Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Echos de nos Missions

Echos de nos Missions JAPON Tôkyô. Le 7 mars, en la fête de saint Thomas d'Aquin, après une messe pontificale célébrée par Mgr Chambon, ont été inaugurées au grand séminaire les séances d'argumentation philosophique : six étudiants ont pris part à ce premier tournoi, qui a obtenu plein succès. Le grand séminaire régional compte actuellement 67 élèves; le petit séminaire en a 43.
Add this
    Echos de nos Missions

    JAPON

    Tôkyô. Le 7 mars, en la fête de saint Thomas d'Aquin, après une messe pontificale célébrée par Mgr Chambon, ont été inaugurées au grand séminaire les séances d'argumentation philosophique : six étudiants ont pris part à ce premier tournoi, qui a obtenu plein succès.
    Le grand séminaire régional compte actuellement 67 élèves; le petit séminaire en a 43.
    Fukuoka. Mgr Breton parcourt son diocèse et partout encourage la création d'oeuvres et la construction des bâtiments nécessaires : à Amakusa, Imamura, Hitoyoshi, Yawata, surgissent peu à peu églises, presbytères, salles de conférences, crèches, etc.
    Osaka. La mort a frappé à coups redoublés dans le clergé du diocèse : en moins de deux mois quatre missionnaires sont allés recevoir la récompense de leurs travaux apostoliques, les PP. Vagner, Villion, Duthu et Puissant. C'étaient de bons ouvriers dans la vigne du Père de famille, et non de la onzième heure: qui viendra prendre leur place et continuer leur tâche ?

    CORÉE

    Seoul. L'année scolaire, ici comme au Japon, commence en avril. Notre école secondaire a repris ses cours avec 416 élèves, dont 122 pour la section du petit séminaire. Pour 70 places libres, il y a eu 442 demandes d'examen d'entrée, et il en est de même dans toutes les écoles secondaires, tant de filles que de garçons.
    Les écoles primaires paroissiales de la cathédrale ont été particulièrement favorisées : sur 26 garçons présentés à l'école secondaire, 14 ont été admis, et sur 15 filles, 13, ce qui est un vrai record, car, étant donné le nombre des candidats, les directeurs d'écoles primaires ont lieu de se tenir pour satisfaits lorsque le quart des enfants qu'ils présentent est reçu.
    Taikou. Le 2l mai, Mgr Demange a ordonné 4 nouveaux prêtres, ce qui porte à 32 le nombre des prêtres sortis du séminaire de Taikou depuis 14 ans.
    Le 1er juin a eu lieu la consécration de l'église Saint-Joseph de Masan. 8 missionnaires et prêtres coréens assistaient Monseigneur en cette cérémonie, qui avait attiré un grand nombre de chrétiens, même de paroisses éloignées.

    MANDCHOURIE

    Moukden. Autorisé par ses supérieurs, le P. Patrouilleau a quitté Tôkyô pour venir travailler au salut des Japonais de Mandchourie.
    La vie revient peu à peu dans les campagnes ; mais, après le passage des brigands ; il ne reste, en beaucoup d'endroits, ni capitaux, ni animaux de labour, ni même de semences ; aussi la situation demeure-t-elle angoissante. Au reste, la paix n'est pas encore rétablie partout : le poste de Paikouangtouen a été complètement saccagé par une bande de 500 à 600 brigands, qui, durant plus d'un mois, a pu impunément piller toute cette région.
    Kirin. Ces derniers mois ont été marqués dans la mission par des événements qui laisseront dans l'esprit et le coeur de ceux qui en ont été les témoins de durables souvenirs. D'abord notre retraite annuelle, prêchée avec un zèle tout apostolique par Mgr Janssens, vicaire apostolique en Mongolie ; puis le baptême de trois cloches pour l'église de Changchun ; ensuite la visite de Mgr le Supérieur de la Société, les noces d'argent sacerdotales de notre évêque, Mgr Gaspais ; enfin la bénédiction de la nouvelle église de Changchun, dédiée à sainte Thérèse de l'Enfant Jésus ; pour tout cela, Deo gratias !

