Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Le culte de notre-dame de lourdes 2

Le culte de notre-dame de lourdes ET CELUI DU SAINT SACREMFNT DANS LES MISSIONS. LETTRE DU Dr BOISSARIE M. le Dr Boissarie, directeur du Bureau des Constatations des guérisons opérées à Lourdes, a écrit à Monsieur le Supérieur du Séminaire des Missions Etrangères une lettre que nous sommes fort heureux de publier. Cette lettre, qui précise la marche et précise la raison dernière des miracles dus à la Vierge Immaculée, trace, espérons-le, la voie qui s'ouvrira devant nos missions d'Extrême-Orient.
Add this

    Le culte de notre-dame de lourdes

    ET

    CELUI DU SAINT SACREMFNT

    DANS LES MISSIONS.

    LETTRE DU Dr BOISSARIE

    M. le Dr Boissarie, directeur du Bureau des Constatations des guérisons opérées à Lourdes, a écrit à Monsieur le Supérieur du Séminaire des Missions Etrangères une lettre que nous sommes fort heureux de publier. Cette lettre, qui précise la marche et précise la raison dernière des miracles dus à la Vierge Immaculée, trace, espérons-le, la voie qui s'ouvrira devant nos missions d'Extrême-Orient.

    Vous souvient-il, Monsieur le Supérieur, de notre première entrevue au mois de novembre 1907 ? Nous étions à la veille du cinquantenaire de Lourdes et vous vous demandiez comment vous pourriez témoigner votre reconnaissance, pour toutes les faveurs reçues dans vos Missions. Il fut décidé que vous enverriez une délégation à Lourdes et que vous feriez étudier l'histoire du développement si rapide du culte de N.-D. de Lourdes dans les pays dExtrême-Orient.

    Le 14 juillet dernier, plusieurs directeurs de votre Séminaire venaient représenter la Société des Missions Étrangères au milieu de nos fêtes.

    Depuis lors, Fun des vôtres nous a, envoyé le récit des grâces spirituelles, des guérisons merveilleuses obtenues par l'intercession de Notre-Dame de Lourdes.

    C'est surtout avec l'eau de la grotte que les guérisons et les conversions se produisent dans vos Missions. Mais il faut suivre notre oeuvre dans son développement. Pendant trente ans, les malades guérissaient à Lourdes autour de la fontaine et dans les piscines. En 1888, ils vinrent se placer sur le passage des processions, et nous vîmes se renouveler les grandes scènes évangéliques, avec les acclamations de la foule et des guérisons plus nombreuses et plus éclatantes encore. Ces processions, qui se répètent chaque jour pendant les six mois d'été, sont devenues la cérémonie la plus indispensable de tous les pèlerinages. Tous les peuples catholiques ont depuis vingt ans, assisté aux processions eucharistiques. Rentrés chez eux, ils n'ont pas seulement voulu reconstituer avec des pierres et du ciment une image plus ou moins parfaite de la Grotte, ils ont voulu donner à la Vierge Marie et à son divin Fils cette forme d'hommages, qui visiblement leur plaît tant et qu'ils récompensent par des prodiges si nombreux.

    Partout où l'influence de Lourdes a pénétré, non seulement la dévotion à Marie s'est développée, mais également une vive, une pénétrante foi en Jésus Eucharistie. Et l'habitude a été prise des grandes manifestations publiques, des processions avec acclamations évangéliques souvent avec les doubles haies de malades, rangés comme sur les chemins de la Palestine, pour attendre le passage du Sauveur.

    Avec les processions, nous devons rappeler les adorations de nuit. Il faut que le culte du Très Saint-Sacrement ne soit jamais interrompu.

    Dans les nuits si chaudes de l'Extrême-Orient, dans l'Inde et l'IndoChine, la nature semble ne se reposer jamais. Le travail de la grâce ne doit pas s'arrêter davantage. Les grottes et les statues de Lourdes doivent se grouper autour du Saint-Sacrement. Alors ce ne sera plus seulement le souvenir et l'image de la dévotion la plus populaire, ce sera Dieu lui-même qui viendra prendre possession du sol des Missions.

    Depuis que nous avons à Lourdes les processions du Saint-Sacrement, un mouvement dont on ne pouvait soupçonner la puissance soulève les multitudes.

    Vous trouverez dans vos Missions un mouvement analogue. Ne craignez pas de manquer d'adorateurs et de temples. C'est sous la voûte du ciel que Dieu se plaît à être glorifié. A Lourdes, les adorateurs sont souvent des improvisés, des hommes qui n'ont de la religion que des notions des plus simples. Ce sont des convertis de la journée qui passent la nuit devant le Saint Sacrement, en prières, en actes d'amour et de réparation.

    De même, dans vos Missions, vous aurez des convertis de la veille, qui auront des élans extraordinaires. Dieu ne veut pas seulement l'élite ; il veut et il appelle les foules.

    Les manifestations eucharistiques, voilà le dernier mot du programme tracé par Notre Dame de Lourdes.

    Jamais le culte du Saint-Sacrement n'a été pratiqué par les masses avec cette spontanéité, cette universalité, cette puissance.

    De tout cela, nous devons le bienfait à Notre Dame. Le culte de la Vierge Immaculée est inséparable du culte du Saint Sacrement. C'est la Vierge de Lourdes qui nous a conduits vers son fils et nous a appris à l'honorer. C'est Dieu lui-même qui veut nous récompenser d'avoir obéi à sa Mère et nous montre que toutes les grâces dont il inonde nos âmes, il les fait passer par les mains de sa Mère et de la nôtre.




    1909/61-64
    61-64
    France
    1909
    Aucune image