Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Echos de nos missions

Echos de nos missions JAPON Tôkyô. Mgr Chambon a été nommé Chevalier de la Légion d'Honneur pour services rendus aux bonnes relations entre la France et le Japon. ** Douze nouvelles religieuses ont fait profession chez les Franciscaines Missionnaires de Marie à Tôkyô. Cet accroissement est dû à l'incorporation des Oblates Franciscaines de Sapporo dans la Congrégation. ** A la Léproserie de Kôyama, les six infirmières qui se dévouent au soin des lépreux se sont constituées en Association pieuse et ont revêtu l'habit religieux.
Add this
    Echos de nos missions

    JAPON

    Tôkyô. Mgr Chambon a été nommé Chevalier de la Légion d'Honneur pour services rendus aux bonnes relations entre la France et le Japon.
    ** Douze nouvelles religieuses ont fait profession chez les Franciscaines Missionnaires de Marie à Tôkyô. Cet accroissement est dû à l'incorporation des Oblates Franciscaines de Sapporo dans la Congrégation.
    ** A la Léproserie de Kôyama, les six infirmières qui se dévouent au soin des lépreux se sont constituées en Association pieuse et ont revêtu l'habit religieux.
    ** Mgr Chambon a béni la nouvelle maison salésienne, dans la banlieue de Tôkyô, destinée à une école professionnelle qui sera ouverte prochainement.
    ** Quatre Servantes du Sacré Coeur sont arrivées récemment d'Espagne : parmi elles se trouve la soeur de S. Em. Le Cardinal Préfet de la Propagande, Mgr Fumasoni-Biondi. Leur Congrégation a pour but l'Adoration perpétuelle et l'oeuvre des retraites pour dames ; elle dirige aussi des écoles.

    CORÉE

    Seoul. Plus de 360 baptêmes d'adultes ont été enregistrés dans la Mission à la dernière fête de Noël.
    ** Le petit séminaire compte actuellement 138 élèves, dont 60 du Vicariat de Seoul, 49 de Taikou et 29 de Hpyenyang.

    Taikou. Un prêtre coréen, après bien des soucis et des difficultés, a bâti dans la ville de Kinsen une belle église, qui a été inaugurée à Noël.

    CHINE

    Chengtu. Cinq districts de la Mission sont entièrement occupés par les communistes, trois autres le sont partiellement. Aux dernières nouvelles, le gros des troupes rouges marchait sur Suifu, que les Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie ont dû évacuer.
    Chungking. Le Carmel de Chungking compte actuellement 15 religieuses : 9 professes (dont 4 chinoises), 2 novices, 2 soeurs converses et 2 postulantes.
    ** L'armée régulière a obligé les bandes communistes à abandonner leur marche vers Chungking ; elles se sont dirigées vers l'ouest, du côté de Suifu, et auraient été divisées et disloquées sur la frontière du Kweichow. Le généralissime Tchang Kaishek est arrivé à Chungking et travaille à faire passer la province du Setchoan sous l'obédience du gouvernement de Nankin.

    Tatsienlu. Trois grands séminaristes minorés ont été ordonnés sous-diacres le dimanche de la Septuagésime, en présence d'un nombreuse assistance qui se pressait dans la cathédrale.
    ** Le P. Nussbaum, toujours à Yerkalo sous la juridiction thibétaine, a fait un voyage à Bathang, où depuis longtemps aucun missionnaire n'avait pu pénétrer ; il y a retrouvé 25 chrétiens et a passé trois semaines au milieu d'eux pour les préparer à recevoir les sacrements et à gagner le Jubilé. Ensemble, le jour des Morts, ils allèrent prier sur la tombe de cinq missionnaires massacrés ou morts à la peine dans cette ancienne chrétienté. Le Père fut, du reste, accueillit avec bienveillance par le colonel et par le sous-préfet, ce qui lui permit de régler plusieurs affaires.

    Yunnanfu. Quatre séminaristes revenus de Pinang, leurs études terminées, ont été ordonnés prêtres par Mgr de Jonghe le 24 mars: c'est un heureux renfort pour le clergé de la Mission.
    ** Treize élèves sortant du petit séminaire formeront le premier groupe d'étudiants au grand séminaire que MM. de Saint-Sulpice ouvriront à Yunnanfu en septembre prochain.