    CHINE

    Chengtu. Mgr de Guébriant, arrivé à Chengtu le 20 mars au soir, a consacré 4 jours à la visite de la mission, qu'il a quittée le 24 pour passer dans celle de Chungking. Son Excellence nous dit que, durant son voyage dans la vraie brousse, c'est-à-dire depuis Yunnanfu jusqu'à Chengtu par le Kientchang, il a pu se rendre compte des trois principaux maux dont souffre actuellement la Chine : 1° l'opium, dont il a vu d'innombrables plantations ; 2° la soldatesque, dont il a eu à constater le sans-gêne et l'insolence ; 3° les étudiants, qui, s'ils n'ont pas osé s'attaquer directement à lui, ont assailli de grossières injures le prêtre chinois qui l'accompagnait.
    Chungking. Une circulaire du Bureau provincial de l'Education, adressée à tous les directeurs d'écoles secondaires, notifie que trois écoles seulement ont donné pleine satisfaction aux derniers examens : le Collège Saint-Paul, dirigé par les Petits Frères de Marie, le Collège Sainte-Thérèse des Servantes du Sacré Coeur, et un troisième tenu par les protestants. La circulaire reproche à la direction des autres écoles l'incapacité des professeurs, l'admission trop facile à un cours supérieur d'élèves insuffisamment préparés, des méthodes vicieuses de pédagogie et de discipline.
    Du 4 au 10 avril, Chungking a eu l'honneur et la joie de posséder notre vénéré Supérieur, Mgr de Guébriant : journées lourdement chargées ; dans une seule, celle du 7, Son Excellence a eu à prononcer douze allocutions. Il semble pourtant que la fatigue n'a pas de prise sur son apostolique vaillance ; c'est que, comme Monseigneur aime à le répéter : Ubi amatur, non laboratur.
    Tatsienlu. Mère Rose de Viterbe, nommée supérieure du monastère des Franciscaines Missionnaires de Marie à Tatsienlu, en remplacement de Mère Colombe, décédée, a pris possession de sa nouvelle charge. Mère Saint-Marc, qui a fait l'intérim, est retournée à ses chers lépreux de Mosimien, où sa présence ne sera pas inutile, car ses pensionnaires, ne comprenant pas encore suffisamment la notion de « règlement », ont de temps en temps de petites crises d'effervescence que saura calmer son autorité à la fois douce et ferme.
    La campagne contre les rebelles thibétains continue avec des alternations de succès et de revers.

    Ningyuanfu. Mgr Baudry a conféré l'ordination sacerdotale au diacre Jean Lieou, récemment arrivé du Collège de Pinang, et l'a nommé professeur au petit séminaire.
    Kweiyang. Mgr Seguin est autorisé par la S. C. de la Propagande à demander un Coadjuteur avec future succession.
    Lanlong. La construction d'un petit séminaire est commencée à Kinkiatchong.
    La mission de Yunnanfu offre le petit séminaire de Pélongtan pour l'installation du grand séminaire régional.
    Canton. 40 familles du village de Fungyun demandent à être instruites de la religion et ont détruit déjà tous leurs objets superstitieux. Un prêtre chinois, le P. Siou, s'occupe activement de leur conversion et à bon espoir en la constance de leurs bonnes dispositions.
    Swatow. Mgr Rayssac a conféré la prêtrise à 4 diacres, ce qui porte à 20 le nombre des prêtres indigènes de la mission.
    Nanning. Mgr Albouy est rentré d'une longue tournée de confirmation, durant laquelle, en moins d'un an, il a visité tout son immense vicariat et a administré environ un millier de confirmations.
    A Nanning, plus de 200 personnes viennent chaque jour chercher des soins au dispensaire de nos religieuses. Une oeuvre semblable se fonde à Kouyhien.

