Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ephémérides 1833-1883 (suite 1)

Ephémérides 1833-1883
Add this

    Ephémérides 1833-1883



    4 mai 1833. Naissance, à Angers, d'Edouard Gasnier, missionnaire de Mysore en 1857, évêque d'Eucarpie et Vicaire apostolique de la Presqu'île de Malacca en 1878. Lorsque la hiérarchie ecclésiastique fut établie dans l'Inde, l'ancien siège épiscopal de Malacca fut relevé et Mgr Gasnier en fut le premier titulaire avec faculté de résider à Singapore. En arrivant dans son vicariat, il y avait trouvé 15 missionnaires, 2 prêtres indigènes, 25 catéchistes, 6.671 chrétiens et 1.429 élèves dans 26 écoles. A sa mort, en 1896, on y comptait 32 missionnaires, 41 catéchistes, 17.800 chrétiens et 3.345 élèves dans 57 écoles. Son épiscopat avait été fructueux.

    8 mai 1833. Naissance, à Saint-Symphorien (Aveyron), de Jean-Baptiste Besombes, missionnaire de Cochinchine Orientale en 1859. Envoyé en 1863 chez les Bahmars, il supporta courageusement les misères inséparables de son dur apostolat et mourut au milieu de ses sauvages en 1867.

    3 août 1833. Naissance, à Crion (Meurthe-et-Moselle), d'Adolphe Calais, missionnaire de Corée en 1860. Pendant la persécution de 1866, il courut de grands dangers, fut arrêté deux fois, mais réussit à s'enfuir. Huit jours durant, il coucha dans les bois, vécut de fruits sauvages et de racines, puis il passa en Chine, de là en Mandchourie et tenta vainement de retourner en Corée. Désespérant de pouvoir y rentrer jamais, il revint en France, entra à la Trappe de Soligny (Orne) en 1870, fut nommé en 1884 aumônier des Trappistines de Montélimar, et c'est là qu'il mourut, la même année.

    20 mai 1833 Mort de Gaspard Béchet, né à Lyon en 1856, missionnaire du Tonkin Occidental en 1881. Arrêté, au cours d'un voyage, il fut immédiatement condamné à mort avec les trois catéchistes et les deux chrétiens qui l'accompagnaient. Ayant demandé à être exécuté le dernier, sans être ni bâillonné, ni attaché, il s'assit tranquillement et présenta sa tête au bourreau. Après quelques coups de sabre, il s'affaissa ; on continua à le frapper jusqu'à ce que, le cou étant littéralement haché, la tête se sépara du corps.

    23 mai 1883. Mort de Pierre Paris, né en 1822 aux Fontenis (Haute-Saône), missionnaire de la presqu'île de Malacca en 1855 ; exerça son ministère auprès des Indiens puis des Chinois de Singapore, pour lesquels il fonda la paroisse Saint Pierre et Saint-Paul, qu'il dota d'une grande église. Nommé provicaire en 1874, il accomplit beaucoup de bien, grâce à un travail persévérant.
    1933/190-191
    190-191
    France et Asie
    1933
    Aucune image