    Kweiyang. Tous les établissements du nord de la Mission ont été pillés par les Rouges et ce qui avait été épargné par eux est tombé aux mains des soldats, qui se sont conduits en vrais brigands. Les murs sont encore debout, mais tout ce qui pouvait être enlevé, portes, fenêtres, etc., a servi de bois de chauffage.
    ** Aux Quatre Temps de Noël, Mgr Seguin a ordonné 9 diacres.

    Lanlong. Le 6 janvier Mgr Carlo a béni le nouveau Séminaire Saint Michel, dans la banlieue de Lanlong, et a célébré dans la chapelle la première messe pontificale. Huit missionnaires ou prêtres indigènes assistaient à la cérémonie. Provisoirement le petit séminaire et le probatorium seront installés dans cet établissement, dont le dortoir peut contenir 50 lits.

    Swatow. Au mois de janvier, 12 élèves du séminaire de philosophie sont partis pour aller continuer leurs études au Collège général de Pinang. Ils ont été remplacés par 25 nouveaux petits séminaristes. Sous le rapport des vocations l'avenir peut être regardé avec confiance.

    Pakhoi. Deux séminaristes, ayant terminé leurs études théologiques à Pinang sont revenus dans la Mission, où, après un temps de probation, ils seront appelés aux ordres majeurs. Pour les remplacer, cinq élèves du séminaire de Pakhoi sont partis pour Pinang.
    ** Le 6 janvier, une nouvelle église a été bénie à Tepo, dans le district de Luichow.

    INDOCHINE

    Hanoi. La mort du vénéré Mgr Gendreau a plongé dans le deuil toute la Mission de Hanoi. Le « Patriarche » de l'Indochine expira doucement le 7 février vers midi ; le corps fut transporté dans la vaste salle de l'école paroissiale transformée en chapelle ardente et, jusqu'à l'heure des funérailles le lendemain, les prières ne cessèrent jour et nuit devant le lit funèbre, tandis que défilaient les plus hautes autorités civiles et militaires ainsi que les plus humbles chrétiens. 62 ans de mission et 47 ans d'épiscopat n'ont pas paru au vénérable défunt un titre suffisant à des éloges : on ne peut que s'incliner devant cette humilité qui est pour tous une leçon.

    Vinh. Une grande partie de la Mission a été très éprouvée par plusieurs typhons et par une inondation telle que de mémoire d'homme on n'en avait vue de pareille. Une douzaine de paroisses ont été presque entièrement dévastées, des églises inondées jusqu'au toit, un presbytère emporté par les eaux. Un millier de maisons d'habitation se sont effondrées ou ont été entraînées par le courant. Plusieurs centaines de malheureux ont péri dans le cataclysme. La population rurale se trouve maintenant dans un état de pénurie voisin de la misère.

    Hunghoa. Le 3 février, un prêtre annamite, M. Nguyen Dinh-Tru, célébrait le 50e anniversaire de son ordination sacerdotale. Agé de 86 ans, il est le seul survivant des missionnaires et prêtre indigènes qui virent les débuts de la Mission de Hunghoa en 1895. La fête fut aussi solennelle que possible : drapeaux et oriflammes flottèrent au vent, la cathédrale reçut sa parure des grands jours, les chrétiens vinrent nombreux, compliments et chants de circonstance ne firent pas défaut. Un cortège de 50 prêtres, présidé par Mgr Ramond, conduisit le jubilaire à la cathédrale, où il célébra la messe, revêtu d'une belle chasuble blanche, don de ses confrères. Après la cérémonie religieuse une petite fête de famille montra combien ce vénérable doyen est aimé de son évêque et vénéré par tous ceux qui le connaissent.

    Hué. Un prêtre annamite du Vicariat de Hué, M. Cân, est élevé à l'épiscopat et nommé Coadjuteur avec future succession de Mgr Munagorri, O. P., Vicaire apostolique de Buichu. Cette Mission, confiée aux Dominicains espagnols, est la plus florissante de toute l'Indochine : elle compte 352.000 chrétiens et 180 prêtres indigènes. C'est là qu'est appelé à exercer son ministère le 2e évêque annamite.
    ** Le Carmel de Hué a fêté le 25e anniversaire de sa fondation. Essaim sorti du monastère de Hanoi, il n'a cessé de prospérer et a essaimé lui-même aux Philippines et à Thanh-Hoa. 11 compte encore actuellement 20 religieuses, dont 4 françaises seulement.
    ** Mgr Chabanon a administré le baptême et, aussitôt après, la confirmation à M. Tuyên, professeur d'anglais et Maître scout au Collège de la Providence.