    INDOCHINE

    Hunghoa. Le samedi saint, Mgr Ramond a ordonné 6 sous-diacres et 2 minorés.
    Un groupe de Scouts est venu de Hanoi faire du camping à Hunghoa et, en quelques jours, par leur esprit de discipline, leur gaieté, leur délicatesse de sentiments, leur charité fraternelle, ils ont excité l'étonnement d'abord, puis la sympathie de tous.
    Phatdiem. Mgr Marcou a conféré les saints ordres à 27 ordinands, dont 4 prêtres et 8 sous-diacres, tous attachés à la mission de Phatdiem.
    La mort du P. Villion, d'Osaka (Japon), fait de notre confrère le P. Deux, déjà doyen d'âge, le doyen de départ de tous les missionnaires de la Société. Né en 1843 et parti pour le Tonkin en 1866, le P. Deux n'est jamais retourné en Europe. Il ne connaît pas le Canal de Suez et compte bien ne le connaître jamais. Il est attaché au petit séminaire depuis 1869 et y a pris sa retraite, donnant à tout l'exemple d'une vie toute de piété et de dévouement.
    Hué. La grande procession au sanctuaire de Notre Dame de Lavang, qui n'a pu se faire l'an dernier à cause des troubles communistes, aura lieu cette année pendant l'octave de l'Assomption : elle sera préparée par un triduum de cérémonies et de prédications qui prendra la forme d'un Congrès Marial.
    Laos. Les examens pour l'obtention du diplôme d'instituteur ont eu lieu au Siam vers le milieu de mars. Les 17 élèves présentés par notre école de catéchistes ont tous été reçus, et à un rang des plus honorables.

    BIRMANIE

    Mandalay. Pour infuser du zèle et du dévouement dans l'âme des catéchistes du nord de la mission, Mgr Falière les réunit tous à Shwebo pour une retraite dans laquelle leur furent énergiquement rappelés leurs devoirs et leurs responsabilités. Ce fut comme une révélation à ce corps d'élite qui se laissait insensiblement gagner par l'apathie atavique des Birmans. Les consciences furent remuées, les coeurs furent touchés et enflammés, et telle fut la satisfaction de tous qu'à l'unanimité ils demandèrent à Monseigneur de leur accorder chaque année la faveur d'une retraite comme celle dont ils venaient de jouir.

    INDE

    Pondichéry. Le 21 mai, Mgr Colas a ordonné 9 diacres et 2 sous-diacres.
    Un prêtre syriaque, le P. Jacob Pazhempallil, âgé de 36 ans, est arrivé de Kottayam à Pondichéry ; il désire travailler à la conversion des païens et a été envoyé comme vicaire à Mogaiyur.
    Coimbatore. La cérémonie du sacre du nouvel évêque, Mgr Tournier, a été des plus solennelles. Elle a eu lieu le 13 avril. Outre S. Exc. le Délégué Apostolique, Mgr Kierkels, consécrateur, et ses deux assistants, NN. SS. Roy et Prunier, 7 autres archevêques et évêques y prirent part : ceux de Pondichéry, Madras, Trichinopoly, Trichur, Mysore, Patna et Kumbakonam. 80 prêtres et environ 15.000 fidèles y assistèrent, ainsi que toutes les autorités locales.
    Sikkim. Le mouvement de conversion continue : 224 protestants sont devenus de fervents catholiques et nombre d'autres se disposent à les suivre. Il faudrait à Kalimpong une bonne école, un collège, un hôpital. La population, en grande partie protestante ou bouddhiste, les demande avec instance à Mgr Douénel, et, pour hâter la réalisation de ce désir, une souscription a été lancée, qui a produit déjà 30.000 roupies.

