Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ephémérides

Ephémérides — 1684 — 20 février. — Mort d'Ignace ARDIEUX, du diocèse de Fribourg (Suisse). Entré sous-diacre au Séminaire des M.-E., il partit en 1678 pour le Siam et y fut ordonné prêtre. C'est lui qui, le premier, évangélisa le nord du Siam et s'avança jusqu'à Phitsanulok, à environ 100 lieues de Juthia, alors capitale du royaume. Il mourut dans l'île de Jong-Selang. — 1834 —
Add this
    Ephémérides

    — 1684 —

    20 février. — Mort d'Ignace ARDIEUX, du diocèse de Fribourg (Suisse). Entré sous-diacre au Séminaire des M.-E., il partit en 1678 pour le Siam et y fut ordonné prêtre. C'est lui qui, le premier, évangélisa le nord du Siam et s'avança jusqu'à Phitsanulok, à environ 100 lieues de Juthia, alors capitale du royaume. Il mourut dans l'île de Jong-Selang.

    — 1834 —

    25 janvier. — Naissance de Jean Antoine AZEMAR, à Luc (Aveyron). Ordonné prêtre le 25 mai 1861, il fut envoyé en Cochinchine et se dévoua à l'évangélisation des sauvages Stiengs ; il composa un dictionnaire de leur dialecte. Chassé de là en 1866 par l'insurrection de Pukambo, il fut chargé de la paroisse de Laithieu, où il fonda une école pour les sourds-muets. Il acclimata dans son district l'herbe de Guinée, dont il avait rapporté des plants de Hongkong. Il mourut à 61 ans après une carrière apostolique bien remplie.

    — 1884 —

    6 janvier. — Mort de Jean GELOT, Etienne RIVAL et François MANISSOL, massacrés au Chau-Laos.
    Jean Gélot, du diocèse de Luçon, né le 30 janvier 1843, prêtre le 22 décembre 1866, missionnaire du Tonkin Occidental, chargé d'abord du Séminaire de Phucnhac, fut nommé en 1882 par Mgr Puginier provicaire du Laos tonkinois. Ses travaux y furent vite arrêtés et leurs résultats détruits. Après une année de laborieux ministère, il fut massacré à Banpong (province de Thanh-hoa) par les bandes que soudoyait le gouvernement annamite pour se venger sur les missionnaires et sur les chrétiens de l'expédition française au Tonkin.
    Etienne Rival, du diocèse de Lyon, né le 15 novembre 1855, prêtre le 20 septembre 1879. Destiné au Tonkin Occidental, il dirigea le district de Sontay, puis fut envoyé au Laos, où il fut massacré en même temps que le P. Manissol, ainsi que plusieurs catéchistes et servants.
    François Manissol, né au diocèse de Lyon en 1858, ordonné prêtre le 17 février 1883 et destiné au Tonkin Occidental, accompagna le P. Rival chez les sauvages du Chau-Laos et fut massacré avec lui le 6 janvier 1884.

    9 janvier. — Mort de Joseph SEGURET et de Charles ANTOINE, massacrés au Chau-Laos.
    Joseph Séguret, né en 1856 à Rodez, missionnaire du Tonkin Occidental en 1880, fut envoyé au Chau-Laos, où il fut massacré par les païens, avec le jeune P. Antoine et 22 catéchistes.
    Charles Antoine, du diocèse de Saint-Dié, né en 1858, prêtre le 23 septembre 1882, avait à peine passé une année en mission lorsqu'il fut massacré au Laos Tonkinois avec le P. Séguret.
    Ainsi, en quelques jours, 5 missionnaires — dont quatre n'avaient pas trente ans, — payaient de leur vie l'honneur d'être des apôtres venus de France pour apporter à une race encore inculte les bienfaits de la civilisation chrétienne.

    12 janvier. — Mort de Charles VENAULT, missionnaire de Mandchourie.
    Né en 1806 dans le diocèse de Poitiers, prêtre en 1831, il exerça le saint ministère pendant onze ans dans son diocèse et n'entra qu'en 1842 au Séminaire des M.-E. Envoyé en Mandchourie, il se mit à la recherche du P. de la Brunière, parti pour l'extrême nord : après deux ans d'un périlleux voyage, il ne retrouva que la tombe du missionnaire, qui avait été massacré par les Kilimis. Il explora ensuite la partie septentrionale de la mission jusqu'aux bouches du fleuve Amour, mais les tribus riveraines se montrèrent hostiles à la prédication de l'Evangile, et il dut revenir vers le Sud, où son zèle apostolique s'exerça sans relâche jusqu'à un âge avancé, car il fut l'un des rares missionnaires — et probablement l'un des premiers, —qui célébrèrent leurs noces d'or sacerdotales. Il mourut à 78 ans, laissant la réputation d'un saint.

    1934/28-30
    28-30
    France et Asie
    1934
    Aucune image