    Phnompenh. Durant leur voyage aux provinces de l'ouest, le Gouverneur général de l'Indochine et le Gouverneur de la Cochinchine ont inauguré à Cantho un asile de vieillards confié aux Soeurs de la Providence de Portieux ; à Culaogien, ils ont visité les établissements de la Mission et des religieuses de la Providence et, avec des félicitations pour le travail de charité qui s'accomplit là simplement et sans bruit, le Gouverneur général, aux applaudissements de toute l'assistance, épingla la décoration du Dragon d'Annam sur la poitrine du P. Chouf fot, Supérieur du Séminaire de Cualogien, qui, moins d'un mois après, recevait également les Palmes académiques des mains de M. Maillard, Administrateur de la province.

    SIAM

    Bangkok. Le séminaire de Banxang, fondé en 1872, se trouvait depuis 1930 enclavé dans le territoire cédé aux Salésiens de Rajaburi ; il a été transféré dans un nouveau local à Sriraxa, sur la côte orientale du Siam et dans la Mission de Bangkok à laquelle il a toujours appartenu. Le terrain et les bâtiments de Banxang ont été cédés aux Salésiens.
    ** L'église de Samsen a célébré solennellement le centenaire de sa fondation.
    ** Les noces d'argent de Mgr Perros ont été célébrées à Bangkok le 29 janvier. Cinquante missionnaires et prêtres indigènes, de nombreux chrétiens témoignèrent par leur présence de la respectueuse affection qu'ils portent à leur Pasteur. Le chef du gouvernement siamois, le Ministre de France entouré de membres de la Colonie française, firent au jubilaire une courtoise visite de félicitations.
    Quelques jours auparavant, le « Savorgnan de Brazza », portant pavillon du Contre Amiral Richard, avait mouillé pendant une semaine dans les eaux de Bangkok, et l'Amiral et ses officiers avaient visité tous les établissements catholiques de la ville.

    LAOS

    On sait que les PP. Oblats de Marie Immaculée ont accepté de se charger de l'évangélisation de la partie nord de la Mission du Laos. Trois Pères sont arrivés récemment. Leur Supérieur, le P. Mazoyer, qui a longtemps travaillé à Ceylan, s'est installé à Vientiane, qui sera le centre de leur future mission ; un autre apprend la langue laotienne à Nongseng, le troisième, à Thakhek, cultive l'annamite.

    INDE

    Mysore. Le 12 février dernier, Mgr Kierkels, Délégué apostolique, invitait les missionnaires et les prêtres indigènes de Bangalore à fêter le 50e anniversaire de la Délégation aux Indes. C'est le 24 novembre 1884, en effet, que le premier Représentant du Souverain Pontife arriva dans l'Inde. A cette occasion, Mgr Kierkels offrit à tous ses hôtes un livre souvenir qui résume toutes les activités des Papes en vue de l'évangélisation de l'Inde. De 1.600.000 en 1884, le nombre des catholiques indiens s'élevait en 1934 à près de 4 millions : l'Eglise n'a donc pas travaillé en vain. Dieu l'assiste dans ce qui lui reste à faire, car les catholiques ne représentent encore qu'un centième de la population.

    Coimbatore. Dans un cimetière près de la ville d'Ootacamund a été élevée une grande croix, qui est en vénération dans tous les environs. Chaque année un grand pèlerinage s'organise et nombreux sont les fidèles qui y participent : cette année, le 4 janvier, ils étaient 13.000. Mgr Tournier, qui s'y est rendu pour se rendre compte des faits, a été frappé par le grand nombre des pèlerins et plus encore par la ferveur et le bon ordre qui règnent dans cette foule. Le clergé d'Ootacamund, aidé d'un groupe de jeunes volontaires, empêche les abus qui pourraient se produire et maintient une atmosphère de piété vraiment édifiante.

    Salem. Le 4 janvier s'ouvrait la retraite annuelle des missionnaires et, ce même jour, Mgr Prunier bénit le nouvel évêché, dont les 12 chambres, doublées, purent abriter les 24 retraitants.
    ** Les Franciscaines Servantes de Marie installées à la fin de novembre dernier à Krishnagiri y ont ouvert un dispensaire pour prendre contact avec la population païenne et musulmane de la région, et déjà les clients abondent.