    SÉMINAIRES DE PARIS ET DE BIÈVRES

    Les conférences médicales aux futurs partants, organisées par les soins de l'Institut Catholique, ont eu lieu cette année au Séminaire même, le mardi et le vendredi, pendant une période de six semaines. L'enseignement est complété par des visites aux hôpitaux et dispensaires, notamment à l'hôpital Saint-Joseph et à l'hôpital Saint-Louis.
    Ainsi qu'on l'a vu plus haut, Mgr le Supérieur est rentré à Paris au matin du 8 juin, accompagné du P. Candau, supérieur du grand séminaire de Tôkyô. Ses neveux et nièces, les PP. Robert et Boulanger, Assistants, et plusieurs autres directeurs étaient allés le recevoir à la gare du Nord. A son arrivée au Séminaire, il fut salué par les aspirants, qui partirent ensuite pour Meudon, car c'était jour de congé.
    La joie causée par cet heureux retour d'un long et pénible voyage a apporté à la fête de saint Jean-Baptiste, patron de notre vénéré Supérieur, une note plus accentuée de respectueuse cordialité. La veille au soir, après l'offrande de leurs voeux, les aspirants des deux communautés se rendaient à Montmartre pour l'adoration nocturne traditionnelle en cette fête. Le 24, un repas de famille réunissait à Meudon directeurs, professeurs et séminaristes. Le même soir commençait à Paris la retraite, clôturée le 29 par l'ordination de 18 prêtres, 5 diacres, 15 sous-diacres, 11 minorés et 7 tonsurés. Dans la soirée de ce jour, les partants de septembre prochain recevaient leurs destinations pour l'Extrême-Orient.

    Jadis l'aspirant qui entrait au Séminaire des Missions ne retournait dans sa famille que pour lui faire ses adieux avant de partir pour l'Extrême Orient : on lui accordait 15 jours pour ce dernier contact avec les siens ; mais les vacances annuelles se passaient au séminaire ou à la maison de campagne de Meudon. Il y a dix ans, on jugea opportun de se relâcher de cette traditionnelle sévérité : un mois de vacances en famille fut octroyé aux aspirants et la quinzaine des partants fut doublée. Cette année, nouvelle concession : deux mois aux premiers, cinq semaines aux seconds. Puisse de cet accroissement du temps de vacances résulter un accroissement d'ardeur dans la piété et dans le travail !
    A Bièvres, 8 de nos aspirants se sont présentés aux examens d'auditorat de Philosophie scolastique présidés par le R. P. Peillaube, S. M., Doyen de la Faculté de Philosophie à l'Institut Catholique de Paris : six ont été reçus.
    A Rome, un a obtenu le doctorat et un la licence en théologie ; deux le baccalauréat en Droit Canonique.

    NÉCROLOGE

    12. PUISSANT Louis Maxime, né le 14 mai 1874 à Liancourt Saint-pierre (Oise), missionnaire d'Osaka (Japon) en 1898 ; mort dans sa mission le 18 mai 1932.
    13. BIOLLEY Constantin, né le 3 septembre 1846 à Bourg-Saint-Maurice (Savoie), missionnaire de Coimbatore (Inde) en 1872 ; mort dans sa mission, le 1er mai 1932.
    14. MOURLANNE Jean-Baptiste, né le 21 décembre 1866 à Orion (Basses-Pyrénées), missionnaire de Birmanie Méridionale en 1890 ; mort dans sa mission le 1er juin 1932.
    15. COUDERC Alphonse, né le 20 janvier 1869 à Colombiès Aveyron) ; missionnaire de Chengtu (Setchoan) en 1891 ; mort dans sa mission le 3 juin 1932.
    16. NICOULEAU Léon, né le 12 janvier 1875 à Belmont (Aveyron) ; missionnaire de Canton en 1899 ; mort dans sa mission le 3 juillet 1932.

    1932/190-195
    190-195
    France et Asie
    1932
    Aucune image