur le vaste champ qui lui est échu en ce pays des Missions, où il a déjà réalisé de belles oeuvres.

    1930/261-262
    261-262
    France
    1930
    Aucune image