    Séminaires de Paris et de Bièvres

    L'événement le plus important de ces deux derniers mois est assurément la mort de notre vénéré Supérieur, Mgr de Guébriant. Nos lecteurs ont trouvé plus haut les détails relatifs à sa mort et à ses funérailles. Son souvenir demeurera parmi nous comme un modèle et un encouragement à poursuivre l'oeuvre à laquelle il a consacré toute sa vie.
    De tous côtés ont été adressées au Séminaire de sympathiques condoléances à l'occasion de la mort de Mgr de Guébriant. Le 20 mars, S. Em. Le Cardinal Binet, Archevêque de Besançon, est venu célébrer la messe de communauté pour le repos de l'âme de notre vénéré Supérieur. A Rome, un service solennel a été célébré à Saint Louis des Français, avec le concours du Séminaire français, très aimablement offert par le R. P. Frey, Supérieur. Mgr Le Hunsec, Supérieur général des Prêtres du Saint Esprit, officia lui-même.
    A Paris, 41 membres du Conseil Municipal ont signé une pétition tendant à l'attribution à une rue de la capitale « du nom du grand Missionnaire que fut Mgr de Guébriant ». La demande a été renvoyée aux Commissions compétentes, mais quelle que soit l'issue de leurs délibérations, il y a là un geste de sympathique admiration qui honore à la fois et ceux qui en ont pris l'initiative et celui qui en est l'objet.
    Conformément au Règlement de la Société, le P. Robert, qui était 1er Assistant de Mgr de Guébriant, est devenu Supérieur général ; le P. Boulanger, 1er Assistant, et le P. Sy, Supérieur du Séminaire, a été nommé 2e Assistant.
    Le 11 avril, fête de saint Léon, directeurs et aspirants ont offert pour la première fois leurs voeux au nouveau Supérieur général et ont demandé avec ferveur à Notre Seigneur de l'aider dans la charge qui lui incombe désormais, afin que, à l'exemple de son saint Patron, stet et pascat in fortitudine tua, Domine !

    Le lundi 29 avril a eu lieu la cérémonie du départ des 5 jeunes missionnaires dont les destinations ont été données dans le dernier numéro des Annales ». Ils se sont embarqués à Marseille pour l'Extrême-Orient le 3 mai.

    NECROLOGE

    5. Jean Marius MAUNIER, du diocèse de Fréjus, missionnaire de Hué en 1899 ; décédé le 19 février 1935. 61 ans.

    6. Son Excellence Mgr Jean-Baptiste DE BUDES DE GUEBRIANT, né à Paris le 11 décembre 1860, missionnaire du Setchoan Méridional en 1885, provicaire en 1894 : évêque d'Eurée et Vicaire apostolique du Kientchang en 1910 ; Vicaire apostolique de Canton en 1916 ; Visiteur des Missions de la Chine en 1919 ; Supérieur de la Société des Missions Etrangères en 1921 ; Visiteur apostolique de la Sibérie, puis Archevêque de Marcianopolis et Assistant au Trône pontifical la même année ; réélu Supérieur général en 1930 ; Chevalier de la Légion d'Honneur en 1913, Officier en 1932. Décédé à Paris le 6 mars 1935.

    7. Benjamin BROTTE, du diocèse du Puy ; missionnaire de Suifu en 1889 ; mort le 6 mars 1935. 72 ans.

    8. Edmond Joseph JANTET, du diocèse de Saint-Claude, missionnaire du Siam en 1893, du Laos en 1899 ; mort le 9 mars 1935. 63 ans.

    9. Marie Jean Baptiste SOLVIGNON, du diocèse du Puy, missionnaire de Qui-Nhon en 1899 ; mort le mars 1935.

    10. Pierre IRIGOYEN, du diocèse de Bayonne, missionnaire de Cochinchine Orientale en 1883, de Kontum en 1932 ; mort le 22 avril 1935. 79 ans.

    11. Félix MENNETRIER, du diocèse de Langres, missionnaire du Cambodge (Phnompenh) en 1908 ; mort le 22 avril 1935. 50 ans.

    12. Pierre DALIBERT, du diocèse de Bayeux, missionnaire du Japon Septentrional en 1884, de Hakodate en 1891, de Tôkyô en 1932 ; mort le 20 avril 1935. 75
    1935/128-136
    128-136
    France et Asie
    1935
    Aucune image