Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Kouy-Tcheou et Se-Tchoan : En faveur de la France

Kouy-Tcheou et Se-Tchoan En faveur de la France. Les catholiques du Kouy-tcheou savent bien ce qu'ils doivent à la France ; ils ont voulu, malgré leur pauvreté, se cotiser pour soulager les blessés français ; ils ont ainsi réuni plus de 300 piastres qu'ils m'ont chargé de transmettre à notre consul en s'excusant de faire si peu alors qu'ils avaient tant reçu. Les païens eux-mêmes, qui nous ont parfois tant calomnié, vont encore aux heures de trouble demander au missionnaire, et par consécant à la France, asile et protection.
Add this
    Kouy-Tcheou et Se-Tchoan

    En faveur de la France.

    Les catholiques du Kouy-tcheou savent bien ce qu'ils doivent à la France ; ils ont voulu, malgré leur pauvreté, se cotiser pour soulager les blessés français ; ils ont ainsi réuni plus de 300 piastres qu'ils m'ont chargé de transmettre à notre consul en s'excusant de faire si peu alors qu'ils avaient tant reçu.
    Les païens eux-mêmes, qui nous ont parfois tant calomnié, vont encore aux heures de trouble demander au missionnaire, et par consécant à la France, asile et protection.
    Dans notre lointaine province où nous n'avons ni représentant consulaire ni relations commerciales, la France n'est connue et aimée que par les missionnaires (Lettre de Mgr Seguin, vicaire apostolique du Kouy-tcheou).
    Sur la demande des consuls de France et d'Angleterre, notre journal catholique, La Vérité, donne un récit exact des faits de la guerre et publie les télégrammes que le consul de France nous communique ; il nous est possible ainsi de fournir aux Chinois des renseignements fidèles sur la marche des événements et de répondre aux fausses nouvelles qu'ils se plaisent à faire publier par les journaux chinois de Tchong-king (Lettre de Mgr Chouvellon, vicaire apostolique du Setchoan oriental).
    1916/121
    121
    Chine
    1916
    Aucune image