Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La cause de nos martyrs

La cause de nos martyrs Le Décret de Tuto, (c'est-à-dire la réponse officielle et affirmative au doute : Peut-on en toute sûreté procéder à la Béatification ?) a été prononcé le 13 décembre. La Cause de nos Trente-trois vénérables Serviteurs de Dieu a donc un plein succès. On annonce que les solennités de la Béatification auront lieu à Rome le 2 mai 1909. Te Deum laudamus. PROGRÈS DU CATHOLICISME DANS LA MISSION DE CORÉE
Add this
    La cause de nos martyrs

    Le Décret de Tuto, (c'est-à-dire la réponse officielle et affirmative au doute : Peut-on en toute sûreté procéder à la Béatification ?) a été prononcé le 13 décembre. La Cause de nos Trente-trois vénérables Serviteurs de Dieu a donc un plein succès. On annonce que les solennités de la Béatification auront lieu à Rome le 2 mai 1909. Te Deum laudamus.

    PROGRÈS DU CATHOLICISME DANS LA MISSION DE CORÉE

    En 1866 la mission de Corée subit une persécution sanglante qui en quelques jours lui enleva deux évêques : NN. SS. Berneux et Daveluy, et sept missionnaires : MM. Petitnicolas, Pourthié. Aumaitre, Huin, Beaulieu, Dorie, de Bretenières.
    Pendant dix ans le pays demeura sans pasteur. Enfin, en 1876, deux prêtres, MM. Blanc et Deguette, purent y rentrer, mais dans le plus grand secret.
    Mgr Ridel, le successeur de Mgr Daveluy, y pénétra en 1877 et voici en quel état il trouva la mission :
    « Des milliers de fidèles ont disparu, victimes de cette cruelle persécution, que nos chrétiens disent être la plus terrible de toutes celles qui ont sévi jusqu'ici. Les uns sont morts de faim, de froid, de misère ; d'autres, surtout les jeunes filles, ont été vendus comme esclaves et emmenés on ne sait où. Ceux que nous voyons sont dans le plus misérable état, et pour le corps et pour l'âme.
    « Obligés de fuir et de se cacher, ils ont perdu tout ce qu'ils possédaient, leurs champs, leurs maisons ; ils n'ont plus rien pour vivre.
    « Ici, je me tiens caché ; entouré de païens de tous côtés, je ne puis parler qu'à voix basse, et quand je sors pour administrer des chrétiens, ce n'est qu'au milieu des ténèbres de la nuit. Jusqu'ici aucun accident ne nous est arrivé ».
    Un mois s'était à peine écoulé depuis que l'évêque avait écrit cette lettre, qu'à la fin de janvier 1878, il fut arrêté et jeté en prison ; il y resta jusqu'au 11 juin suivant. En 1879 un missionnaire, M. Deguette, eut le même sort.
    C'est le dernier acte de persécution violente commis par le gouvernement coréen ; il y a 30 ans.
    Regardez, dans la statistique ci-jointe les chiffres de cette époque : 2 missionnaires, 189 baptêmes d'adultes, 108 baptêmes d'enfants de païens. C'est tout.
    En 1880 et les années suivantes, le nombre des missionnaires augmente lentement ; il est impossible d'en envoyer beaucoup, car la persécution éclaterait de nouveau.
    En 1883 on commence à faire une statistique générale des chrétiens de la mission ; ils sont 12.035, les survivants de la grande persécution, ceux qui ont gardé la foi de leur baptême.
    Quinze à dix-huit ans s'écoulent, prenez la statistique de 1900 et lisez : 42.441 chrétiens, 41 missionnaires, 12 prêtres indigènes, 4.752 baptêmes d'adultes, 2.507 baptêmes d'enfants de païens.
    Continuons la lecture : de 1900 à 1907 le nombre des catholiques a augmenté de plus de 20.000.
    Chaque année le chiffre des baptêmes d'adultes s'élève de 3.000 à 7.000. Cette prospérité est vraiment admirable, et le Vicaire apostolique actuel, Mgr Mutel, a été bien inspiré en prenant pour devise : Florete, flores martyrum, fleurissez, fleurs des martyrs ; Dieu a béni ses espoirs et exaucé ses désirs ; la mission de Corée voit vraiment fleurir les fleurs des martyrs.

    1909/30-31
    30-31
    France
    1909
    Aucune image